Mes derniers avis


jeudi 22 août 2013

Charley Davidson, tome 3 : Troisième tombe tout droit

Auteur : Darynda Jones
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2012
Pages : 413






Mon avis en bref :
J'adorais déjà énormément le 1er tome, mais ce qu'il y a de bien avec cette série, c'est qu'elle devient toujours meilleure à chaque tome ! De l'humour, de l'action, des rebondissements, des personnages attachants. Une saga à découvrir !





Quatrième de couverture

Détective privé paranormal. Sinistre faucheuse extraordinaire. Peu importe. Charley Davidson est de retour ! Et elle boit de grandes quantités de café pour rester éveillée, parce que chaque fois qu'elle ferme les yeux, elle le voit : Reyes Farrow, le mi-humain, mi-mannqeuin fils de Satan. D'accord, elle a fait emprisonner Reyes pour toute l'éternité. Mais comment est-elle censée résoudre un cas de personnes disparues, traiter avec un médecin à l'ego sur-dimensionné, calmer son père grincheux, et attraper un gang de motards déterminé à assassiner, quand le fils du diable ne veut tout simplement pas renoncer à son plan de séduction... et de vengeance ?



Mon avis

"Il y avait un clown mort assis dans mon salon. Puisque je n'aimais pas particulièrement les clowns et qu'il était bien trop tôt pour que des paroles cohérentes sortent de ma bouche, je fis semblant de ne pas le voir."


Il me tardait vraiment de continuer cette saga génial, même si j'avoue que j'ai laissé un peu traîner ce 3ème tome dans ma pal, jusqu'à la sortie du tome 4 même... Mais je me demande bien comment j'ai pu attendre autant, parce qu'une fois commencé la lecture de ce tome, je ne pouvais plus me détacher de Charley et de Reyes, comme toujours ! :)

J'y ai retrouvé tout ce que j'adore dans cette saga, tout ce qui fait son charme, tout ce qui fait qu'on est accro et qu'on attend toujours la suite avec énorme impatience. Charley est toujours aussi drôle, elle a vraiment quelque chose de spécial et d'unique par rapport à toutes les héroïnes de bit-lit que j'ai déjà pu découvrir. Le duo qu'elle forme avec Cookie, son amie et collègue, est toujours aussi plaisant à suivre. Les deux ont vraiment un caractère explosif, elles sont touchantes, et on voit que tant l'une que l'autre à besoin de cette amitié.

Le livre commence très fort, puisqu'on retrouve Charley dans une ambiance un peu folle. Elle ne dort plus depuis des jours, se nourrissant la plupart du temps que de café, tant elle a peur de s'endormir et de retrouver ce cher Reyes dans ses rêves (pourtant moi j'aime bien quand ils se retrouvent en rêve, l'ambiance monte toujours de + 10 mille degrés, et le baromètre "je suis folle de Reyes" monte aussi de mon côté :P).

L'enquête est très intéressante, enfin je devrais plutôt dire les enquêtes, puisque l'on suit pas mal d'affaires en même temps que Charley doit tenter de résoudre. Certaines avec son cabinet de détective, d'autres plutôt en tant que faucheuse, ou alors en tant que protégée du fameux fils de satan...

La seule chose que je regrette un peu, c'est l'absence de Reyes qui m'a quand même beaucoup manqué dans ce tome. On le retrouve à quelques passages, mais comparé aux tomes précédents j'ai trouvé qu'il manquait quand même un peu à l'histoire, même si on parle toujours autant de lui même uniquement à travers Charley et ses enquêtes.

Malgré tout, l'auteur arrive quand même avec brio à nous faire passer un excellent moment, à savamment doser entre action, rebondissements, moments plus tranquilles.

Le tome 4 se trouve déjà dans ma pal, et je pense qu'il ne va pas faire long avant que je ne me décide à le lire :)


D'autres avis sur

mercredi 21 août 2013

Chroniques de la fin du monde, tome 2 : L'exil

Auteur : Susan Beth Pfeffer
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Science-fiction, jeunesse
Sortie : 2011
Pages : 334







Mon avis en bref :
Une petite déception pour ce second tome. J'ai aimé, mais beaucoup moins que le premier, pas mal de choses m'ont dérangée comme la religion un peu trop présente à mon goût.





Quatrième de couverture

Lorsqu'un astéroïde percute violemment la Lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se trouve seul avec ses deux soeurs.
Il n'a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.




Mon avis

"A l'instant où sa vie bascula, Alex Morales, debout derrière le comptoir de chez Joey Pizza, coupait en huit parts à peu près égales une tarte aux épinards et au pesto.
- J'ai aussi commandé un antipasto, précisa le client.
- Il est ici, monsieur, indiqua Alex. Avec le pain aillé.
- Merci. Attends un peu. Tu ne serais pas Carlos, le fils de Luis?
- Carlos est mon frère aîné. Moi, c'est Alex."


J'avais vraiment eu un coup de coeur pour le 1er tome de cette saga ! J'avais adoré les personnages, l'ambiance post-apocalyptique, l'écriture de Susan Beth Pfeffer. Il me tardait de sortir ce second tome de ma pal pour retrouver cette ambiance tant appréciée... Malheureusement j'ai beaucoup moins apprécié ce 2ème tome.

L'histoire reste la même, un astéroïde percute la lune chamboulant toutes les vies sur terre, les marées se déchaînent, et les habitants des côtes se retrouvent en grand danger. C'est dans cette ambiance que l'on suit Alex, un jeune garçon, aux côtés de ses deux petites soeurs. Leur père est parti pour un enterrement quelque part vers Porto Rico, tandis que leur mère, infirmière, a été appelée d'urgences à l'hôpital pour faire face aux besoins suite à l'astéroïde percutant la terre, quand à son frère, il a été recruté par l'armée pour gérer la crise. Alex se retrouve donc à vivre seul avec ses deux soeurs. Il est encore bien jeune, mais il va devoir apprendre à surmonter cet événement incroyable, tandis qu'il devient le nouveau "père de famille" à la maison.

J'ai vraiment eu de la peine à avancer dans ce livre. Non pas à cause de l'histoire, car j'ai vraiment adoré cette version de l'apocalypse avec  l'astéroïde qui percute la lune. Souvent on oublie à quel point cette fameuse lune est importante pour notre bien être sur terre. Certes, j'avoue que je ne m'attendais pas à ce que l'histoire soit pareil au 1er tome, je pensais qu'il se passerait autre chose que ce fameux astéroïde et j'ai été un peu déçue, mais finalement j'ai apprécié cette catastrophe à travers les yeux d'autres personnages que dans le 1er tome, d'autant plus que cette fois c'est un personnage masculin que nous suivons.

Ce tome s'avère nettement plus sombre que le précédent, et il faut parfois avoir le coeur bien accroché. Les détails quand à la catastrophe sont plus présents à mon goût, on se rend plus compte du nombre de morts, de l'ambiance qui y règne, d'autant plus qu'Alex fait partie de ces personnages qui n'ont plus aucune nouvelles de leurs proches, il ne sait pas que penser, il s'attend à voir le nom de son père ou de sa mère sur les listes des victimes, etc...

Toute cette ambiance m'a bien plu, mais ce que j'ai moins aimé hélas, se sont les personnages de l'histoire. Alex et ses soeurs sont bien sympathiques, mais je n'ai pas réussi à accrocher à leur personnalité. Alex m'a vraiment paru détestable par moments, même si ça ne doit pas être évident de gérer cette situation seul je l'admet. Il est parfois un peu trop macho à mon goût, du genre à déléguer toutes les tâches ménagères à ses soeurs. Les deux soeurs sont parfois attachantes, surtout la plus petite qui me faisait de la peine, car elle vit très mal la situation d'être séparée de sa maman et de son papa, encore plus que les deux autres qui sont un peu plus âgés. Mais malgré tout, je n'étais pas intéressée par leur façon de réagir, elles m'ont agacées plus qu'autre chose.

L'autre point qui m'a beaucoup dérangée dans cette lecture, est que la religion est vraiment omniprésente dans l'histoire... C'est un village de croyants, Alex et ses soeurs vont dans des écoles catholiques très strictes, ce sont des prêtres qui donnent des cours, etc... En gros, tout est plus ou moins dirigé par des prêtres, ce sont eux qui obtiennent les informations sur la situation des autres villes du pays après la catastrophes, eux qui ont le droit de décider chaque choses, les gens vont à l'église pour se tenir au courant de l'actualité, des morts, de l'état des villes... Pour moi c'était un peu trop.

Finalement, ce tome 2 m'a un peu déçue, je m'attendais à beaucoup plus apprécier, même si l'écriture reste toujours aussi agréable. J'ai finalement hâte de lire le 3ème tome, même si les avis que j'ai pu lire jusqu'à présent ne m'enchantent pas vraiment.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

33 / 60



Mon avis sur le tome précédent

Chroniques de la fin du monde, tome 1 : Au commencement


Dublin Street, tome 1


Auteur : Samantha Young
Editions : J'ai Lu
Genre : Romance
Sortie : 2013
Pages : 409






Mon avis en bref :
Des personnages plus qu'attachants, une histoire prenante, les pages se tournent à une vitesse folle et pourtant on a qu'une envie, que le livre ne se finisse pas.





Quatrième de couverture

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d'Edimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d'amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche... Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclat son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s'installer en Ecosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait ressurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise...


Mon avis

"Je m'ennuyais. Kyle Ramsey donnait des coups de pied dans le dossier de ma chaise pour attirer mon attention, mais il avait fait pareil la veille avec celui de ma meilleure amie, Dru Troler, et je ne voulais pas la contrarier. Elle en pinçait vraiment pour Kyle. Je me contentais donc de contempler le million de petits coeurs qu'elle dessinait dans le coin de son cahier, tandis que M. Evans griffonnait une nouvelle équation au tableau."



Il me tardait vraiment de découvrir cette romance suite à pas mal d'avis positifs que j'avais pu lire un peu partout. J'ai finalement décidé de ne pas le lire tout de suite à sa sortie mais d'attendre que l'envie soit vraiment présente, histoire d'apprécier ce livre à sa juste valeur sans le comparer à d'autres romances du genre. Mais c'était sans compter sur le talent de l'auteur, car je peux vous dire que ce livre se détache vraiment du lot ! La faute à ses personnages que l'on ne peut s'empêcher d'adorer, et qui font le gros plus de l'histoire.

Il y a en effet de très fortes chances pour que vous adoriez Jocelyn, car dès les premières pages on se prend d'affection pour cette jeune femme, au fort caractère, lorsque qu'elle apprend la mort de ses parents et de sa soeur. Quelque temps plus tard, elle décide de refaire sa vie à Edimbourg, et se retrouve en colocation dans un sublime appartement sur Dublin Street, avec une fille du nom d'Ellie qui reflète un peu son opposé, mais avec qui elle pense pouvoir très bien s'entendre. 

Il y a également de très fortes chances pour que vous succombiez aux charmes de Braden, un très bel homme qui va déstabiliser Jocelyn au premier regard, qu'elle espère ne plus rencontrer tellement il l'a perturbe, chose qui semble difficile puisqu'il s'avère qu'il est le frère d'Ellie...

Je pensais apprécier ce livre, au départ il avait déjà tout pour me plaire, mais en même temps plus je lisais les avis positifs, et plus j'avais peur d'être déçue, de passer à côté, de ne pas accrocher autant que je ne l'espérais. Mais finalement, ce livre fait partie de ceux qu'on sait que l'on va adorer, et cela dès les premières pages.

Le passé des différents personnages est vraiment intéressant à suivre, d'autant plus qu'il joue un rôle fondamental dans la manière que ces personnes vont interagir entre elles. Petit à petit, Jocelyn et Braden vont réussir à se dévoiler l'un à l'autre et j'ai adoré ce que cela amenait à l'histoire, la fusion qui va naître entre eux deux.

La romance n'est pas too much, certes on peut y retrouver quelques clichés qui ne différencient pas vraiment du genre, mais cela ne m'a en rien dérangée, au contraire, j'ai apprécié tous ces fameux clichés, car tous les événements sont parfaitement bien amené dans l'histoire. Les scènes plus olé olé sont également très bien écrites, je n'ai pas trouvé trop de vulgarité qui peuvent parfois déranger.

Je n'ai qu'une envie maintenant, c'est que le tome 2 sorte vite vite vite en VF, histoire de retrouver l'écriture et l'atmosphère de ce livre que j'ai adoré, même si le tome 2 n'aura pas Jocelyn et Braden pour protagonistes, mais deux autres personnages rencontré dans le tome 1. L'action se situera toujours autours des personnages du tome 1 puisque nous suivrons une jeune femme qui travail dans le même bar que Jocelyn. On risque donc de retrouver quelques moments autour de Jocelyn et Braden :-)





D'autres avis sur
Logo Livraddict

4 / 24


samedi 17 août 2013

Les jeudis au parc

Auteur : Hilary Boyd
Editions : Milady
Genre : Romance, Contemporaine
Sortie : 2012
Pages : 358








Mon avis en bref :
Une très belle couverture qui me faisait envie, malheureusement, pour moi le contenu n'a pas été à la hauteur de mes attentes...







Quatrième de couverture

Jeanie va bientôt fêter ses soixante ans. Elle mène une vie tranquille, entre sa petite boutique d'alimentation bio et les jeudis au parc avec Ellie, son adorable petit-fille. Elle serait parfaitement épanouie si son mari, George, n'était pas devenu, avec les années, un étranger plaisant mais distant. Lorsque celui-ci décide de quitter Londres pour la campagne, Jeanie sent qu'il est temps de prendre son destin en main. Et il se peut que Ray, cet homme charmant qu'elle a rencontré au parc, soit justement l'allié qu'il lui faut pour trouver la force de se rebeller.




Mon avis

"- Tu ne devrais pas boire autant.
Le murmure de George siffla dans la chaleur de cette nuit estivale, tandis qu'ils marchaient sur le trottoir silencieux.
- Je n'ai bu que trois verres, protesta Jeanie. Je ne suis pas soûle.
Elle ouvrit la porte et se dirigea vers la cuisine. Il faisait chaud, si chaud, même s'il était déjà 22h30. Elle jeta son sac et ses clés sur la table avant d'ouvrir les fenêtres de la terrasse.
- C'est tellement embarrassant. Tu parles si fort, d'une voix si aiguë, poursuivit-il comme si elle n'avait rien dit."



J'avais craqué pour ce livre en partie pour sa couverture, et son titre qui me donnait bien envie d'en savoir plus sur ces fameux jeudis. Il était donc dans ma pal depuis sa sortie, mais je n'avais jamais vraiment eu l'envie de le lire, jusqu'à cet été. Malheureusement j'ai été en grande partie déçue par ce livre.

Dès les premières pages je me suis rendue compte que finalement non, je n'aurais pas autant de plaisir que prévu à lire ce livre. Et le gros problème vient du fait que je n'ai absolument pas accroché à aucun des personnages de l'histoire. Et quand je dis aucun, c'est vraiment aucun ! George m'a énervée dès le départ, après toutes ces années de mariage, du jour au lendemain il devient distant sans aucune explication, il décide de faire chambre à part, etc... Jeanie le prend un peu trop bien à mon goût, on ressent qu'elle en souffre mais voilà, sans plus. Avec elle non plus, je n'ai pas accroché. Les deux m'ont parus fades, énervants, toujours à ronchonner comme ces vieux couples. Je pensais ressentir une bouffée d'air frais, des ondes positives, mais au contraire, j'avais l'impression que même à travers un livre, ces deux personnages arrivaient à me bouffer mon énergie. Quand aux personnages secondaires, je ne les ai pas vraiment appréciés non plus, peut-être la fille de Jeanie et George qui m'a moins dérangée, mais j'ai trouvé que tout ce qu'ils vivent semble très, trop compliqué.

Certes, l'amour est présent et les sentiments sont bien décrits et certains passages sont très beaux à lire. J'ai beaucoup aimé la rencontre entre Jeanie et Ray, enfin plutôt les sentiments qui apparaissent entre eux petit à petit. Ray est un personnage que j'ai plutôt bien aimé, je l'ai trouvé sympa, naturel, drôle, un peu enfantin aussi.

Le fait que l'histoire nous parle d'une femme de soixante ans, donc un peu plus âgée que ce qu'on rencontre le plus dans une romance, m'a bien plu également. J'ai aimé remarquer les différences notamment de part sa vie passée, toutes ces années vécues aux côtés de son mari, ses enfants, ses petits enfants.

Finalement, ce livre ne restera pas bien longtemps dans mon esprit malheureusement. La découverte d'un nouvel amour à soixante ans est intéressant, l'écriture de l'auteur est agréable également. Mais pour le reste je crois que non, je n'ai vraiment pas été touchée par la situation autant que je le pensais en lisant le synopsis.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

3  / 24

Maeve Regan, tome 3 : La dent longue

Auteur : Marika Gallman
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2013
Pages : 477








Mon avis en bref :
Encore un tome excellent, toujours un plaisir de retrouver Maeve Regan, même si ça n'a pas été le coup de coeur comme pour les précédents !






Quatrième de couverture

Depuis que je sais qu'il y a un traître parmi nous, ma vie n'a plus rien de facile. Je dois recruter un max de vampires pour constituer ma propre armée afin de combattre celle de mon père, qui a toujours la ferme intention de me tuer pour me voler mes pouvoirs. Rien que ça. Mais c'est une excellente motivation pour parfaire mon apprentissage de la magie, puisque l'heure de la confrontation approche. Tout ça serait déjà bien assez compliqué sans y ajouter mon imbécile de frère, qui essaye de me mettre des bâtons dans les roues. Et le fantôme de mon ancien amant, qui me poursuit. Je crois que je suis en train de devenir folle.




Mon avis

"J'avais douze ans la première fois que j'ai vu quelqu'un mourir. Je n'aurais pas dû me trouver là. Tout découlait d'une stupide dispute avec Walter. Quelques jours auparavant, ma classe avait fait le voyage jusqu'en ville pour aller au musée d'art contemporain qu'elle abritait. Toute la classe, sauf moi. Sans motif apparent, Walter avait refusé que je m'y rende et m'avait forcée à rester à la maison."


J'avais vraiment hâte que le 3ème tome de Maeve Regan sorte, étant donné l'horrible fin à laquelle on a eu droit pour le tome précédent. Ce tome est assez différent des deux autres. On retrouve une Maeve Regan hantée par ses pires démons, elle vire limite parano, elle s'en veut terriblement pour la mort d'une certaine personne et cela la ronge complètement. Ce tome comporte du coup un peu moins d'action, car tout l'intérêt réside dans le comportement de Maeve, d'autant plus qu'elle sait qu'un traître figure parmi ses nouveaux alliés vampires, et qu'elle est toujours très apeurée par la dernière attaque de son père. Sans compter qu'elle voit certaines choses plus que bizarres, elle parle à des fantômes, etc...

J'ai un petit peu moins apprécié ce 3ème tome, notamment car j'ai trouvé que Maeve se posait beaucoup trop de question et que son caractère fort que j'ai apprécié auparavant est assez peu présent. Et puis, j'ai eu un peu de peine à rentrer dans l'histoire, à me remémorer certains événements, à tout comprendre. Mais passé quelques pages, finalement ça s'est passé super bien, comme d'habitude, et je n'avais qu'une envie, en savoir toujours plus, avancer dans l'histoire, découvrir qui était ce fameux traître, découvrir les changements dans la vie de Maeve, comment elle allait réussir à s'en sortir, et surtout, je me demandais ce que Marika Galman avait bien pu nous réserver comme final, j'en tremblais d'avance...

De nouveaux personnages font leur apparition, tandis qu'on apprend à en découvrir d'autres un peu mieux. La fin m'a totalement surprise, comme toujours, et ne m'a donné qu'une envie, me jeter sur le tome 4 à sa sortie (bien loin la sortie, snif).


D'autres avis sur

mercredi 14 août 2013

Les filles au chocolat, tome 1 : Coeur Cerise

Auteur : Cathy Cassidy
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2011
Pages : 278









Mon avis en bref :
Une lecture détente parfaite pour l'été, les vacances, j'ai passé un excellent moment aux côtés de Cherry !






Quatrième de couverture

Cherry, 13 ans, et son père Paddy s'installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre filles : Coco, 11 ans ; les jumelles Summer et Skye, 12 ans, et Honey, 14 ans. Cherry est ravie de faire partie d'une famille nombreuse. Mais, à peine arrivée, elle craque bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l'arrivée de son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d'une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l'affection pour ses nouvelles soeurs et le charme irrésistible de Shay...




Mon avis

"Il y a des choses qui vont me manquer, quand j'aurai quitté la Clyde Academy... comme les macaronis au fromage, les frites, le pudding au sirop et à la crème anglaise, ou contempler la nuque de Ryan Clegg en cours de dessin. Mais il y a d'autres choses qui ne vont pas me manquer : les contrôles de maths, la purée de la cantine et Kirsty McRae. Kirsty McRae ne va pas du tout, mais alors pas du tout me manquer... ses copines et elle me rendent dingue."



Inutile de préciser que comme beaucoup, j'ai craqué pour cette saga tout d'abord de part ses couvertures gourmandes plus que tentantes ! Je n'ai pas vraiment hésité longtemps avant de me décider de prendre ce 1er tome avec moi en vacances, une lecture jeunesse sympa, la lecture parfaite pour l'été.

Et oui, j'ai vraiment passé un excellent moment aux côtés de Cherry. Celle-ci n'a jamais connu sa mère. Quand son père rencontre une nouvelle femme et qu'ils prennent la décision d'emménager ensemble, Cherry et son papa se retrouvent à quitter leur maison, leur ville, pour rejoindre une famille déjà bien grande puisqu'elle se compose de 4 soeurs et leur maman. Cherry est ravie d'avoir une nouvelle famille, une vraie enfin à elle, et les nouvelles idées de son papa quand à une fabrique de chocolat viendront encore un peu plus raviver le bonheur qu'ils pensaient avoir un peu perdu.

J'ai tout de suite adoré la jeune Cherry, sous ses airs de fille heureuse, on ressent qu'elle cache tout de même une souffrance, celle de ne pas avoir connu sa mère, qu'elle essaye de remplacer par tout un tas de mensonges afin de paraître mieux aux yeux des autres, quitte à s'inventer une nouvelle vie. C'est une histoire vraiment très chouette, légère et agréable, j'ai adoré la découverte des soeurs, toutes plus différentes les unes que les autres, ainsi on peut passer d'une petite fille tout ce qu'il y a de plus généreuse, douce, à son contraire, un petit monstre qui m'a souvent fait dresser les cheveux sur la tête, j'ai nommé Honey. Le petit copain de celle-ci, Shay, m'a tout de suite tapé dans l'oeil. La relation amicale qu'il entretien avec Cherry est vraiment attendrissante. Shay deviendra bien vite le seul vrai confident que Cherry n'ait jamais eu, d'autant plus que pour lui non plus la vie n'a pas été facile.

L'écriture est vraiment agréable à lire, facile. Les pages se tournent toutes seules, on se pose un petit moment dehors, à l'ombre d'un arbre ou au bord d'une piscine, et on se laisse doucement bercer par cette histoire, ne lâchant le livre qu'à la toute dernière page...

Un 1er tome qui pose parfaitement bien les bases de la situation, la réunion des deux familles, les souffrances que le passé a fait endurer à ces enfants et à leurs parents, et celui-ci donne très envie d'en savoir plus sur chacun d'eux, car même si on découvre à peu près comment chacun vit la situation, on a quand même envie de lire leur propre vision des événements. Une petite dose d'humour, d'amour, et de bonheur qui mettent du baume au coeur :-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict

32 / 60

lundi 12 août 2013

Glitch, tome 2 : Résurrection

Auteur : Heather Anastasiu
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Sortie : 2013
Pages : 399







Mon avis en bref :
Un 2ème tome aussi bien voir mieux que le 1er, j'ai adoré l'histoire, j'ai adoré retrouver Zoe et Adrien, et j'ai adoré l'écriture de l'auteur et sa façon de nous faire tourner en bourrique !






Quatrième de couverture

Zoe est enfin libre. Elle a échappé à sa condition d'esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité...
Zoe et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistante. Ensemble, Zoe et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d'affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie.
Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s'éloigner de Zoe et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable. Pire encore, alors que l'équipe de Zoe se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au coeur même de la Fondation...



Mon avis

"Mon pouls résonne dans ma tête. De l'autre côté du mur, un faible bruit s'est élevé, juste assez fort pour que je l'entende malgré ma respiration saccadée. Paniquée, je redresse le buste sur mon lit en mezzanine et me fige pour tendre l'oreille, avant de descendre l'échelle avec mille précautions. La plante de mes pieds se pose sur le sol glacial. J'arrive à peine à tenir debout dans cet espace exigu, entre le tapis roulant accroché au mur, la douche et les toilettes, au bas de mon lit."



Je dois l'avouer, j'ai sorti ce livre de ma pal sans grande conviction. Je ne me souvenais plus trop du 1er tome, à part le strict minimum, j'avais un peu oublié comment il se terminait, mais quelques avis positifs m'ont motivée à le prendre avec moi en vacances... Et j'ai vraiment, mais alors vraiment bien fait !

Très rapidement je suis entrée dans le bain de l'univers mis en place par Heather Anastasiu. J'ai retrouvé avec un énorme plaisir les deux personnages principaux, Zoe et Adrien.

Petit rappel pour ceux qui ne se souviennent pas trop de l'histoire, et pour ceux qui n'ont encore jamais lu le 1er tome : Nous évoluons aux côtés de Zoe dans un monde dans lequel toutes les émotions ont été bannies grâce à des puces implantées dans le cerveau des gens. Mais avec certaines personnes, tout ne se passe pas comme prévu et celles-ci ont la capacité de glitcher, c'est à dire de bugger, et d'avoir des sentiments comme auparavant, d'être capable de penser autre chose que ce qu'on leur ordonne... Zoe fait partie de ces personnes spéciales. Elle fera la rencontre d'Adrien, l'un des rares à avoir compris la situation et les mensonges qu'on lui racontait. C'est également le garçon qui fera chavirer le coeur de Zoe. Ensemble ils veulent tenter de changer le monde et de le faire revenir comme avant, avant l'implantation des puces... La rébellion est en place.

Je deuxième tome commence donc exactement là ou le premier s'était arrêté. J'ai eu un peu de peine à me remettre dans le bain, et à me rappeler la fin, qui était qui, de quoi telle ou telle personne était capable... Mais après quelques pages seulement, tout est revenu très vite et c'est avec un énorme plaisir que j'ai suivi Zoe dans sa nouvelle vie de rebelle aux côtés d'Adrien. Car c'est déjà là que le talent d'Heather Anastasiu entre en jeu, et quel talent !

J'avais complètement oublié que quand on commençait quelques pages de cette saga, on était comme hypnotisé du début à la fin par l'histoire, on arrive pas à lâcher le livre, on a toujours envie d'en savoir plus. L'action n'est peut-être pas présente tout au long de l'histoire, mais la découverte des sentiments de Zoe par rapport à sa nouvelle vie, le suivi de sa relation avec Adrien,... tout ça c'est juste magique \o/

Le gros plus de cette saga également, ce sont les surprises qui attendent le lecteur tout au long du livre. Je pense que sans mentir, j'ai du retenir ma respiration d'angoisse à chaque fin de chapitre, tout en ayant les yeux écarquillés d'étonnement. Le pire c'est qu'on a beau imaginer tout ce qu'on veut, finalement on se rend compte que non, on était bien loin du compte...

De plus, je ne pensais pas que l'auteur pouvait être aussi sadique avec ses lecteurs. Non mais arghhhh, c'est quoi cette fin ??!!?? J'ai du rester bouche bée, l'air niais pendant au moins 5 bonnes minutes après avoir refermé le livre, le temps de digérer les informations de cette fin de tome. Parce que quand on pense avoir touché le fond et que rien de pire ne peut arriver à nos chers personnages, l'auteur en remet une bonne couche et c'est encore pire... De quoi nous rendre encore plus totalement accro à sa saga !

Inutile de préciser du coup que j'ai vraiment une énorme envie de lire le 3ème et dernier tome, que l'attente s'annonce interminable, et que je suis déjà en manque de Zoe et d'Adrien, deux personnages qui font partie de mes chouchous, ça s'est confirmé.

Une suite des plus réussie, à la hauteur du premier tome voir même encore mieux !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

31 / 60


Mon avis sur le tome précédent

Glitch, tome 1

mercredi 7 août 2013

L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe

Auteur : James Dashner
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Sortie : 2012
Pages : 408








Mon avis en bref :

Un excellent 1er tome, on se laisse emporter par l'histoire du début à la fin, de l'action, des rebondissements, on se pose mille questions, un livre addictif !





Quatrième de couverture

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d'enfants. Il s'agit d'une ferme située au centre d'un labyrinthe peuplé de monstres d'acier terrifiants. Les ados n'ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu'ils font là. Ils n'ont qu'un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les "coureurs" parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu'il veut être coureur et résoudre l'énigme du labyrinthe.



Mon avis

"Sa nouvelle vie commença dans le noir complet. Il faisait froid, et l'endroit sentait la poussière et le renfermé. Il entendit un grincement métallique. Le sol oscilla. Déséquilibré, il tomba puis recula à quatre pattes, la sueur au front malgré la fraîcheur environnante. Ses pieds heurtèrent une paroi de fer qu'il longea jusqu'à un coin. Il s'assit et ramena ses genoux contre lui en espérant que ses yeux s'habitueraient bientôt à l'obscurité."


C'est en entendant de plus en parler de ce livre, L'épreuve, et surtout en voyant l'engouement qui tourne autour de cette histoire, et autour du film qui sortira prochainement, que je me suis décidée à sortir ce 1er tome de ma pal, ayant vraiment envie de savoir qu'est-ce qui pouvait bien donner autant envie aux gens de voir le film de ce livre.

Et j'ai vraiment bien fait de le sortir de ma pal, puisque c'est une énorme surprise, une superbe découverte que j'ai plus qu'adoré, très très proche du coup de coeur !


On suit l'histoire de Thomas, un jeune ado qui se réveille dans une "boîte" sans lumière, en ayant tout oublié de sa vie passée mis à part ce qu'il pense être son prénom. En sortant, il sera accueilli par tout un tas de garçons de son âge ayant eux aussi vécu la même expérience que lui. Très vite, ce qu'ils lui racontent semble tout droit sortit d'un cauchemar. Les ados se débrouillent en fait pour vivre en communauté, à l'intérieur d'un espace limité par d'étranges murs aussi gigantesques qu'incroyables formant un carré. Mais le plus surprenant, c'est que ce carré d'espace dans lequel ils vivent fait en réalité partie intégrante d'un labyrinthe, qu'ils essayent tant bien que mal de comprendre, afin de savoir d'où ils viennent, qui ils sont, et pour retrouver leur famille...


Une histoire vraiment surprenante, génialissime du début à la fin, je n'ai pas vu le temps passer tout au long de ma lecture. J'ai tout de suite ressenti de l'empathie pour Thomas, et j'ai beaucoup apprécié ce personnage. Mais il n'y a pas que lui, tout ce qui l'entoure me plaisait. Les autres garçons du labyrinthe ont tous un caractère bien différent les uns des autres, et si au départ ils se montrent bien détestable vis à vis de Thomas, on comprend finalement les raisons de leurs actes, et je n'éprouvais finalement plus que de l'émerveillement de les voir vivre avec autant de force dans ce véritable cauchemar dont ils ignorent tout.


Très vite, l'auteur nous laisse avec des tonnes de questions, on sait que Thomas est particulier, que c'est sans doute lui la clé de toute l'énigme, et on a vraiment une folle envie d'en savoir toujours plus, de découvrir le fin mot de l'histoire, et on va de rebondissements en rebondissements tout au long du livre. C'est simple, j'avais énormément de peine à ne pas recommencer un nouveau chapitre à chaque fois, tellement j'avais envie d'en savoir plus.


Les pages se tournent à une vitesse folle, et la fin a également totalement répondue à mes attentes puisque j'ai eu la réponse aux questions que je me posais, mais en plus, c'est une fin vraiment très très très surprenante, je m'attendais à tout sauf à cela, même si bien sûre on comprend certaines choses en même temps que Thomas.


En le refermant j'avais une furieuse envie de lire le tome 2 sans attendre une minute de plus, mais j'ai finalement décidé de laisser poser un peu le 1er tome avant de m'attaquer au second et de voir ce que l'auteur nous réserve encore une fois.


Maintenant, je comprends pourquoi les gens ont autant envie de voir le film de ce livre : The Maze Runner. En voyant les 2-3 images par-ci par-là, j'avais la magique impression de vivre encore plus tout ce que j'ai ressenti durant cette lecture, et j'ai juste trop envie de voir ce film :-)



D'autres avis sur
Logo Livraddict

30 / 60

mardi 6 août 2013

Le cirque des rêves

Auteur : Erin Morgenstern
Editions : Flammarion
Genre : Fantastique
Sortie : 2012
Pages : 496








Mon avis en bref :

Un livre avec un univers des plus déroutant, magique. J'ai eu de la peine à rentrer dans l'histoire mais par la suite j'ai bien apprécié.





Quatrième de couverture

"Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les réverbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas."

Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s'émerveiller et se laisser enivrer...

BIENVENUE AU CIRQUE DES REVES !

Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Cependant ils s'aiment, et cette passion pourrait leur être fatale.




Mon avis

"Ce soir se tient le dernier spectacle d'une tournée extrêmement restreinte. Cela fait quelque temps que Prospero l'enchanteur n'a pas honoré la scène londonienne de sa présence et la réservation n'est ouverte que pour une semaine, sans matinée. Malgré leur prix exorbitant, les billets se sont arrachés et le théâtre est si bondé que de nombreuses spectatrices gardent leur éventail à portée de main pour rafraîchir leur décolleté et évacuer la chaleur qui écrase les lieux en dépit du froid automnal régnant au-dehors."



Sans même m'intéresser plus que nécessaire à l'histoire, j'ai tout de suite craqué pour ce livre, il me tendait les bras. Facile vous me direz, le titre donne vraiment envie d'en savoir plus, la couverture est magnifique, et les pages toutes rouges lorsque le livre est fermé attirent le regard également. Les avis positifs commençant à tomber, il ne m'en fallait pas plus pour me le procurer. Malheureusement, de mon côté, ça n'a pas été une aussi grande et belle révélation que pour certains, j'ai eu extrêmement de peine à rentrer dans l'histoire et à avoir envie d'avancer...

Je ne m'attendais pas vraiment à cela en fait, et dès les premières phrases j'ai eu la surprise de voir que l'écriture très particulière du roman ne me convenait pas vraiment, sans compter sur le fait que j'avais beaucoup de peine à comprendre où l'auteur voulait en venir, dans quelle situation je me trouvais, qui était qui. Il faut dire qu'il y a une alternance entre plusieurs époques différentes, et également énormément de personnages tout au long du livre, ce qui m'a donné un peu de fil à retordre également, alors que je m'attendais surtout à une belle histoire centrée sur la relation entre Celia et Marco. J'ai eu donc une petite déception de ce côté-ci également, d'autant plus que je n'ai pas vraiment accroché avec les autres personnages que l'on retrouve (en tout cas pour la plupart).

Puis, passé un peu plus d'une centaine de pages, lorsque l'action se met plus en place et que les choses bougent plus, j'ai finalement réussi à prendre le livre un peu pour ce qu'il était, à me détacher de mes aprioris que je m'étais fait et à savourer un peu plus cette histoire du cirque des rêves, à apprécier l'écriture particulière de l'auteur, la magie de l'histoire, et à m'y intéresser de plus en plus au fil des pages. Même si je suis finalement ressortie de cette lecture avec un avis un peu mitigé et l'impression que cette histoire ne restera pas gravée dans ma mémoire bien longtemps.

Beaucoup de personnes ont trouvé ce livre extrêmement beau, magique, magnifique, et je regrette de ne pas avoir réussi autant à apprécier cette lecture que ce que j'aurais voulu, malheureusement parfois ça ne marche pas, on n'arrive pas à se laisser emporter par l'histoire, aussi belle soit-elle...


D'autres avis sur
Logo Livraddict

Cruelles

Auteur : Cat Clarke
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse
Sortie : 2013
Pages : 417








Mon avis en bref :
Une légère pointe de déception, je m'attendais à autre chose comme histoire, et j'ai eu de la peine à comprendre certaines réactions des jeunes filles que l'on suit.





Quatrième de couverture

Lors d'un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Va alors se mettre en marche une succession d'événements qui vont changer la vie de ces filles à jamais.



Mon avis

"Un enterrement sans corps, c'est comme une mariage sans fiancée. Ou sans futur marié. Sauf qu'il ne s'agit pas exactement d'un enterrement, mais d'une messe commémorative. A la place du cercueil, il y a une gigantesque photo posée sur un chevalet. Elle est jolie dessus. Confiante. Egale à elle-même."



Depuis que j'ai découvert Cat Clarke avec "Confusion", j'avais hâte de lire un 2ème livre de l'auteure, parce que je n'avais pas vraiment apprécié "Confusion" contrairement à beaucoup et je voulais voir si c'était à cause de l'écriture, si une autre histoire passerait mieux...

Alice est une jeune fille de 16 ans qui vit sa vie un peu comme toutes les ados, entourée de sa meilleure amie et qui a également quelques ennemis, comme Tara, la fille populaire du lycée qui lui mène la vie dure. Alice et sa meilleure amie se retrouveront dans la même cabane lors d'un voyage de classe, aux côtés de Polly, Rae, et la fameuse Tara. Mais lorsque les filles décident de donner une leçon à Tara pour son comportement envers elles et sa cruauté, les choses ne se passeront pas comme prévu et tout va très vite déraper...


J'ai beaucoup pensé à Pretty Little Liars lorsque j'ai commencé cette lecture. Des ado avec des gros voir énormes secrets, à qui il arrive des choses incroyables que l'on ne peut vraiment trouver que dans les livres (enfin j'espère...).

J'avais tout de suite très envie d'en savoir plus, car comme toujours avec Cat Clarke, le lecteur va de révélations en révélations, tout est savamment dosé pour ne nous donner pas trop d'informations, mais juste assez pour qu'on en veuille toujours plus.

Le sentiment le plus fort que j'ai ressenti tout au long de cette lecture, c'est un gros malaise, une sensation bizarre et dérangeante. Les choix que font les ados sont tellement intrigants parfois, je me disais : quoiii? non mais c'est pas possible t'es bête ou quoi ? Comme pour "Confusion", l'auteure arrive totalement à nous faire rentrer dans son univers, et à nouveau c'est un univers dérangeant, on a envie d'en savoir toujours plus mais en même temps on ne veut parfois rien en savoir de peur de tomber une nouvelle fois sur des choses encore plus bizarres, ou sur des réactions des ado encore plus incroyables.

J'ai été un peu déçue, je m'attendais à une histoire un peu plus grave en fait, car même si c'est bien sûre horrible, je ne pensais pas que ça serait une histoire aussi "banale" qui déraperait. Mais ma déception va surtout pour la fin, puisque c'est la qu'on a vraiment, mais vraiment envie de savoir ce qu'il va se passer par la suite. Toutes les portes restent ouvertes, on peut s'imaginer tout et n'importe quoi, et pour moi c'est peut-être même là que l'histoire commence réellement en fait.

En bref, une histoire que j'ai apprécié, qui se lit super vite et comme toujours, l'écriture de Cat Clarke est parfaite dans le genre. Mais une pointe de déception tout de même...



D'autres avis sur
Logo Livraddict

29 / 60