Mes derniers avis


lundi 31 mai 2010

Merry Gentry Tome 1 - Le baiser des ombres



Quatrième de couverture

"Il y a plein de gamines qui rêvent de devenir un jour princesse chez les fées mais, croyez-moi, c'est complètement surfait !

A l'Agence de détectives Grey, personne ne sait que je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela veut dire que j'ai réussi à cacher ma véritable identité à une tripotée des meilleurs médiums de la ville. Une belle prouesse. Mais mon glamour ne me rend pas immortelle. Et puisque mon cousin veut ma mort, il vaut mieux que je me planque. Le fait que le jeu "Cherchez la Princesse" soit devenu plus célèbre que "Cherchez Elvis" m'a facilité les choses, c'est évident : La Princesse Meredith dansant à Paris, flambant à Las Vegas...

Après trois ans, je fais toujours la une de la presse à scandale. Cela dit, à en croire les derniers gros titres, je suis aussi morte que le King."


Mon avis

Tout d'abord, j'ai choisi ce livre un peu par rapport à la couverture que je trouve très jolie, et aussi parce que l'histoire avait l'air plutôt sympa et intéressante. De plus, j'ai beaucoup aimé la série des Anita Blake et j'avais envie de découvrir d'autres livres de Laurell K. Hamilton. J'ai appris par la suite que ce livre était interdit aux moins de 18 ans (dans la version poche, rien n'était précisé). J'avais entendu des avis positifs mais aussi des avis négatifs. J'ai donc voulu me faire un avis par moi-même.

Et le résultat est plutôt positif, mais pas complètement.

J'ai bien aimé l'histoire des Feys, des sidhes, des seelie et des unseelie, je dois dire que je ne connaissais pas tellement ce monde. J'aurais pu beaucoup plus apprécier le livre si on en parlait plus, mais au contraire, ils n'étaient de loin pas assez présent pour moi (je pense que dans les tomes suivants, ça ira mieux).

Merry travaille dans un cabinet de détective avec des médiums, de la magie... Bref, c'est un peu son monde. Sauf que personne n'est au courant qu'elle n'est pas vraiment humaine, car elle utilise le glamour pour se cacher aux yeux des humains. C'est comme ça que les gens de sont espèce et d'autres espèces peuvent rester avec une apparence tout ce qu'il y a de plus normale.

Elle est aussi une princesse Fey, mais pas complètement, c'est un sang-mêlé. C'est pour cette raison qu'elle s'est enfuie des Unseelie, car sa tante la Reine désire la tuer à cause de son sang pas totalement pur.

Merry est aussi une déesse de la fertilité (ok on peut comprendre pourquoi elle couche avec des tas d'hommes à la limite).

On suit donc gentiment son histoire, on fait la connaissance de son patron, de tout un tas de créatures et de personnages différents et on se laisse prendre par l'action de cette histoire. Enfin... quand il y en a, c'est vrai que c'est pas toujours le cas.

Il faut savoir que c'est un livre réservé à un public avertit et qui n'est pas totalement fermé à certaines scènes érotiques que l'on peut retrouver dans ce livre.

J'avoue que c'est un peu la seule "action" qui ne s'essouffle jamais, même dans les pires situations l'auteur trouve le moyen de nous mettre une de ces scènes en plein milieu. Je ne m'attendais pas à ce que ça commence autant fort, même si on m'en avait un peu parlé.

Et parfois, ben voilà... c'est un peu lourd, on aimerait qu'il se passe d'autre choses plus intéressantes pour l'histoire.

Mais en général, j'ai bien aimé ce premier tome. J'ai bien l'impression que c'était vraiment pour nous mettre dans l'ambiance, pour nous plonger dans l'histoire et je pense que la suite va être de mieux en mieux.

Je testerais donc le 2ème tome et puis on verra bien, puisque j'ai beaucoup aimé retrouver la plume de l'auteur que j'appréciais.

Pour ceux qui hésitent, je conseillerais de lire ce premier tome, et de voir par la suite, de vous faire votre propre avis :)


Merry Gentry Tome 1
Le baiser de l'ombre
Laurell K. Hamilton
Editions J'ai Lu (Darklight)
Publié en 2010

Note : 7/10

vendredi 28 mai 2010

Yakari au pays des loups



Pour ma participation au Challenge BD organisé par Mr. Zombi, je continue mon petit bout de chemin avec encore une BD de mon enfance. Il faudrait aussi que je découvre des nouveautés quand même^^ Mais quel plaisir de retrouver ces histoires que j'aimais tellement étant enfant :)

J'ai donc choisi un Yakari, écrit par Job et illustré par Derib. Parce que j'adorais les Yakari, j'aime les histoires indiennes, j'aime son poney, Petit Tonnerre (d'ailleurs j'adore aussi son nom, tient ! ) et j'ai hésité à lire aussi l'album "Yakari, Le Secret de Petit Tonnerre" qui m'a laissé de bons souvenirs.

Comme le loup est un animal que j'affectionne tout particulièrement, j'ai choisi celle là. Elle a été écrite en 1983.

Beaucoup de points positifs pour me lancer dans cette lecture...


Alors voilà, c'est donc l'histoire de Yakari qui rencontre un loup, un jour, en jouant dans la neige près de son village. L'animal n'a pas l'air en grande forme, il boite. En allant raconter l'histoire à Loup Tourmenté, on se rend compte que celui-ci recherchait le loup boiteux depuis des années pour le chasser. Il se mettra donc à sa poursuite.

Petit à petit, les loups vont prendre forme dans les rêves de Yakari. Ils essayent de lui transmettre un message. Il part à la poursuite du loup boiteux (Trois-pattes, j'adore ^^ )... Loups Tourmenté est, lui, en danger. Yakari arrivera-t-il à le sauver ? Les loups se montreront-ils aussi dangereux qu'ils ne le pensent ?

Un très bel album donc et un bon moment de lecture aujourd'hui avec cette petite BD :)


Yakari Au pays des loups
Illustré par Derib
Ecrit par Job
Publié en 1983
48 pages

Note : 6,5/10

mercredi 26 mai 2010

L'arbre des possibles et autres histoires



Quatrième de couverture

Un recueil d'histoires courtes qui présentent toutes une hypothèse poussée à son extrême.
Et s'il existait une école pour que les jeunes dieux apprennent à créer des sociétés humaines ? (L'école des jeunes dieux)
Comment fonctionnerait un monde où les nombres seraient à la base de tous les savoirs ? (Le mystère des chiffres)
Et si une météorite tombait sur le jardin du Luxembourg ? (Fragrance)
Une main gauche peut-elle faire sécession ? (Manipulation)
Serait-il possible à l'humanité d'éviter les catastrophes ? (L'arbre des possibles)

Amusantes, imaginatives ou extravagantes, ces nouvelles explorent les univers chers à Bernard Werber.


Mon avis

Pour mon premier livre de Bernard Werber (et pourtant c'est pas faute d'avoir eu envie d'en lire, mais je n'ai jamais pris le temps auparavant) j'ai choisi de participer à la lecture commune de ce recueil de courtes histoires.

A peine ouvert, que déjà je l'ai terminé. Le livre contient vraiment des histoires très intéressantes, j'adore l'imagination de Bernard Werber. Certes, j'ai préféré certaines histoires à d'autres, mais aucune ne m'a déplu.

Chaque fois que je finissais une histoire, j'avais envie d'en recommencer une autre et puis finalement, on ne peut jamais s'arrêter avant la fin et on se dit toujours : bah il reste que deux pages et c'est fini, autant continuer. Et on arrive à la 20ème histoire :)

J'adore la façon de voir les choses de Bernard Werber, son style d'écriture aussi, et puis, j'aime bien m'imaginer que les humains sont des pions ou des poupées et que d'autres créatures comme des extra-terrestres s'amusent à jouer avec nous, à nous faire perdre la boule et à nous diriger sans qu'on ne s'aperçoive de rien :) Peut-être parce que, à mon avis, c'est un peu prétentieux de se croire seuls vivants dans toute la galaxie, alors qu'on en connaît que très peu.

Autant dire que c'était mon premier, mais que ça ne sera pas le dernier. Je pense lire L'encyclopédie du savoir relatif et absolu, car on m'en a pas mal parlé aussi.

Merci aux membres de Livraddict pour l'organisation de cette lecture commune et pour cette belle découverte.

Vous pourrez lire les avis des autres participants au fur et à mesure de leur publication sur leurs blogs respectifs :)



L'arbre des possibles et autres histoires
Bernard Werber
Editions le livre de poche
Publié en 2004
275 pages

Note : 7/10


mardi 25 mai 2010

La Liste de Schindler - Challenge Australie



Quatrième de couverture

Histoire d'un épisode authentique et héroïque de la guerre, ce livre, comme l'arbre planté en l'honneur d'Oskar Schindler à Jérusalem, est un mémorial élevé à un homme qui lutta seul contre l'horreur nazie.


Les survivants se rappellent cette liste avec une telle émotion que la réalité se brouille. La liste, c'était le bien absolu. C'était la vie. Au-delà de ces quelques feuillets bourrés de noms, il n'y avait plus qu'un trou noir. Traité comme un roman, La liste de Schindler est un hommage à l'Allemand Oskar Schindler.

Durant la Seconde Guerre mondiale, ce dernier utilisa sa position dominante et ses relations parmi les SS pour sauver mille deux cents Juifs d'une mort certaine. La liste recensait les ouvriers qu'il comptait faire transférer de Pologne en Tchécoslovaquie, et pour lesquels il n'hésita pas à dépenser plus de cent mille reichmarks en pots-de-vin. Aujourd'hui, un arbre à Jérusalem porte son nom.


Mon avis

Pour le challenge australie organisé par Evertkhorus, j'ai choisi de lire La Liste de Schindler, écrit par l'auteur australien Thomas Keneally.

Thomas Keneally publie son premier livre en 1964. Il est un fervent défenseur de la république australienne et fait partie du mouvement républicain australien.

En 1982, il écrit la liste de Schindler, l'histoire vraie d'Oskar Schindler, celui qui sauva des juifs de l'horreur qu'ils allaient subirent.

J'ai toujours été intéressée par les films ou les livres sur cette guerre, parce que toutes ces horreurs font partie de l'histoire de notre monde, malheureusement.

J'avais vu le film merveilleusement bien adapté au cinéma par Steven Spielberg et je ne savais même pas qu'il y avait un livre à la base, honte à moi...

C'est donc avec une grande curiosité que j'ai décidé de le lire pour ce challenge. Et j'ai ressenti tout ce que j'avais ressenti durant le film.

Oskar Schindler est un homme tchécoslovaque qui n'aspire qu'à une chose, gagner de l'argent, faire des affaires...

Il se met du côté des nazis, engage un bon comptable pour avoir une bonne affaire, et fait travailler des juifs pour lui, car ils sont moins chers.

Au départ, il faut bien avouer qu'Oskar se fichait des juifs et de toutes les horreurs qu'il leur arrivait... Tout ce qu'il voulait, c'était avoir de l'argent, réussir dans ses affaires...

Un jour, il se rend dans les hauteurs qui surplombent le ghetto de ville juif et assiste à l'épuration du ghetto. Et il rencontre la petite fille au manteau rouge. Pour moi, c'est à ce moment là que tout change dans sa tête. Il se rend compte de ce qui est en train de se passer, sous ses yeux et partout. Il se rend compte de toutes les horreurs que les juifs subissent. Il se dit qu'il doit agir, il ne peut plus rester là sans rien faire, il ne veut pas être coupable de tout ce qu'il voit.

Il va décider de faire travailler autant de juifs qu'il peut et de les transférer de la Pologne en Tchécoslovaquie, pour les mettre à "l'abri" et leur assurer une vie, pour cela, il fera tout son possible.

Cette histoire, devient tout à coup une histoire merveilleuse... L'histoire d'un homme, qui se met à réfléchir, à avoir une conscience, un coeur et du courage...

Je conseil à tous de lire ce livre... On se rend compte que la vie ne compte pas que des hommes horribles qui ne méritent pas de vivre... En cherchant, on trouve aussi des gens bien, des gens qui veulent bien se tenir la main, pour affronter ensemble, les horreurs que d'autres sont prêtes à commettre parfois.


Merci à Evertkhorus d'avoir organisé ce Challenge Australie, il m'a permit de découvrir ce livre très touchant que je n'aurais peut-être jamais lu sans ça.


La Liste de Schindler
Thomas Keneally
Editions France Loisirs
Publié en 1994
393 pages


Note : 7/10

vendredi 21 mai 2010

Les vampires de Manhattan, tome 2 : Les Sang-Bleu




Quatrième de couverture

A Venise comme à New York, la fête bat son plein. Sublime et glaciale, la rivale de Theodora Van Alen, Mimi Force, prépare le grand événement chez les vampires: le bal des Quatre-Cents. Robes haute couture, hype attitude, baisers vénéneux dans les palaces, tout serait parfait si derrière les masques les vrais dangers ne guettaient pas Theodora et ses amis... Des vampires sexy en Coco Chanel illuminent Manhattan.


Mon avis

Les Sang-Bleu est le 2ème tome des Vampires de Manhattan, écrit par Melissa de la Cruz.

J'avais beaucoup aimé le 1er tome et je me réjouissais donc de continuer les aventures de ces vampires un peu particuliers, qui nous plongent dans leur univers New-Yorkais de mode, argent, luxe... Des choses qu'on ne retrouve pas tellement dans un monde de vampire.

C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé Theodora, Oliver, Jack, Bliss et Mimi pour un 2ème volet tout aussi bien !

Theodora se retrouvera donc à Venise avec Oliver pour rechercher son grand-père afin de lui demander de l'aide pour combattre les Sang-d'Argent. Mimi, la peste et jalouse prépare le bal des Quatre-Cents, un évènement très important pour les sang-bleu, et elle se retrouvera dans une situation très difficile. Pour couronner le tout, un nouvel élève arrive au lycée de Duchesne...

Hé oui, c'est tout ça en même temps, les Sang-Bleu :)

Très bon moment de lecture, il me tarde de lire le 3ème tome.


Les Sang-Bleu
Melissa de la Cruz
Editions Albin Michel
Publié en 2009
336 pages

Note : 8/10


Mon avis sur le tome précédent

La maison des feuilles



Quatrième de couverture

" Je fais encore des cauchemars. D'ailleurs, j'en fais si souvent que je devrais y être habitué depuis le temps. Ce n'est pas le cas. Personne ne s'habitue vraiment aux cauchemars. " Ainsi parle Johnny Errand au seuil de cette Maison des feuilles, et de poursuivre sa mise en garde : " Ca ne se produit pas immédiatement, mais sans prévenir vous vous apercevrez que les choses ne sont pas telles que vous pensiez qu'elles étaient. " Livre subversif, livre défendu, le lecteur est prévenu... et bien entendu tenté. Dans son introduction, Johnny explique comment il a trouvé un mystérieux manuscrit à la mort d'un vieil homme aveugle, décidé de le mettre en forme et de l'annoter de façon très personnelle. Le texte se présente comme un essai sur un film, le Navidson Record, réalisé par Will Navidson, un photoreporter, lauréat du prix Pulitzer. Will, qui vient d'emménager avec sa famille dans une maison en Virginie, filme son installation, réalisant une sorte de " home movie ". Tout s'annonce bien jusqu'à ce qu'il découvre une pièce qui jusqu'alors n'existait pas. Passé l'étonnement, il se rend à une évidence troublante : la maison est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur. Navidson tente d'explorer les lieux mais, après avoir manqué se perdre, il engage des explorateurs professionnels. L'horreur commence alors. Aussi bien pour les membres de l'expédition que pour le lecteur - lui-même égaré dans le dédale des notes qui envahissent les pages comme un lierre maléfique. Que cache la maison ? Quel est ce grondement qu'elle émet de temps en temps ? Pourquoi Johnny a-t-il ces cicatrices ? Pourquoi le manuscrit de Zampano semble-t-il le rendre fou ? A la fois jeu de piste, récit fantastique, dérive personnelle, essai faussement académique, La Maison des feuilles a pour effet de changer progressivement le lecteur en apprenti sorcier, monteur de salle obscure, détective amateur, spectateur. Une lecture littéralement habitée.


Mon avis

Défi : Lecture que l'on ne s'imaginerait pas lire, organisé par Lexounet sur Livraddict. L'un de mes deux choix de genre de livre que je ne m'imaginerais pas lire, j'avais choisi "horreur". J'ai donc été défiée par venzo2b avec ce livre, La maison des feuilles".

Pour être claire, j'ai été très surprise par ce livre. En effet, en le feuilletant, je me suis aperçue que certaines pages contenaient juste une phrase qui traversait le livre. Ou alors un ou deux mots sur une page. Parfois la police d'écriture était différente. Bref, je me posais des questions :)

C'est donc l'histoire d'un homme, Johnny Errand. A la mort d'un vieil homme, lui et son ami découvrent un étrange manuscrit. Johnny décide donc de le prendre et de le lire...

Le manuscrit parle d'un homme, Will Navidson qui décide de faire un film sur son emménagement dans une nouvelle maison avec sa femme et leurs deux enfants. L'histoire de ce film, Le Navidson Record, est donc raconté au travers de ce manuscrit. Au départ, cet homme qui voulait raconter un simple emménagement, se rendra compte que cette maison est bien plus mystérieuse qu'ils ne se l'imaginaient. Et pour cause, ça vous arriverait, à vous, de rencontrer d'étranges personnages dans votre maison de vous rendre compte qu'elle contient plus de pièce que vous n'aviez remarqué au départ et de vous y perdre durant des jours et des jours ?

On se retrouve avec un livre très étrange, qui raconte à la base donc l'histoire du film créé par Will Navidson, mais il y a aussi énormééééément de notes de bas de pages (et certaines sont longues de plusieurs pages) puisqu'on peut lire aussi les annotations faites par le vieux monsieur qui possédait le livre en premier et aussi des annotations écrites par Johnny Errand.

Cette lecture est donc une sorte de casse-tête, ou il faut tourner le livre dans divers sens pour lire les phrases, il faut revenir parfois en arrière sur des notes pour comprendre certaines choses, il faut s'y retrouver dans les histoires écrites par ces 3 personnages (Wil Navidson, le vieux monsieur décédé et Johnny Errand), mais l'histoire est très prenante et les pages qui ne contiennent que quelques mots ou phrases sont perturbantes !

Rien que la première phrase : "Ceci n'est pas pour vous" est troublante :) On se dit que ça commence bien !

Au fur et à mesure de cette lecture, on se retrouve plongé dans cette étrange maison, et puis aussi dans la vie de Johnny, car le livre finit par lui donner des cauchemars, à le troubler et à le rendre petit à petit fou. Quand il se met à lire, il se rend compte que les heures passent étrangement vite. C'est ainsi que, parfois, après une lecture, il remarque qu'il s'est écoulé peut-être 24h depuis le commencement de sa lecture... Tout est donc très étrange...

Au final, comme je suis vraiment peureuse, je ne suis peut-être pas très objective, mais je me suis quand même trouvé un autre livre à lire le soir avant de m'endormir parce que je me fais vite des films et je n'avais pas envie que le livre me reste dans la tête en m'endormant. Je l'ai trouvé très bien, mystérieux, et puis il m'a fait parfois frissonné d'angoisse, tout est très bien mis en scène ! On oublie carrément que c'est un livre écrit par un auteur, on dirait vraiment qu'on tient le vrai manuscrit dans les mains et c'est perturbant :)

Une très bonne découverte pour moi, mais je suis contente de passer maintenant à une lecture peut-être plus joyeuse ;)

En tout cas, je vous le recommande si vous aimez ce genre de livre !


La Maison des Feuilles
Mark Z. Danielewski
Editions Denoël
Publié en 2002
710 pages

Note : 7/10

mardi 18 mai 2010

Mes lectures communes, récap



Petite récapitulation de mes lectures communes, afin de s'y retrouver. Si vous êtes tentés, n'hésitez pas à nous rejoindre :) En rouge, déjà lu et déjà critiqué, ils n'attendent que la date pour être publiés.




25 mai -> Challenge à la découverte de l'Australie organisé par Evertkhorus
26 mai -> L'arbre des possibles de Bernard Werber (avec Lelanie, Setsuka, wilhelmina, lagrandestef, Mystix, Lexounet)
05 juin -> Morsure de Kelley Armstrong (avec Lisalor, Mariiine, Lolo, Deliregirl, Belledenuit, karline05, Dup, Bulle, Cecile)
06 juin -> Bilbo le hobbit de J.R.R. Tolkien (avec Setsuka, Love-of-book, Nymi)
12 juin -> Le Parfum de Patrick Süskind (avec Pauline, Elora, deliregirl)
15 juin -> Harry Potter à l'école des sorciers de J.K. Rolling (avec Evertkhorus, Liyah, Alexielle, Mycoton32, Lily, joey7lindley, Erell, poet24, lounapil, Mystix, Herisson08, Elora, Evy, Bulle, gerry29, Aricie, Avalon, Comicboy, Bookaholic, Erato, Amethyst)
21 juin -> Waylander pour le Défi du printemps organisé par Lexounet
30 juin -> La Mécanique du Coeur de Mathias Malzieu (avec L'Ogresse, Djak, wilhelmina, Lagrandestef, Setsuka, Frankie, joey7lindley, Cecile, De.w, Grazyel, Bulle, Gerry29, naki2164)


03 juillet -> Hunger Games T.2 de Suzanne Collins (avec Sita, Heclea, Lisalor, Comicboy, Iani, Leyla, Milou, Malow, Mycoton32, Melcouettes, Bookaholic)
06 juillet -> Harry Potter et la chambre des secrets

07 juillet -> Un conte peut en cacher un autre de Roald Dahl

15 juillet -> Les quatre filles du Dr March de Louisa May Alcott (avec Lelanie, Elora, Lagrandestef, Flof13, Setsuka, Myrddin)

16 juillet -> Le bon, la brute et le mort vivant, Rachel Morgan Tome 2 de Kim Harrison

22 juillet -> Capture de Kelley Armstrong
27 juillet -> Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

15 Août -> La vie d'une autre de Frédérique Deghelt (avec myrddin, Mélo, Leyla)

20 Août ->
A la croisée des mondes, T.1 de Philip Pullman (avec Setsuka, Azilice, Heclea, 100choses, Fée Bourbonnaise, Bulle, Titinerose, Melisende, Karline05, Lynnae, Charmante Lova.)

24 août -> Harry Potter et la coupe de feu

30 août -> Le comte de Monte-Cristo

04 septembre -> Jaz Parks s'en mord les doigts de Jennifer Radin (avec Fée Bourbonnaise, Mallou, Bulle, Lisalor, Thalia, Galléane, Ethernya, Lolo, Deliregirl)
21 septembre -> Défi été : La nuit des temps de Barjavel

21 septembre -> Harry Potter et l'ordre du phénix

30 septembre ->
Le Liseur de Bernard Schlink (avec Liyah, Lelanie, Alexielle, Frankie, Lisalor, Anneso, Mamzellebulle)

06 octobre -> Rachel Morgan T.1 Sorcière pour l'échafaud de Kim Harrison (avec Mariiine, Mycoton32)

15 octobre ->
Le magasin des suicides de Jean Teulé (avec Liyah, Lelanie, Maxoo, Bambi_slaughter, Flof13, Frankie, Lagrandestef, Dup, Leyla)

15 octobre -> L'héritage Tome 1 : Eragon

19 octobre -> Harry Potter et le prince de sang mêlé

31 octobre ->
Les Yeux Jaunes des Crocodiles de Katherine Pancol (avec Liyah, Lelanie, Alexielle, Anneso, Lily, Herisson08, Lagrandestef, Stieg, Mimi54)


05 novembre -> La quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre

15 novembre -> La quête d'Ewilan tome 2: Les frontières de glaces

16 novembre -> Harry Potter et les reliques de la mort

25 novembre -> La quête d'Ewilan tome 3: L'île du destin

Je suis une légende



Quatrième de couverture

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie.
Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.


Mon avis

J'ai vu et beaucoup aimé le film avec Will Smith. C'est donc avec un certain intérêt que je me suis penchée sur le livre.

Et bien il est très très différent du film ! Mais c'est tant mieux, au moins je n'avais pas l'impression de tout savoir à l'avance.

Je suis une légende, c'est l'histoire d'un homme, Robert Neville, survivant d'une épidémie qui a décimé tous les habitants de sa ville et d'ailleurs. Neville lui est immunisé, il ne peut pas contracter la maladie... Mais sa vie est tout de même en danger chaque jours, dès que le soleil se couche.

En effet, l'épidémie a transformé les habitants en "vampires". Ils craignent la lumière, l'ail, les croix... Et donc, en bons vampires affamés, ils traquent Neville afin de se nourrir de son sang.

Neville doit donc mener une vie difficile, ou tout est une question de survie. Mais surtout, la solitude qu'il ressent, lui font se demander pourquoi il s'obstine à rester en vie.

Un super livre donc ! On est tout de suite attaché par ce personnage, on ressent réellement cette énorme solitude, comme lui, l'absence de ses proches qu'il aimait tant, le stress de devoir tout vérifier, tout faire pour rester en vie. Pour oublier toute cette tristesse et ce mal être, Neville s'enivre dans l'alcool et fume. Il ne sait plus vraiment quoi faire, il devient un peu un robot. Il vit machinalement, mais parfois, il doute... Il est seul, personne à qui parler, personne de vivant. Il se demande à quoi bon rester en vie...

Tout comme le film, ce livre a réussi à m'arracher quelques larmes aux yeux et cette histoire m'a touchée.

En tout cas, que vous ayez aimé ou non le film, je vous conseil ce livre, car il est différent du film. Même si, évidemment, l'histoire de base reste la même.

Un très bon moment de lecture pour moi, et malgré ses 200 pages, l'histoire est racontée de telle sorte qu'on dirait que le livre fait beaucoup plus de pages. Il est aussi découpé en grands chapitres de plusieurs mois ou années différentes.

Et hop, un livre du challenge livraddict 2010 en plus :)


Je suis une légende
Richard Matheson
Editions Folio (SF)
Publié en 2001
228 pages

Note : 7,5/10

samedi 15 mai 2010

ANANKE



Mon avis :

Cette très jolie BD m'a fait de l'oeil, car les dessins sont vraiment très beaux, comme je les aime, avec de belles couleurs et l'histoire est jolie.

Elle parle d'une vieille dame, Anita, qui part pêcher des bigorneaux au bord de la plage. En même temps, une jeune fille, Lilou, décide elle aussi d'aller faire un tour au bord de l'eau. C'est ainsi que ces deux personnes vont se rencontrer. En se promenant, elles vont se lier d'amitié, se redonner l'une et l'autre le goût de la vie, et atteindre un drôle de monde, mais je n'en dis pas plus...

Il y a très peu de texte pour une BD (bon je ne suis pas experte en la matière), on remarque que le charme réside surtout dans les jolis dessins comme celui-ci :


J'ai passé un très bon moment et même si je n'ai pas mis 15 minutes pour la lire, je me suis laissée emportée par son charme, ce monde, ces couleurs. Et en très peu de temps on s'attache à ces deux personnages :)

Une très belle découverte pour moi, je peux ajouter une BD de plus pour mon challenge !


ANANKE
Scénario de Noirgalley
Dessin et couleur de Erwin Madrid
Editions Delcourt Jeunesse
Publié en 2010
48 pages

Note : 8/10

Coeur d'encre



Quatrième de couverture

Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d'histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à leur porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours...


Mon avis

Comme je n'avais pas participé au book club sur Livraddict avec Coeur d'Encre, j'ai décidé de le lire dans le cadre d'une lecture commune.

Qui n'a jamais rêvé, un jour, de rencontrer réellement un personnage d'un livre qu'il lisait ? Mais attention, on préfèrerait toujours qu'il n'y ait que le gentil héros qui nous rejoigne... Parfois ça n'est pas toujours le cas.

Coeur d'encre, c'est l'histoire d'une petite fille du nom de Meggie qui a perdu sa maman quand elle était toute petite, mais on ne sait pas bien de quelle façon. Son papa lui a raconté que sa mère avait disparue un jour. Et comme Meggie était trop petite, elle ne se souvient plus de ce qu'il s'est passé.

Mo, le père de Meggie, est un véritable amoureux des livres. Il les restaure, les donne à sa fille, à qui il a transmit sa passion etc... Chez eux, il y a des livres dans toutes les pièces de la maison et ils lisent énormément !

L'aventure commence donc... Meggie et Mo devront se mettre à protéger un livre, "Coeur d'Encre", pour ne pas qu'un sombre personnage du nom de Capricorne ne s'en empare. Ils rencontreront bien d'autres personnages, vivront des aventures magnifiques ou au contraire moins drôles...


Comme je m'y attendais, j'ai beaucoup aimé ce livre. Il faut dire que j'adore tout ce qui est imaginaire, avec des personnages, animaux, choses tout droit sortit d'un rêve (ou cauchemar).

J'ai eu du plaisir à suivre les aventures de cette petite fille, Meggie et de son gentil papa, Mo.

Par contre, je trouve qu'il se passe beaucoup de choses, le départ est un peu lent, parfois c'est longuet... Je dois avouer que certaines fois je n'étais pas réellement prise dans l'histoire autant que je l'aurais voulu. Il y a de l'action sans vraiment en avoir, les choses bougent sans vraiment bouger. Et on dirait qu'il faut lire des tas de pages pour avancer un peu. Et puis la fin est un peu simpliste à mon goût.

J'ai trouvé la description des personnages très bien faite, on arrive bien à se rendre compte à quoi ils ressemblent. J'ai beaucoup aimé Doigt de poussière, et j'ai eu de la peine pour lui. Son monde à lui n'était pas parfait, il était dangereux. Mais comme il le dit si bien, le notre aussi est dangereux. Il ne se sent pas à sa place, il voudrait retourner d'où il vient à n'importe quel prix. Elinor aussi m'a beaucoup plus, sous sa carapace, on se rendra compte qu'il se cache une femme fragile. Elle n'aime pas vraiment les enfants car ils salissent les livres, et ils n'y font pas attention. Mais elle se rendra compte que Meggie n'est pas de ce genre là et elle s'attachera très vite à la petite fille.

Meggie à l'air d'une fille très attachante, qui n'a pas eu une vie facile et je trouve qu'on la considère un peu trop comme une adulte parfois, et au contraire, d'autre fois un peu trop comme une enfant.

Mo me semble très courageux, il a élevé sa fille tout seul et on sent qu'il veut la protéger de tout ce que lui-même a pu découvrir.

J'ai adoré aussi les extraits d'autres livres au début de chaque chapitre, j'avais chaque fois du plaisir à lire ces morceaux de phrases !

Certes, ce livre reste tout de même un livre jeunesse, mais ça fait du bien parfois de se plonger dans une histoire comme celle-là et de se laisser vagabonder dans un autre monde...

Je me réjoui tout de même de lire le 2ème tome, "Sang d'Encre" et puis si l'histoire me plait toujours, le 3ème, "Mort d'encre".

Je remercie les organisateurs de cette lecture commune sur livraddict qui m'ont permis de faire une belle découverte, comme bien souvent :) Fée Bourbonnaise Flo_boss Wilhelmina Azilice LaureduMiroir (les autres au fur et à mesure de leur publication).


Coeur d'encre
Cornelia Funke
Editions Hachette (Jeunesse)
Publié en 2004
665 pages


Note : 6/10