Mes derniers avis


jeudi 25 avril 2013

La liste

Auteur : Siobhan Vivian
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2013
Pages : 406








Mon avis en bref :

Un vrai retour à l'adolescence avec ce livre, avec ses bons comme ses mauvais côtés, plein de personnages différents que j'ai apprécié découvrir. 




Quatrième de couverture

La liste nomme 8 filles chaque année. Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée. Et si votre nom s'y trouvait ? Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d'année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n'a jamais réussi à empêcher qu'elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer... pour le meilleur ou pour le pire ?



Mon avis

"Aussi loin qu'on s'en souvienne, les élèves qui arrivent en cours le dernier lundi de septembre au lycée de Mount Washington y découvrent une liste nommant la fille la plus jolie et la plus moche de chaque niveau. Cette année ne fera pas exception."


J'ai craqué pour ce livre en grande partie grâce à sa couverture, sans même faire vraiment attention au synopsis. Un retour à l'adolescence le temps d'un livre, ça me plaît toujours :-)

Chaque année au lycée de Mount Washington, une personne dont tout le monde ignore le nom écrit une liste juste avant le bal, celle de la fille la plus jolie et de la plus moche de chaque classe...

Un départ d'histoire qui peut sembler un peu difficile, on a tous parfois souffert durant cette période compliquée qu'est l'adolescence, les préjugés vont bon train, on cherche à se faire sa place dans son école, mais à quelque part je n'ai pas été vraiment choquée par cette liste, car on sait tous à quel point on peut se montrer cruel envers les autres durant cette période d'adolescence.

Tout au long du livre, on va donc suivre chacune des 8 filles dont leur nom est sur la liste, durant une semaine. Le livre est donc découpé en 6 grands chapitres, du lundi au samedi, et chaque chapitre nous parle d'une fille, puis d'une autre, etc... Le livre peut paraître un peu lent du coup, il est vrai qu'il ne se passe pas énormément de choses du fait que toute l'histoire se déroule en seulement 6 jours. Mais j'ai vraiment beaucoup aimé suivre ces 8 filles, toutes différentes les unes par rapport aux autres. C'est vraiment très intéressant de voir la réaction de chacune par rapport à la liste. Il y a la timide qui reste en retrait, la gentille que tout le monde aime, la salope méchante que tout le monde déteste, celle dont tout le monde se moque, l'intello, le garçon manqué, etc...

J'ai beaucoup aimé le petit retour à l'adolescence que ce livre m'a amené, le temps des écoles ou rien n'est plus important que les amis, que de paraître bien face aux autres. Même si j'étais tellement impatiente de découvrir cette histoire de liste que je m'attendais un peu à mieux quand même.

Une lecture qui n'aura finalement rien eu d'exceptionnelle, mais j'ai passé un bon moment en compagnie de ces filles et de leurs amis et famille. Par contre j'ai totalement bloqué sur la fin... Je n'ai vraiment pas compris ce qui était passé par la tête de l'auteur, et je ne m'attendais pas à avoir une fin comme celle-ci, on dirait presque que l'auteur a voulu passer à autre chose et a donc mis un point quelque part dans son histoire en coupant la suite, je reste un peu sur ma faim du coup ^^

Un très grand merci aux Editions Nathan pour m'avoir permis de découvrir ce livre :-)


Les avis de Marinette, Missmymoo, et d'autres sur
Logo Livraddict

17 / 60

mardi 23 avril 2013

Le prince d'été

Auteur : Alaya Dawn Johnson
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse, Fantastique, Science-Fiction
Sortie : 2013
Pages : 431









Mon avis en  bref :

Un univers très spécial qui change de l'ordinaire, on se laisse totalement emporté du début à la fin avec les personnages.




Quatrième de couverture

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l'on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyrmide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu'une fois tous les cinq ans, à un Prince d'été dont l'histoire enfiévrera la cité le temps d'une année. Pour June Costa, la vie n'est qu'art. Ses oeuvres géniales - des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux - impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d'une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu'elle n'avait jamais remis en question... jusqu'à ce qu'elle rencontre Enki. Fraîchement élu Prince d'été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d'ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d'oeuvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu'impose le gouvernement matriarcal. Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d'Enki... Or, à l'instar de tous les Princes d'été qui l'ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.



Mon avis

"J'avais huit ans la première fois que mon papai m'a emmenée au jardin public pour regarder mourir un Roi. Je n'ai d'abord vu que des adultes vêtus de bleus, de verts et de rouges éclatants, plumes et sequins sur des étoffes chatoyantes brodées d'or et de pierreries."


J'avais tellement hâte que ce livre se retrouve entre mes mains, j'ai vraiment tout de suite flashé sur la couverture et son titre plutôt énigmatique, d'ailleurs j'ai commencé à le lire juste après l'avoir reçu.


Encore une fois, la Collection R nous offre un roman de toute beauté, qui diffère des autres, qui a quelque chose de spécial, bien à lui, ce livre, on ne peut pas le confondre avec un autre, ni l'oublier de si tôt.

L'auteur nous offre un livre avec un univers magique qui m'a totalement envoûtée du début à la fin. De par le lieu de l'histoire, un très beau voyage puisqu'on se retrouve à Palmares Três, une ville qui se trouve dans l'ancien Brésil, et puis également de par l'histoire du livre qui nous emmène dans un monde dystopique que j'ai énormément apprécié, un monde où les femmes sont devenues les dirigeantes de la ville de Palmares Três, une ville qui comporte plusieurs secteurs, allant du plus pauvre au plus riche, un monde où un Prince d'été est désigné chaque 5 ans afin de se faire connaître, d'échanger une année de gloire contre sa vie, de désigner une prochaine reine, et un monde où la technologie a déjà envahi la ville depuis bien longtemps puisque des caméras futuristes surveillent les habitants constamment.

J'ai trouvé que l'univers créé par l'auteur était assez complexe, tout est pratiquement nouveau pour le lecteur, un certain vocabulaire est utilisé sans vraiment plus d'explication du comment du pourquoi, mais après quelques pages j'ai réussi à m'imprégner de l'histoire particulière du Prince d'été. En revanche, l'art représente une grande partie du livre que j'ai beaucoup aimé, puisque non seulement June, mais aussi Enki sont des artistes qui tentent tant bien que mal d'exprimer leur ressenti à travers des oeuvres, qu'un concours est organisé par la reine afin de remporter le Trophée et ainsi être reconnue en tant qu'artiste, chose qui n'est pas vraiment acceptée tant par ses amis que par sa famille, et même par elle puisqu'elle ne se sent pas aussi talentueuse qu'elle pourrait l'être.

Des thèmes qui ne sont pas souvent abordés dans la littérature jeunesse sont également présents, la relation que les adolescents ont entre eux est un peu spéciale, Gil le meilleur ami de June qui est attiré par le Prince d'été, ou encore la maman de June qui s'est remariée avec une femme, etc... 

J'ai vraiment passé un excellent moment de lecture, chaque personnage m'a beaucoup plu, June change beaucoup entre le début et la fin du livre, la rencontre avec Enki va complètement l'a changer, ce Prince d'été est d'ailleurs un personnage qui m'a beaucoup plu aussi, il n'a peur de rien, il chamboule un peu toute l'histoire des précédents Prince. Et puis, les amis de June sont également intéressants à suivre qu'on les aime ou qu'on les déteste (parce que parfois on aime certains personnages qui nous énervent la seconde d'après et qu'on apprécie moins^^).

Chose qui peut perturber un peu au départ mais que j'ai finalement bien aimé, le livre ne comporte pas de chapitre, mais est découpé en quatre grandes parties qui sont les quatre saisons.

Un livre que je vous conseil sans hésiter, et un grand merci à la Collection R pour cette magnifique découverte.




Les avis de Mycoton32, Les mondes de clèm et d'autres sur

mercredi 17 avril 2013

Luxuria, tome 1

Auteur : Frédérique de Keyser
Editions : La Bourdonnaye
Genre : Fantastique, Romance
Sortie : 2013
Pages : 462






Mon avis en bref :
Je suis ressortie de cette lecture très mitigée. J'ai trouvé pas mal de choses un peu trop invraisemblables à mon goût. J'ai aimé certains personnages, mais pas l'héroïne qui ne m'a pas vraiment plu.




Quatrième de couverture

Quand je pense que je m'étais juré de ne jamais fréquenter les démons ! Non contents de m'embaucher, sans trop me laisser le choix soit dit en passant, dans l'un des établissements où ils avaient l'habitude de côtoyer mes semblables (et pas pour discuter art ou littérature), les voilà qui essayaient de me faire croire que le salut de l'humanité et l'équilibre de leur monde reposaient sur mes épaules. Pire, il paraîtrait que j'étais responsable de la menace qui pesait sur nous tous. J'avais peut-être une part de responsabilité dans tout ceci, et n'étais pas mauvaise au point de refuser de réparer le mal que j'avais pu faire. Mais était-ce une raison pour me coller dans les pattes de ces démons dangereusement divins et diaboliquement beaux qui menaçaient de me mettre face à celle que j 'étais réellement ?



Mon avis

"Depuis que les démons avaient investi notre dimension, avec l'autorisation de ceux qui nous gouvernent, je précise, il fallait bien dire que le monde allait un peu mieux. Ce n'était pas encore le paradis, mais le chaos dans lequel notre société menaçait de choir lamentablement avait été évité de justesse."


ATTENTION : risque de trouver 1 ou 2 spoilers dans mon billet, je n'ai pas pu faire autrement

Voici une petite saga que je n'ai découvert que très récemment après en avoir entendu parler sur la blogo, il me tardait de me faire mon propre avis sur ce 1er tome, d'autant plus que c'est écrit par une française et je suis toujours curieuse de voir ce que ça donne par rapport aux auteurs anglais.

Dans les premières pages j'ai apprécié l'univers, un monde où se mélangent les humains et les démons, qui ont réussi à se faire plus ou moins accepter par les humains car ils ont sauvé l'humanité en les protégeant de tout un tas de crimes (vols, agressions, etc...). En revanche, j'ai eu tout de suite beaucoup de peine à supporter Slaine, l'héroïne, qui ne m'a vraiment pas convaincue dans ses convictions qui tombent bien souvent à l'eau, elle change d'avis un peu comme de chemise, et elle se la joue un peu parano quand les autres lui parlent, elle s'imagine toujours le contraire ou quelque chose de mal.

Elle qui nous fait tout un speech sur les démons qu'elle se promet de ne jamais côtoyer, je rigole un peu quand 5 minutes plus tard, elle décide de suivre deux démons pour accepter (beaucoup trop facilement à mon goût) un job de serveuse dans un de leur bar. Mais bon, ils sont beaux à se damner, peut-être que j'aurais accepté aussi sans rechigner en les voyant ;-) Enfin, elle ne fait pas preuve d'une grande volonté et c'est comme ça tout au long du livre, puisqu'elle sera forcée (mais toujours un peu trop facilement) à abandonner sa vie d'avant pour vivre et dormir dans la chambre de Sio (l'un des fameux démons).

C'est une romance paranormale, et j'attendais donc avec impatience de découvrir certains passages, mais pas la première nuit, il faut d'abord que le suspense se mette un peu en place et que Sio augmente la confiance que Slaine à pour lui, n'oublions pas que c'est un démon. Même si on découvre tout de même un autre passage que j'ai trouvé un peu trop irrationnel, Slaine monte dans sa chambre pour la découvrir et se fait direct coincer par deux démons qui vont un peu abuser de la faiblesse de ses hormones avant de la laisser en plan, et du coup elle ne voudra plus jamais qu'un démon la touche (avant la prochaine fois).

Jusque là mon avis peu paraître un peu trop négatif par rapport à la note moyenne que je lui ai mis, j'abuse un peu des côtés négatifs que j'ai trouvé, mais certains passages m'ont vraiment fait rire ou alors lever les yeux au ciel.

Ce que j'ai plus apprécié dans ce 1er tome, c'est l'histoire secondaire autour de Slaine qui est "possédée" par quelque chose qui prend parfois sa place, parle à sa place ou fait certains gestes. Cette histoire a attisé ma curiosité et je me demandais ce que ça pouvait bien être, d'autant plus que ce "truc" est sensé détruire l'humanité. Je trouve qu'on en parlait pas vraiment assez, même si je m'y attendais comme c'est une histoire secondaire, et puis dès le départ on se doute un peu du pourquoi du comment (le pourquoi ne m'a pas convaincue non plus, un peu trop tiré par les cheveux mais bon, certes...).

J'ai beaucoup apprécié certain personnages féminins qui travaillent aussi au bar. Je les ai trouvé beaucoup plus charismatiques que Slaine, plus drôle, elles me semblaient plus réalistes dans leur rôle.

Quand aux hommes (enfin aux démons), j'ai commencé par apprécié Sio, et finalement il m'a un peu agacée avec son air supérieur, et Vloan est passé devant. Parce que oui, un autre truc que je n'ai pas aimé et qui n'est pas du tout mon genre, ce sont les histoires où l'héroïne court après plusieurs lièvres à la fois. Un moment elle bave sur Sio, ensuite elle fait par de ses sentiments à Vloan, et retour à Sio... Encore une fois elle ne sait pas trop ce qu'elle se veut, mais au moins c'est une magicienne, elle arrive à se foutre de la gueule de Vloan en lui faisant porter le chapeau pour toute l'histoire, alors que lui, gentil comme tout, ne demande qu'à être aimé :P

Je suis finalement impatiente de lire la suite pour avoir les réponses à certaines questions que je me pose, en espérant que Slaine ne changera pas trop d'avis, et puis parce que j'ai envie de voir comment la saga se terminera.

Mon avis est mitigé, mais pour ceux que ça tente, il y a pas mal d'avis qui sont très positifs ;-)


Les avis de Koré, Tsuki, et d'autres sur
Logo Livraddict

11 / 35
3 / 35

Risa Jones, tome 1 : Les anges des ténèbres

Auteur : Keri Arthur
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2013
Pages : 408








Mon avis en bref :
Une belle écriture comme toujours, un univers très riche et très bien exploité par l'auteur, tellement que j'ai trouvé le tout un peu lent par moment.




Quatrième de couverture

Mi-louve, mi-Adeh, Risa Jones peut voyager entre la vie et la mort et voir les Faucheurs, ces créatures surnaturelles qui guident les âmes des défunts dans l'au-delà. Mais une puissance maléfique dérobe les âmes, les empêchant pour toujours de renaître. Avec l'aide de sa tante, la dhampire Riley Jenson, et de Lucian, un Aedh ayant perdu ses ailes, mais pas son sex-appeal, Risa doit traquer cette créature au risque de voir l'Enfer se déchaîner sur Terre.



Mon avis

"J'ai toujours vu les Faucheurs. Même quand je n'étais qu'une gamine ne comprenant pas grand-chose au monde des esprits et aux horreurs tapies dans l'obscurité, j'avais conscience de leur présence."


Nouvelle saga chez Milady, mais cette fois avec un auteur que je connaissais déjà, puisque j'ai découvert la plume de Keri Arthur grâce à sa première saga Riley Jenson (que je n'avais pas vraiment apprécié d'ailleurs, je m'étais arrêtée au premier tome).

Tout d'abord, pour tous ceux (et je sais qu'il y en a pas mal) qui n'ont pas vraiment apprécié la saga Riley Jenson car trop de sexe à tout va, sachez que vous pouvez vous jeter sur Risa Jones sans risques, il y a quelques scènes plus osées mais vraiment très brèves contrairement à Riley Jenson (même si l'héroïne a aussi les hormones en ébullition).

L'univers que nous offre Keri Arthur est vraiment superbement bien exploité et intéressant à suivre. On y découvre tout un tas de créatures fantastiques que l'on n'a pas forcément l'habitude de côtoyer (dans les livres, à moins que votre vie ne soit vraiment palpitante ?). Risa est née d'une mère loup-garou et d'un père Adeh, elle possède donc les capacités des deux races. Elle peut voir les Faucheurs qui sont à la poursuite des gens qui vont mourir afin de récupérer leurs âmes. Mais lorsqu'une petite fille est en train de mourir et que Risa est appelée afin de rassurer ses parents sur les souffrances que celle-ci a pu subir avant de mourir, Risa est très étonnée de voir que son âme à complètement disparue... C'est le début des recherches afin de comprendre qui peut bien voler l'âme des gens et pourquoi. Pour ce faire, Risa aura l'aide de deux très beaux mâles et de sa tante Riley Jenson (la fameuse^^).

Un monde très complexe pour lequel il faut parfois un peu s'accrocher au départ, l'auteur prenant vraiment le temps de nous expliquer pas mal de choses, l'action étant mise un peu de côté. Du coup, même en sachant que le manque d'action est souvent présent dans un premier tome, je me suis un peu ennuyée vers le début/milieu du livre. J'avais l'impression qu'on nous préparait une tonne de choses toutes plus intéressantes les unes que les autres à suivre, mais rien n'avançait. Certains personnages que j'ai adoré dès leur première apparition se sont fait attendre par la suite et je me réjouissais vite de les retrouver.

J'ai eu parfois un peu de mal avec Risa et son caractère, sa prise de décision qui ne m'allait pas toujours, et puis ça me gonfle un peu quand un personnage féminin rencontre un personnage masculin, se fait plein de compliment à son sujet dans sa tête, c'est un dieu etc... et ensuite, elle en rencontre un autre et elle se fait les mêmes réflexions. On ne sait pas trop sur qui elle va finir par s'arrêter, qui sera susceptible d'être le plus exploité dans l'histoire, etc...

J'étais du coup un peu mitigée par cette lecture, et puis à la fin beaucoup de choses se passent, des choses dont je ne m'attendais pas, qui promettent un 2ème tome du tonnerre et qui donne vraiment très envie de lire la suite !! Plein de questions restent en suspens tandis qu'on en sait un peu plus sur Risa et sur ses parents, ses origines, sur les faucheurs et les anges. Il me tarde de lire la suite qui se trouve déjà dans ma PaL.

Dernière chose, il n'est nul besoin d'avoir lu la première saga de l'auteur pour vous jeter sur celle-ci, en tout cas je n'ai ressenti aucun manque du côté de l'histoire et je n'ai pas l'impression d'être passée à côté de certains trucs.


Les avis de andyflo, et d'autres sur
Logo Livraddict


2/35

mardi 16 avril 2013

Steampunk Chronicles, tome 0.5 : L'étrange secret de Finley Jayne

Auteur : Kady Cross
Editions : Harlequin (Darkiss)
Genre : Science-Fiction, Nouvelle
Sortie : 2012
Pages : 85









Mon avis en bref :

Une petite nouvelle très sympathique qui permet de découvrir la plume de l'auteur et l'univers de la saga.




Quatrième de couverture

Finley Jayne voudrait bien n'être qu'une jeune fille comme les autres. Mais, depuis quelque temps, elle sent se développer en elle une part sombre qui lui donne d'étonnants pouvoirs. Des pouvoirs qu'elle va bientôt mettre à l'épreuve d'une terrifiante machination...



Mon avis

"-Tu es l'incarnation du diable, ne remets jamais les pieds ici !
Finley Jayne fit un bond en arrière quand on lui claqua la porte au nez; désormais elle était seule sur la petite dalle détrempée qui, pour les domestiques de l'hôtel particulier, tenait lieu d'entrée."

Une petite nouvelle très courte de 85 pages que j'ai pu lire sur mon Kobo, histoire de me mettre dans l'ambiance de Steampunk Chronicles et de découvrir cette fameuse Finley Jayne. L'histoire n'a certe rien de nouveau mais j'ai bien apprécié me plonger dans ce petit préquelle à la saga.

On découvre la vie de Finley Jayne dans un univers steampunk que j'adoooree toujours autant. Finley est une jeune fille un peu spéciale. Lors de son dernier travail en tant que gouvernante, elle a voulu protéger un enfant qui se faisait maltraiter par une femme, en lui donnant une gifle, mais c'était sans compter sur les étranges pouvoirs qu'elle possède, comme sa force surhumaine. Au lieu d'une gifle, c'est donc avec des dents en moins que la femme se retrouve, et Finley se fait bien évidemment virer de son travail. Heureusement, elle retrouvera très vite un nouveau travail un peu plus à la hauteur de ce qu'elle est, puisqu'elle va devoir protéger une jeune fille, future mariée, dont la mère pense que le futur mari à certaines choses à cacher...

J'ai adoré retrouver cette ambiance steampunk, même si au vu du nombre de pages, on retrouve ce côté pas forcément mis en avant, il est fait mention de juste quelques machines à vapeur ou certains objets mécaniques un peu spéciaux.

L'histoire n'a rien de très originale, mais je me suis très vite surprise à vouloir en savoir toujours plus. Très vite, on sent que les choses ne sont pas vraiment ce qu'elles semblent être, que la vie dans la famille qui recueil Finley n'est pas aussi simple qu'elle le pensait au départ. J'ai adoré voir Finley évoluer dans un univers totalement étranger pour elle, car venant d'une famille aux moyens très limités, elle se retrouve dans une famille riche, et elle devra se faire aux belles robes et aux bals.

Je regrette qu'on ne sache pas un peu plus sur les pouvoirs de Finley, mais ça devrait sans doute être le cas dans le tome 1 et j'ai vraiment hâte de savoir d'où est-ce que sa force lui vient, qu'est-ce qu'elle peut avoir d'autre de particulier, et de retrouver la jolie plume entraînante de l'auteur ainsi que le monde dans lequel Finley évolue.

Je pense que le 1er tome ne devrait pas trop attendre avant de sortir de ma pal, d'autant plus que la couverture me donne vraiment très très envie de le lire !


Les avis de reveline, Ivy-read, et d'autres sur
Logo Livraddict

lundi 15 avril 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? N°58



Petit récap de mes lectures de la semaine :-)


Qu'est-ce que j'ai lu durant la semaine ?



Risa Jones, tome 1 : Les anges des ténèbres, de Keri Arthur : J'ai beaucoup apprécié l'univers mais je me suis ennuyée par moment, j'ai trouvé l'histoire un peu trop lente, même pour un 1er tome.
Luxuria, tome 1. de Frédérique de Keyser : Mitigée par cette lecture, je n'ai pas vraiment apprécié les personnages ni le trio entre les deux démons et l'héroïne, et certaines choses m'ont semblé un peu trop improbable.



Qu'est-ce que je suis en train de lire ?


Le prince d'été, de Alaya Dawn Johnson : je ne peux pas trop en dire vu que j'en suis au tout début, mais la couverture est tellement magnifique et les premiers avis tombés positifs, tout ça m'a trooppp donné envie de le lire :-)



Qu'est-ce que je pense lire par la suite ?



Je remets les deux autres livres de la semaine passée, et pour la suite on verra selon mon rythme de lecture :-)

vendredi 12 avril 2013

Pour un tweet avec toi

Auteur : Teresa Medeiros
Editions : Milady 
Genre : Romance
Sortie : 2012
Pages : 288








Mon avis en bref :
J'ai beaucoup apprécié le côté tweet de cette histoire. J'ai passé un agréable moment en compagnie des deux personnages, même si certes ça n'est pas la meilleure romance du siècle.





Quatrième de couverture

Auteure d'un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc. "MarkBaynard", professeur d'université en congé sabbatique et twitteur averti, devient l'un de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu'inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l'inspiration et le goût de vivre.
Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?



Mon avis

"Dans ses pires moments de doute, Abby avait souvent craint que ses rêves de carrière ne la vouent à faire entrer dans son existence quotidienne la sempiternelle question : "Sur place ou à emporter ?" Mais elle n'avait jamais imaginé endosser un jour l'uniforme traditionnel des travailleuses du monde entier : le costume de lapin."

Après avoir découvert la plume de Teresa Medeiros avec "Le diable s'habille en tartan", que j'avais beaucoup aimé, il me tardait de découvrir une autre romance de l'auteure, d'autant plus que celle-ci se déroule dans l'univers de twitter, et que je suis particulièrement friande des romans épistolaires.

Abby est une auteure qui a connu le succès avec un premier ouvrage, cependant elle n'arrive plus à trouver des idées pour le second tome attendu. Dans l'optique de se faire de la publicité, son agent va l'inscrire sur twitter, et c'est grâce à ce fameux site qu'elle rencontrera un certain Mark...

J'ai beaucoup apprécié le personnage d'Abby, elle a de l'humour, et son caractère m'a touchée, elle n'apprécie guère le contact avec la foule, elle tente de mener sa petite vie chez elle, tranquille, et j'aime sa façon d'affronter les petites (ou grandes) péripéties de la vie. Bien qu'à certains moments, je l'ai trouvé un peu idiote ou ignorante pour pas mal de choses. A l'opposé, Mark, ancien professeur en congé sabbatique, est un grand voyageur, il arpente le monde et les plus grandes villes, donnant à Abby l'impression de vivre un peu la même vie que lui par procuration en partageant les photos des plus grands monuments sur twitter.

Ces deux personnages ont vraiment beaucoup d'humour, et plus ou moins les mêmes centres d'intérêts, films, séries... Du coup le livre est assez drôle, même si, par moment, je ne me sentais pas vraiment dans le "truc" étant donné que certains sujets dont ils font référence ne sont pas très connus chez nous.  J'ai apprécié la description du fait que l'on puisse se sentir vraiment très proche de quelqu'un simplement en sachant que cette personne aime les mêmes choses que nous.

Le début et la fin de leur conversation via twitter se déroule toujours de la même manière, et même si cela m'a amusée au départ, j'avoue que les : "bonjour, comment es-tu habillé" qui commencent chaque fois leurs discussions, ou alors les "au revoir" de 20 lignes, finalement ça m'a rapidement dérangée et ennuyée.

Le retournement de situation à un moment du livre a dérangé pas mal de personnes, mais pour ma part, j'ai vraiment adoré ce que l'auteur a décidé de faire avec son histoire, et pour moi c'est également ce changement qui fait tout le charme de l'histoire et qui a fait que j'ai vraiment apprécié cette lecture...

Cette romance n'a certes rien de très originale, mais tout ce que je voulais en sortant ce livre de ma PaL, c'était de passer un bon moment, de lire une jolie histoire d'amour via twitter, et c'est exactement ce que j'ai eu, que demander de plus ? :-)


Les avis de Chouppye, iwry, et d'autres sur
Logo Livraddict

10 / 35

mercredi 10 avril 2013

Parle-moi

Auteur : Sarah Mlynowski
Editions : Albin Michel (Wiz)
Genre : Jeunesse
Sortie : 2012
Pages : 368







Mon avis en bref :
Une lecture jeunesse agréable à lire, l'histoire n'a rien d'extraordinaire, mais une héroïne qui se parle à elle-même vivant 4 années plus tard, ça fait sourire et ça change de ce que j'ai pu lire.





Quatrième de couverture

Devorah Banks a dix-sept ans et tout va mal : le beau Brian vient de la quitter... Pour couronner le tout, elle fait tomber son portable dans une fontaine ! Ce qui, bizarrement, n'empêche pas le téléphone de sonner... et c'est le choc lorsque Devorah entend une voix bien familière au bout du fil : la sienne ! Une version d'elle-même plus jeune de quatre ans, qui n'a pas encore connu ses déboires et aurait bien besoin de ses conseils. Devorah se retrouve soudain devant une chance inespérée : tout recommencer... autrement !



Mon avis

"Je suis censée aller rendre la montre de Bryan chez Nordstrom et rentrer ensuite à la maison. Mais en fait, je traîne près de la fontaine circulaire de la galerie marchande de Stonybrook, et je regarde fixement la vitrine de l'institut Bronzage et beauté, qui montre la photo d'une femme sans aucune ride avec le slogan : Remontez le temps."


J'ai craqué pour ce livre sans même savoir de quoi il parlait, juste parce que la couverture me faisait vraiment de l'oeil. Et puis, par la suite, l'histoire me semblait tout aussi bonne.

Qui n'a pas rêvé, en effet, de pouvoir se parler à soi-même mais avec quelques années de différences, afin de se prévenir de ne pas faire certaines erreurs, et enfin changer notre vie dans le présent. C'est ainsi ce qu'il se passe dans la vie de Devorah. Son téléphone se met à sonner et elle se retrouve à parler avec une personne qui a le même prénom qu'elle et la même voix. Très vite, elle se rend compte que c'est à elle-même qu'elle parle, mais avec 4 ans de décalage. Elle qui pensait que tout allait mal dans sa vie, elle voudra en profiter pour prévenir la Devorah du passé, qu'elle doit éviter de se rendre à certains endroits et de faire certaines choses, et ainsi elle espère que sa vie à elle, s'en retrouve également modifiée en bien...

Une histoire pour le moins originale que j'ai bien apprécié. On se prend tout de suite d'affection pour la jeune Devorah, un peu maladroite (malheureusement pour elle, mais heureusement pour nous, car cela nous donne droit à des scènes vraiment cocasses), le coeur sur la main, un peu trop naïve et fofolle, j'ai vraiment apprécié son caractère. Ses amis sont également intéressants à suivre, et j'ai adoré retrouvé les liens d'amitié et le début des relations amoureuses que l'on entretien à cette âge de l'adolescence.

Certe, il y a certains sujet qui sont du coup un peu puéril quand on a plus vraiment cet âge, et j'ai trouvé les réactions de Devorah un peu superflues, elle essaye de changer son avenir en demander à la Devorah du passé de ne pas faire certaines choses et c'est un peu comme si elle l'empêchait de vivre. Car tout le monde sait que même si, au moment ou l'on fait des erreurs, on aimerait tout faire pour revenir en arrière et changer cela, finalement après réflexion et avec du temps, on se rend compte que c'est sans doute ce qui fait que l'on est nous-même, avec nos défauts et nos qualités, et que l'on avance dans notre propre vie, devient plus fort, etc...

En tout cas, j'aurai bien souvent l'envie de passer un coup de téléphone à ma moi dans 4 ans plus tard, pour lui demander comment sera ma vie en 2017, et qu'elle me dise ce que je devrais éviter de faire ou pas :P

Une lecture détente avec laquelle j'ai passé un bon moment, même si j'étais contente d'arriver à la fin, parce que l'histoire tourne finalement un peu en rond et on en revient un peu toujours au même point...


Les avis de Hylyirio, Fantasia, et d'autres sur

15 / 60


mardi 9 avril 2013

Top Ten Tuesday N°17




Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.



Vos 10 confessions à propos de la lecture


1. Je n'ai jamais été vraiment dans la "vague" Harry Potter et je ne me suis jamais vraiment intéressée à ces livres jusqu'à il y a un an environ. Je n'ai même pas lu tous les livres ni vu tous les films, et je l'avoue, je ne sais même pas vraiment comment ça fini (à part en gros de ce que j'ai pu lire un peu partout) car je n'ai pas lu le dernier livre.

2. Si la tension devient trop importante dans un livre, je lis la fin pour m'assurer que l'histoire finira bien ou alors je vais me spoiler moi-même sur internet, j'ai bien trop peur que les choses finissent mal, je crois que mon coeur ne le supporterait pas :P Et si je vois que ça va mal finir, ou alors avec un énorme cliffhanger, j'essaye de prendre du recul autant que possible par rapport à ma lecture...

3. Parfois (et même assez souvent), j'achète un livre juste pour sa couverture sans savoir de quoi le livre parle, mais bon je sais quand même à quel genre de livre j'ai affaire.

4. J'ai énormément de peine à lire avec la télé, la musique, des gens qui parlent, même si je veux lire quelques lignes durant les publicités d'un film ou une émission, je suis obligée d'éteindre le son pour comprendre ce que je lis

5. Je lisais énormément étant enfant, ensuite à l'adolescence j'ai pratiquement laissé tomber la lecture pour ne lire qu'un ou deux livres par année, et même si par la suite je lisais quelques livres, surtout des témoignages d'ailleurs, j'ai réellement repris mon addiction à la lecture avec la sortie du 1er film twilight, qui m'a poussé à me commander les 4 tomes de la saga le lendemain pour connaître la suite de l'histoire.

6. J'adoooreeee me poser sur mon lit ou mon canapé et prendre le temps de regarder ma bibliothèque durant de longues minutes, admirer mes livres, essayer de deviner le titre en voyant quelques lettres ou la couverture, et j'adore également m'assoir devant ma pal pour sortir quelques livres, me faire une mini pile afin d'essayer de trouver ma future lecture

7. Même si ma pal est déjà super grande, je ne peux pas m'empêcher de toujours courir après les nouveautés, en me disant que je vais les lire très rapidement alors que ça n'est que rarement le cas, et si je n'ai pas de nouveaux livres dans ma bal ou achetés durant quelques jours, je suis déjà en manque.

8. Ma bibliothèque est un gros bordel... Au départ j'ai pris le temps de tout bien ranger, mais maintenant avec le manque de place et d'argent pour m'acheter une nouvelle biblio, quand j'ai fini un livre je le range n'importe où, là ou je trouve de la place. Il n'y a que les Milady, les livres de la Collection R, et mes Twilight qui soient bien rangés (et encore, pour les Milady maintenant je dois les coucher au-dessus des autres par manque de place). Parfois quand je vois la bibliothèque des autres, j'ai envie de m'y mettre et de tout ranger par ordre alphabétique, d'édition, etc... mais j'ai juste la grosse flemme..

9. J'adore lire dans mon bain ou alors dans le train. Parce que dans ces moments là, je prévois UNIQUEMENT de lire, et je ne vais pas me retrouver après 5 minutes à zieuter sur facebook, livraddict ou autre... Oui, je suis parfois un peu dissipée ^^

10. Mes envies de lectures se font souvent par phases, un peu comme tout. Parfois je ne vais pas avoir envie de lire et au contraire je vais passer plus de temps devant mes séries préférées ou des jeux vidéos, et ensuite, pour rattraper mon manque, je vais engloutir des livres super vite et passer des heures à ne rien faire d'autre que lire.

10.2 Sans un livre dans mon sac, je me sens toute nue. Et j'ai toujours tendance à emporter un peu trop de livres avec moi quand je pars en week-end ou plus longtemps. En général, je reviens en n'ayant même pas lu la moitié. Mais bon, depuis que j'ai ma liseuse, je suis sûre de toujours avoir assez à lire quand je voyage, et j'adore le fait d'avoir des centaines de livres sur moi juste dans un petit sac à main (on ne sait jamais, en cas d'apocalypse, si je ne peux plus revenir chez moi prendre des livres...).


Bon, il y en a 11 mais tant pi :P J'ai trouvé ce Top Ten Tuesday assez chouette et j'ai appris plein de trucs sur différents bloggeurs, d'ailleurs, je remarque qu'on a beaucoup tous les mêmes confidences à faire au sujet de la lecture, ça rassure ^^

Arya McPherson, tome 1 : L'aigle du Caucase

Auteur : Milena Rathger
Editions : Nergäl
Genre : Fantastique
Sortie : 2012
Pages : 118







Mon avis :
Un 1er tome très court qui met en place l'univers qui entoure l'héroïne. Malheureusement on n'a pas vraiment le temps de connaître les personnages et l'histoire se déroule un peu trop vite à mon goût.





Quatrième de couverture

"Ces dernières années, mon credo dans la vie pouvait se résumer à cela : pour vivre heureux, vivons cachés... ou presque. Mais ce que ne révélait pas ce stupide adage, c'est qu'on ne pouvait pas rester caché indéfiniment..."

Arya McPherson est une chasseuse particulièrement habile et une combattante aguerrie. Mais surtout, c'est une jeune femme solitaire qui cache un lourd secret.

Quand l'agent Jack Parker lui demande de lui prêter main forte sur une affaire délicate, elle est loin d'en imaginer les conséquences pour elle. Cependant, l'arrivée non désirée de Raegan, un autre chasseur aussi charmant qu'irritant, pourrait pourtant changer la donne.

Plongée dans une sombre affaire de cadavres éventrés et de disparitions d'organes, Arya parviendra-t-elle à refouler ses démons ?



Mon avis

Envie d'une lecture courte, j'ai décidé de découvrir l'univers d'Arya McPherson, avec cette couverture très tentante.

Arya est une jeune femme un peu particulière, elle résout des crimes en faisant usage de certains pouvoirs. Dans ce tome, elle travaillera en duo avec un inspecteur qui, ayant bien compris qu'elle pouvait se révéler d'une grande aide pour résoudre une nouvelle affaire de crime, va réussir à l'emmener avec elle durant son enquête, à la morgue, etc...

Mais l'enquête ne sera pas des plus simple quand Raegan, un autre chasseur comme Arya, va débarquer et mettre son nez dans l'affaire lui aussi, alors même qu'entre Arya et lui, ça n'est pas le grand amour. Et puis, Arya qui sait qu'elle possède des propriétés un peu différentes des autres humains, va commencer à avoir des symptômes plus ou moins étranges, tremblements, perte de mémoire...

Un premier opus qui me donne bien envie d'en savoir plus sur Arya, son univers, et sur les différents autres personnages. J'ai apprécié l'enquête de ce tome au sujet des aigles du Caucase et on a bien envie d'en savoir encore un peu plus sur ceux-ci. Même si bien sûr, avec 128 pages, ça fait très peu pour plonger totalement le lecteur dans l'histoire, pour qu'il s'attache aux personnages et pour que tout soit un peu plus approfondi. Du coup, on n'arrive pas vraiment à s'inquiéter plus que cela pour Arya, même lorsqu'elle souffre et qu'elle ne sait pas ce qu'il lui arrive. On a envie d'en savoir plus sur elle, mais ça s'arrête là. Et je ne parle même pas des autres personnages qui m'ont laissée de marbre, j'aurais apprécié en savoir un peu plus sur eux, qu'ils aient plus de conversations histoire de les découvrir... L'histoire est vraiment sympa à suivre et intéressante, une enquête comme je les aime, avec un bon mélange de fantastique, malheureusement on reste également très en surface et tout se résout un peu trop vite, les indices menant aux meurtriers sont découverts vraiment rapidement.

J'ai finalement passé un agréable moment, lu en quelques heures, et j'ai hâte d'en savoir plus sur les personnages, gentils comme méchants, de cette saga.


Les avis de Akasha, Truebloodaddict, et d'autres sur

lundi 8 avril 2013

Felicity Atcock, tome 2 : Les anges ont la dent dure

Auteur : Sophie Jomain
Editions : Rebelle
Genre : Bit-lit
Sortie : 2012
Pages : 302








Mon avis en bref :
Un 2ème tome que j'ai d'avantage préféré au 1er, l'histoire est plus intéressante à suivre. J'ai adoré retrouvé Felicity et les autres personnages.




Quatrième de couverture

Je crois que cette fois, c'est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J'ai d'abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu'on me jette des sorts et qu'on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c'est parce que j'ai un mauvais karma, tu parles ! Quoi qu'il en soit, j'allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c'était sans compter que j'avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s'était amouraché d'une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d'un bon oeil. Il avait l'air d'avoir de sérieux problèmes.
C'était plus fort que moi, il fallait que je m'en mêle, même si à coup sûr, j'allais au-devant de sacrés ennuis.


Mon avis

J'avais beaucoup apprécié le 1er tome de cette saga, et ma découverte de la plume de Sophie Jomain, dont j'entends vraiment beaucoup parler (et à juste titre, elle le vaut bien tellement elle est sympa).

Pour tout dire, j'ai eu vraiment beaucoup de peine à rentrer dans l'histoire au tout début. Ma lecture du tome 1 ne datait pourtant de pas très longtemps, puisque je l'ai lu en octobre de l'année passée, mais je ne me souvenais plus des personnages, de ce qu'ils étaient, des entre-deux, des pouvoirs de chacun... Difficile du coup de rentrer dans l'histoire, parce qu'on suit Felicity dans sa vie de tous les jours, mais on ne sait plus trop quelle relation elle entretien avec qui... Finalement, après quelques pages, j'ai réussi à remettre un peu toute l'histoire en place, et c'était parti pour un super moment en compagnie de Felicity et de ses deux beaux acolytes :-)

Elle qui ne demande qu'à trouver un peu de tranquillité dans ce monde de fou rempli de créatures plus improbables les unes que les autres, elle va très vite se rendre compte que ça ne sera pas pour tout de suite, puisqu'elle va découvrir que son ami Greg, aura des problèmes dont il ne veut rien lui dire, et en plus, elle découvre qu'une sorcière lui en veut en jetant des sorts à son encontre, mais personne ne sait vraiment pourquoi et de qui cela provient...

Une intrigue principale que j'ai trouvé plus intéressante que dans le premier tome, j'ai apprécié l'histoire de Greg, et je me suis posé beaucoup de questions quand aux problèmes qu'il pouvait bien avoir. Et puis, Felicity est aussi très bien accompagnée puisque, comme dans le premier tome, elle pourra compter sur le soutien de Terrence et Stanislas. Et elle en aura bien besoin !! Ces deux personnages m'ont beaucoup fait rire, les tensions qu'il règne entre eu deux, surtout à cause de Felicity, sont assez drôles à suivre. Certes, je ne suis vraiment pas fan des triangles amoureux, et je dois dire que Sophie Jomain est plutôt forte pour nous faire apprécier tant Terrence que Stanislas. Du coup, je me retrouvais chaque moment à me dire : bon je préfère Terrence, il est plus ceci, non finalement Stan est bien aussi, il irait mieux avec Felicity, etc...

En tout cas, Sophie Jomain n'a rien à envier aux auteurs américains du genre, cette saga est vraiment très prenante, addictive même, et quand on arrive à la fin, on se dit qu'elle a vraiment le chic pour nous faire des cliffhanger de malade. Du coup, j'ai terminé ce 2ème tome les yeux grands ouverts tant je ne m'attendais pas à cette révélation, et j'ai vraiment hâte de voir comment l'histoire va évoluer au fil des tomes :-)


Les avis de Aupaysdelire, Livrementvotre, et d'autres sur



Mon avis sur le tome précédent