Mes derniers avis


lundi 29 septembre 2014

Le Joyau

Auteur : Amy Ewing
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse/YA, Science-Fiction
Sortie : 2014
Pages : 452









Mon avis en bref :
Une dystopie que j'ai beaucoup aimé, le concept des mères porteuses m'a beaucoup plu et j'ai adoré les personnages !





Quatrième de couverture

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.

Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...




Mon avis

Il me tardait vraiment de découvrir l'histoire de ce livre qui attire tout de suite le regard avec sa splendide couverture ! Et je n'ai vraiment pas été déçue de cette lecture.

Le Joyau, c'est l'histoire d'un monde où des jeunes filles sont enlevées à leur famille pour devenir des Mères-Porteuses, après qu'elles soient choisies par des familles très riches pour perpétuer leur descendance et obtenir un enfant parfait. Car ces jeunes filles, dont fait partie Violet, possèdent des pouvoirs qui leurs permettent d'avoir des enfants, mais également de modifier certaines choses dans le monde qui les entoure, et donc de modifier également l'apparence de leur enfant à naître ce qui est très recherché.

Violet va se retrouver dans la famille de la Duchesse du Lac, exposée comme une bête de foire auprès des autres familles ayant également fait l'acquisition d'une Mère-Porteuse, car la bataille fait rage entre les différents clans pour savoir qui est la famille la plus puissante et qui aura la meilleure descendance.

J'ai vraiment adoré cet univers et j'ai eu beaucoup de peine à lâcher ce livre étant prise par l'histoire dès les premières pages.

Violet est une jeune fille très attachante, la pauvre qui a été séparée de sa famille pour devenir un objet dont on se sert pour procréer, elle va vite se rendre compte qu'elle n'est désormais plus rien à part un numéro et qu'elle n'aura plus aucun droit sauf celui de se taire et d'obéir aux ordres de la Duchesse du Lac.

J'ai apprécié aussi le fait que les méchants de l'histoire, les riches, dont fait partie la Duchesse, ont un côté horrible, mais se révèlent également attendrissants par moment, comme s'ils n'avaient pas choisi de vivre cette vie, de devoir faire appel à une Mère-Porteuse, mais qu'ils ne savaient juste pas comment se comporter autrement. Il y a des passages émouvants entre Violet et la Duchesse, même si la plupart du temps elle se révèle insupportable et cruelle.

J'ai adoré découvrir les dons particuliers de Violet, elle qui est capable de modifier l'apparence des objets, de faire pousser des fleurs ou des branches d'arbre, de communiquer avec ce qui l'entoure, etc... J'ai vraiment hâte d'en savoir encore un peu plus dans le prochain tome.

Comme je l'ai dit, j'ai eu vraiment du mal à reposer ce livre tant les chapitres s'enchaînent vite et tant on a envie d'avancer dans l'histoire pour voir ce qu'il va bien pouvoir arriver à Violet. J'ai par contre été un peu surprise car je m'attendais à ce qu'il y ait plus de retournements de situation durant ce 1er tome. J'ai plus qu'adoré cette histoire, mais en refermant le livre je me suis rendue compte qu'au final il ne s'était pas forcément passé beaucoup de choses. Cela ne m'a pas dérangé car j'appréciais énormément suivre Violet dans sa nouvelle vie, les différents personnages de cette haute société, les dîners, les bals, les belles robes, la découverte des pièces de la "maison" de la Duchesse, les dons de Violet, l'univers musical que l'on retrouve aussi parfois etc...

Il me tarde vraiment de lire la suite, car ce 1er tome se termine en apothéose et c'était juste horrible de tourner la dernière page avec une fin aussi atroce...


D'autres avis sur
Logo Livraddict

jeudi 25 septembre 2014

Go to hell, tome 1

Auteur : Oxanna Hope
Editions : J'ai Lu
Genre : Urban Fantasy
Sortie : 2014
Pages : 319








Mon avis en bref :
Un premier tome qui se lit très vite, on a sans cesse envie de tourner les pages, mais malheureusement au final je suis un peu déçue...






Quatrième de couverture

Cassie, 18 ans, n'est pas une adolescente comme les autres. D'une beauté envoûtante, elle est également dotée d'un pouvoir hors du commun. Sa rencontre avec son professeur de philosophie, un homme énigmatique et charmeur, va changer le cours de sa vie. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu'ils voudraient le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.




Mon avis

Ce livre faisant partie de ma PAL depuis un certain temps (j'ai encore l'ancienne édition), j'ai accepté avec plaisir de participer à une lecture commune avec les copines sur le groupe des Bouquina swap.

J'avais été  prévenue dès le début que l'auteur s'était inspiré d'une série très connue depuis de nombreuses années maintenant, mais ça ne m'a pas dérangé du tout, car elle ne s'en cache pas, et en plus j'ai beaucoup apprécié ce sentiment de retrouver un peu cette série que j'adore.

Au final, je suis un peu sceptique quand à ce 1er tome. Je précise qu'il a été relu et modifié dans la nouvelle édition chez J'ai Lu, et donc certaines choses que je n'ai pas trop aimé ont peut-être été améliorées...

Dès les premières pages, j'ai eu énormément de peine à supporter Cassie, et surtout son sale caractère. Alors certes, on se doute bien que c'est une carapace, que c'est pour cacher ce qu'elle est vraiment, et qu'au fond d'elle, elle peut être gentille, mais même. Je l'ai trouvé vraiment égoïste, gamine, et irréfléchie. Par contre, j'étais très intriguée par les capacités spéciales dont elle peut faire preuve, comme par exemple sa force un peu surhumaine.

Dans sa nouvelle école, Cassie va faire la rencontre d'un de ses profs, qui ne lui sera pas indifférent. D'autant plus que lui et son frère mènent une vie également hors du commun, et qu'ils ont un secret qui se révèle lié à l'histoire de Cassie et à ses dons.

Ce 1er tome se lit vraiment très vite, on a sans cesse envie d'avancer dans le livre pour en savoir plus sur l'histoire et avoir quelques réponses aux très nombreuses questions que l'on se pose. Malheureusement, au final j'ai l'impression de ne pas avoir avancé d'un iota. J'ai refermé le livre non seulement sans aucune réponse, mais avec encore plus de questions qu'au début, et j'étais déjà un peu perdue. Je trouve ça très bien que l'auteur veuille garder certains secrets pour la suite de la saga, mais ici j'ai l'impression de ne rien avoir appris sur les créatures que l'on rencontre, sur les méchants et les gentils, on ne sait pas pourquoi ni comment ils en arrivent à chasser ces créatures, pourquoi les 3 personnages sont liés, etc...

J'ai par contre bien apprécié l'histoire entre Cassie et son prof, ceux-ci amènent vraiment un gros plus à l'histoire selon moi et m'ont bien aidé à supporter Cassie, même si ils ont un peu le même caractère énervant qu'elle par moment.

Je pense que je lirai la suite, car je suis intriguée par pas mal de choses, mais à voir quand il sortira, selon mon envie...



D'autres avis sur

mercredi 24 septembre 2014

Geek Girl, tome 1

Auteur : Holly Smale
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 352








Mon avis en bref :
Une lecture vraiment sympa, drôle, rafraîchissante, avec laquelle j'ai passé un bon moment de détente !






Quatrième de couverture

Harriet Manners sait que :
- le mot "momie dérive d'un terme égyptien signifiant "bouillasse noire et gluante".
- la lune s'éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
- lors d'un éternuement, tous les organes s'arrêtent, le coeur compris.

Harriett Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu'on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu'elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c'est l'occasion de changer son image.

La geek saura-t-elle devenir chic ?




Mon avis

Ayant envie d'une lecture jeunesse drôle, dans un univers geek que j'apprécie beaucoup, j'ai décidé de sortir le 1er tome de cette saga dans l'espoir de passer un bon moment. Et je ne suis vraiment pas déçue !

Geek Girl, c'est l'histoire d'une jeune ado qui passe son temps le nez dans les bouquins, à chercher le pourquoi du comment, les réponses à toutes les questions les plus farfelues qui puissent exister, et qui ne s'intéresse absolument pas aux sujets des jeunes filles de son âge, comme sa meilleure amie, qui est accro à la mode. Un jour qu'elle l'accompagne malgré elle à une sorte de convention de la mode dans laquelle sa meilleure amie espère se faire "découvrir" afin de réaliser son rêve et de devenir mannequin, les choses ne se passent pas du tout comme prévu, et c'est Harriett qui est choisie pour devenir mannequin dans une agence de pub très connue de Londres.

La pauvre Harriett a la vie difficile à l'école, elle subit constamment les moqueries de ses camarades. Elle décide donc de devenir une personne différente et d'accepter de faire ces fameuses photos de pub, à l'aide de son père qui va la soutenir.

Harriett m'a fait penser à Aurélie Laflamme en de nombreux points, pour ceux qui connaissent. Elle est vraiment drôle, à se poser des tas de questions que personnes ne se posent jamais, j'ai adoré sa façon de réfléchir et de prendre les choses. Elle est aussi maladroite ce qui donne droit à des scènes très drôles, d'autant plus quand elle débarque dans un univers qui ne fait absolument pas partie du sien, celui de la mode et du mannequinat.

Dans son périple aux côtés de son père, il va lui arriver des tas de choses vraiment invraisemblables et plus loufoques les unes que les autres, elle va faire la connaissance de personnages très drôles également, tentant de survivre à l'aide de ses connaissances particulières.

Ce 1er tome se lit vraiment tout seul, on prend plaisir à suivre Harriett dans cette histoire, et dès les premières pages le ton du livre est donné puisque j'avais déjà le sourire aux lèvres au bout de quelques lignes seulement.

Certes, l'histoire n'a rien de très transcendant, mais c'est un livre jeunesse qui pourra être apprécié également par les adultes à la recherche d'un bon moment de détente, ça passe tout seul, et les personnages sont tous très attachants.

Il me tarde de lire le 2ème tome, je me demande un peu sur quoi il va porter car pour moi ce tome aurait suffit, mais j'ai hâte de retrouver Harriett dans ses nouvelles péripéties !


D'autres avis sur

dimanche 21 septembre 2014

Indécent

Auteur : Colleen Hoover
Editions : J'ai Lu
Genre : Romance
Sortie : 2014
Pages : 282









Mon avis en bref :
Une histoire qui se dévore du début à la fin, émouvante, mais je n'ai pas aimé autant que je ne l'espérais.






Quatrième de couverture

Pour surmonter le brusque décès de son père, Layken, âgée de 18 ans, part s'installer, avec sa mère et son frère, dans le Michigan. Sa famille la considère comme un roc, mais en son for intérieur, elle est désespérée. Bientôt, une rencontre va tout changer : celle de Will, son voisin passionnée de poésie, un être lumineux, patient et protecteur, qui partage beaucoup d'intérêts communs avec Lake, peut-être même trop...

Après un premier rendez-vous exceptionnel, le quotidien reprend ses droits et amène avec lui un obstacle infranchissable. Les circonstances auront-elles raison de leur attirance hors du commun ?




Mon avis

Il me tardait tellement de découvrir enfin la plume de Colleen Hoover, auteur qui fait beaucouuupp parler d'elle en ce moment, depuis que ses titres commencent à être adapté en vf. J'avais hâte de découvrir ce fameux "Indécent". Et malheureusement, même si j'ai apprécié cette histoire, je n'ai pas autant aimé que prévu...

Tout d'abord, je dois dire que j'ai eu vraiment l'impression de lire une histoire un peu trop déjà vu. Layken arrive dans le Michigan avec son frère et sa mère après que celle-ci soit obligée de déménager pour des problèmes d'argent suite à la mort du père de Layken. Dès leur arrivée dans leur nouvelle maison, Layken fait la connaissance de Will, qui a également un petit frère de l'âge de celui de Layken, les deux enfants deviennent très vite amis, et il en va de même pour Layken et Will. Très vite ils vont commencer à sortir ensemble, jusqu'à ce qu'un événement dont il ne se doutait pas du tout, va leur compliquer un peu l'existence...

Alors j'avoue, la première chose qui me vient en pensant à ce livre, c'est que je suis déçue. C'est un peu le risque, malheureusement, lorsque l'on entend trop parler d'un livre en bien (j'avais d'ailleurs été très déçue par Beautiful Disaster). Ici, j'ai trouvé que c'était une belle histoire d'amitié et d'amour entre Layken et Will, qui ont tous les deux une vie avec un passé difficile à porter et qui vont du coup très vite se comprendre et se soutenir.

Mais au fond, je n'y ai pas cru. Tout va beaucoup trop vite à mon goût... Quelques jours à peine après leur première rencontre, Layken et Will ont un premier rendez-vous, qui se passe très bien, mais c'est tout de suite le grand amour éternel, ils font des projets sur la comète alors qu'ils ne se connaissent que depuis trois jours.

Je pense que ce livre aurait mérité quelques pages en plus, parce que personnellement, même si j'ai adoré Will (un peu moins Layken), je n'ai pas réussi à réellement m'attacher à eux, ni à être touchée par ce qui leur arrive. J'ai eu la sale impression d'avoir un coeur de pierre, parce que j'avais entendu tellement de gens trouver l'histoire super touchante et émouvante, et moi je ne ressentais rien ou presque, à se demander si j'étais normale (ensuite j'ai eu de gentilles personnes qui m'ont rassurée un peu en me disant qu'elles n'avaient pas été plus touchée que cela non plus, ouf! :P).

J'ai bien apprécié par contre les passages de slam, j'aime beaucoup ce moyen d'expression, et les différents textes que l'on peut lire étaient pour la plupart vraiment touchants !

J'ai finalement passé un bon moment avec ce livre. Je n'arrivais pas à le reposer avant la fin, et j'ai vraiment hâte de découvrir un nouveau titre de Colleen Hoover, parce que j'ai adoré sa plume, qui a réussi à me transporter malgré les petits bémols que j'ai cité plus haut, qu'est-ce que ça aurait été si j'avais vraiment adoré l'histoire et les personnages !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

6 / 24

vendredi 19 septembre 2014

Sidhe, tome 2 : Eclats de chaos

Auteur : Sandy Williams
Editions : Milady
Genre : Urban Fantasy
Sortie : 2013
Pages : 432








Mon avis en bref :
Un 2ème tome que j'ai un peu moins aimé que le 1er que j'avais adoré, quelques passages un peu longs à mon goût, mais génial tout de même.





Quatrième de couverture

Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie est une étudiante normale, à un détail près : elle voit les faes. Mieux, elle fait partie des rares humains en mesure de les traquer lorsqu'ils se téléportent. un don qui lui a valu d'être propulsée au coeur de l'impitoyable guerre civile qui déchire leur Royaume.
La fin du règne du roi Atroth a donné à McKenzie l'espoir qu'elle pourrait reprendre une vie normale et approfondir sa relation avec l'ex-rebelle Aren.
Mais lorsque sa meilleure amie, Paige, est enlevée par des faes, McKenzie replonge sans hésiter dans la bataille. Au risque d'oublier qu'au Royaume les apparences sont trompeuses et que ses décisions peuvent coûter la vie à tous ceux qu'elle aime.




Mon avis

J'avais vraiment plus qu'adoré le 1er tome d'une saga qui sort un peu du lot. Nous suivons une jeune fille du nom de McKenzie qui possède des capacités particulières, puisqu'elle est capable de voir les faes qui existent dans un autre monde, et de voir le chemin qu'ils prennent lorsqu'ils se téléportent à l'aide de portail. Elle est donc très utile dans la guerre qui fait rage au sein du Royaume des faes.

J'avais un peu peur de me plonger dans ce 2ème tome, je ne me souvenais plus très bien de ce qu'il s'était passé, il faut dire qu'il y avait eu beaucoup d'action et énormément de passages de combats, de personnages différents avec des gentils qui deviennent méchants et vice-versa. Mais l'auteur arrive assez vite à nous remémorer les événements les plus importants du 1er tome.

On rentre très vite dans le vif du sujet avec McKenzie qui se fait poursuivre par le clan ennemi, et qui découvre que sa meilleure amie, Paige, qui n'est au courant de rien concernant ces "créatures", s'est fait kidnappée par le clan ennemi. Elle va donc devoir se battre un peu seule, pour sauver une humaine sans importance pour les faes, tout en continuant la guerre aux côtés d'Aren.

L'action arrive tellement rapidement dans ce tome, que je m'attendais vraiment à ne pas avoir le temps de respirer durant les 430 pages, et à dévorer cette suite en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Malheureusement j'ai été un peu déçue de ce côté-là car j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de passages longuets avec trop de dialogues pas très intéressants selon moi. J'avais l'impression que durant une bonne partie du début, ça parlait beaucoup mais rien d'autre...

J'ai adoré retrouver McKenzie, qui est vraiment une héroïne que j'apprécie beaucoup, et qui nous démontre une nouvelle fois toutes ses qualités de liseuse d'ombre dans ce tome, et j'ai adoré également Aren, mais comment lui résister. Je regrette qu'il n'apparaisse pas autant que ce que j'aurai aimé, même si je me disais:"bon, on est dans une guerre, pas dans une romance alors calme-toi ma fille, il n'y a pas qu'Aren qui compte" :P

Encore une fois on ne sait plus où donner de la tête concernant les personnages de ce tome, ne sachant pas à qui on peut se fier ou pas, tout comme McKenzie.

La fin m'a totalement laissé sur le BIP... J'étais prévenue que j'aurai très envie de me jeter sur le 3ème tome, donc j'imaginais pas mal de choses, mais non, pas ça, vraiment pas... Même si au début, je me disais que j'aurai du lire ce 2ème tome un peu plus rapidement histoire d'avoir plus d'événements précédents en mémoire et peut-être davantage apprécier ce 2ème tome, quand je l'ai eu terminé, je n'ai pas du tout regretté d'avoir attendu la sortie du 3ème et dernier tome avant de lire celui-ci. Au moins je n'aurai pas à attendre longtemps avant d'avoir le fin mot de l'histoire car je peux vous dire que je compte lire la fin de cette saga très très rapidement, je suis déjà en manque d'Aren. Et j'ai entendu vraiment de bons avis au sujet du dernier tome :-)

D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 17 septembre 2014

Kaleb, tome 3 : Fusion

Auteur : Myra Eljundir
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Fantastique, Jeunesse
Sortie : 2013
Pages : 441








Mon avis en bref :
Un dernier tome qui nous donnent les réponses attendues sur les enfants du volcan, mais je n'ai pas adhéré à certaines choses.






Quatrième de couverture

La prophétie du volcan prédit l'avènement d'une nouvelle ère, initiée par l'Elu... Or qui, de Kaleb, Abigail, le colonel Bergsson ou encore Mary-Ann bouleversera à jamais le destin des enfants du volcan ? Et si la mort est la clé, tous ne sont-ils pas des morts en sursis ? Seul le Livre du volcan peut apporter des réponses à Kaleb et lui permettre de survivre au volcan qu'il a réveillé. Mais le tenir entre ses mains peut se révéler plus destructeur que tout.... Ce dernier tome de la trilogie de Kaleb lève le voile sur une mythologie qui prend racine bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer. Plus que jamais, il est question de pouvoir, de sombre passion, de manipulation machiavélique et du parfum sulfureux d'une saga millénaire dont le dénouement pourrait bien vous faire penser que tout est bien qui finit mal.



Mon avis

J'avais vraiment adoré le 1er et le 2ème tome de cette saga, bien différente de ce que l'on a l'habitude de voir. Je ne sais pas trop pourquoi j'ai laissé passer autant de temps avant de lire le dénouement de Kaleb, peut-être parce que les avis étaient un peu mitigés et j'avais peur d'être déçue. Finalement je suis ravie d'avoir enfin les réponses aux questions que je me posais sur les différents personnages rencontrés dans les tomes précédents, et sur la fameuse histoire des enfants du volcan.

Ce dernier tome est un peu particulier car nous suivons tour à tour les personnages dans leur quête, et nous suivons également l'histoire des enfants du volcan à travers le livre de la prophétie du volcan.

J'ai vraiment adoré en savoir plus sur cette histoire grâce aux pages du livres, l'impression d'avoir réussi une quête, tout comme Kaleb qui a enfin pu se procurer le livre, comme si je découvrais enfin une histoire tant attendue, mystérieuse, qui me révèlerait les réponses aux questions que j'attendais.

J'ai par contre été un peu déçue de l'histoire hors livre du volcan. Même si j'ai adoré le fait que Kaleb se découvre toujours un peu plus, je n'ai pas vraiment adhéré au fait que l'auteur s'intègre dans le récit. Comme j'ai beaucoup entendu parler d'elle dernièrement, j'avais l'impression que tout d'un coup, toute l'histoire devenait moins crédible et je n'ai plus réussi à être convaincue par ce qui arrivait aux personnages. Certes, je respecte le choix de l'auteur d'avoir voulu jouer un peu avec certains personnages en s'intégrant au récit, mais pour ma part, cela m'a coupé du charme de l'histoire.

Ce tome est toujours aussi mystérieux que les précédents. Je me suis encore une fois posé mille questions sur Kaleb et sur les différents personnages, et je ne savais plus à qui je pouvais me fier ou pas. L'auteur a vraiment un don pour nous retourner le cerveau du début à la fin !

Les pages se tournent vraiment très rapidement, on se laisse embarquer dans l'histoire car on a très très envie de savoir comment tout se terminera, et quelle fin ! J'avoue que je m'attendais à tout sauf à cela. Encore une fois, je respecte le choix de l'auteur mais je trouve cette idée vraiment très farfelue ! Par contre cela prouve que l'auteur n'a pas peur de sortir du lot et de montrer que ses propres idées ne ressemblent pas à ce qu'on peut souvent voir dans la littérature jeunesse.

Je garderai un très bon souvenir de cette saga même si j'ai moins aimé ce dernier tome que le premier que j'avais vraiment adoré, mais dans l'ensemble, c'est une trilogie qui vaut le détour !




D'autres avis sur

Logo Livraddict

lundi 15 septembre 2014

Chroniques des arcanes, tome 2 : Le chevalier éternel

Auteur : Kresley Cole
Editions : J'ai Lu
Genre : Fantastique, Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 414







Mon avis en bref :
Ce second tome est une totale réussite, gros coup de coeur pour ce livre et pour cette saga dont j'attends le dernier tome avec énorme impatience.





Quatrième de couverture

A chaque période de ténèbres, vingt-deux enfants naissent avec des pouvoirs surnaturels, destinés à livrer un combat à mort. Nous sommes les Arcanes, des adversaires. Nos histoires sont représentées sur les cartes de tarot.

Je suis l'Impératrice ; nous entrons en jeu maintenant. Et la Mort, le tenant du titre, ne s'arrêtera que lorsque son épée sera baignée de mon sang...

Les pouvoirs d'Evie pleinement révélés - à elle-même comme à Jackson -, la partie peut enfin commencer. Reste à savoir si les alliances et les liens tissés résisteront à l'implacable prophétie.




Mon avis

J'avais vraiment plus qu'adoré le 1er tome de cette saga, où l'on découvre une jeune fille dans sa vie de lycéenne, et par la suite, survivante de l'apocalypse aux côtés de Jackson, à la recherche de sa grand-mère, qui pourrait l'aider à comprendre ce qu'elle est vraiment et d'où elle vient car Evie n'est pas une jeune fille comme les autres, elle est dotée de certains pouvoirs comme le fait de faire pousser des plantes grâce à son sang. Complètement hypnotisée par ce 1er tome, à la limite du coup de coeur, il va sans dire qu'il me tardait vraiment de lire la suite pour avoir certaines réponses.

Et c'est une suite vraiment à la hauteur, puisque j'ai même eu un gros gros coup de coeur pour ce tome ! Moi qui avait un peu de peine dernièrement à me plonger dans un livre plus que durant quelques pages, ici je n'arrivais tout simplement plus à le lâcher !

L'action commence très très vite, rapidement on se remémore le moment où l'on avait laissé nos personnages à la fin du 1er tome, car cette suite reprend au même endroit, et les pages se tournent à une vitesse folle.

Ce second tome apporte énormément de réponses aux questions que l'on se posait, comme Evie, on commence à en apprendre de plus en plus sur ses dons, on découvre plusieurs autres Arcanes, tous avec des pouvoirs différents et vraiment intéressants. Et bien sûre, nous retrouvons le fameux personnage de la Mort.

De nombreuses révélations nous sont faites tout au long de ce tome. Franchement, je ne savais plus où donner de la tête ! Entre les révélations dont on se doutait, et celles qu'on n'attendait pas, mais alors pas une seule seconde, il y a de quoi être tenu en haleine. Et puis, forcément, on referme le livre sur de nombreuses nouvelles questions également, d'autant plus que la fin donne vraiment envie de se mettre la tête sous un coussin, et d'hiberner jusqu'au jour de sortie du 3ème et dernier tome de la saga. Je ne sais pas encore quand il sortira, mais il faudra patienter encore un bon moment (autant dire comme si c'était un demi-million d'années tant on a envie de connaître la suite de l'histoire).

Beaucoup de changements se feront également dans la quête d'Evie. Le livre est découpé entre une partie où elle peut compter sur ses amis, et une autre où elle sera un peu plus seule et devra apprendre à se connaître elle-même et à récupérer quelques souvenirs du temps passé.

Beaucoup de changements d'avis également sur la plupart des personnages que l'on connaissait et sur d'autres que l'on découvre dans ce tome. Il faut dire que Kresley Cole a vraiment le don pour nous faire tourner en bourrique, je me sentais totalement perdue ne sachant plus à qui je pouvais faire confiance pour être sincère envers Evie ou pas.

En tout cas, c'est une saga que je vous recommande totalement si vous ne connaissez pas encore, et sinon, foncez sur ce tome 2 qui en vaut largement la peine !! Elle fait définitivement partie de mes sagas préférées dans le genre :-)



D'autres avis sur
Logo Livraddict

jeudi 11 septembre 2014

Chasseuse de la nuit, tome 7 : Hors de la tombe

Auteur : Jeaniene Frost
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2014
Pages : 384








Mon avis en bref :
Un dernier tome explosif, à la hauteur de toutes mes attentes, et je peux vous dire qu'elles étaient très hautes tant j'avais peur d'être déçue et de rester sur une note négative.






Quatrième de couverture

Ces derniers mois ont été d'un calme inhabituel pour les vampires Cat Crawfield et son mari Bones. Mais ils ont eu tort de baisser leur garde. Les magouilles écoeurantes d'un ancien agent de la CIA menacent de faire exploser les tensions entre humains et morts-vivants. Cat et Bones doivent reprendre du service pour éviter une guerre sans précédent. Une course contre la montre où la moindre erreur peut les condamner à un sort pire que la mort...



Mon avis

Comme beaucoup de lecteurs, entre cette saga et moi, c'est une grande histoire d'amour ! J'ai lu le 1er tome il y a plus de 4 ans, et je me revois encore sortant mon livre dès que j'avais 2 minutes pour avancer un peu dans l'histoire tant j'étais accro à Cat et Bones. Je restais tout de même sur une note un peu moins positive au sujet de cette saga dernièrement, ayant été un peu déçue par les derniers tomes qui n'étaient pas à la hauteur des premiers. C'est donc avec appréhension que je me suis lancée dans ce 7ème et dernier tome, la boule au ventre de quitter deux personnages que j'aime tant.

Cat et Bones vont avoir fort à faire lorsque Cat découvre que l'ancien agent de la CIA pour qui elle travaillait, l'a en fait utilisée pour prélever son sang d'hybride mi-vampire mi-humaine, pour créer une nouvelle race de morts-vivants. Une guerre entre les races menace...


Voici le gros thème de l'histoire, et dès les premières pages, mes peurs se sont envolées. J'ai tout de suite retrouvé ce que j'avais tant aimé dans cette saga ! Ce dernier tome est bourré d'action du début à la fin, on ne s'ennuie pas une seule seconde, on s'imagine les pires scénarios (certains se réaliseront, d'autres pas et heureusement), il y a également beaucoup d'humour chose que j'ai toujours apprécié dans cette saga grâce au caractère de Cat et Bones à leur relation très pimentée, et aux personnages secondaires tous très attachants !

J'ai adoré également le fait que l'on retrouve un peu tous les personnages importants dans l'univers de Jeaniene Frost, ceux que l'on a pu découvrir un peu plus en détail dans les spin-offs. Vraiment un énorme plaisir d'avoir une histoire aussi prenante, et avec autant de suspense ! J'ai été étonnée par beaucoup d'événements et j'ai adoré le fait que Cat et Bones aient besoin de l'aide des plus puissants de leurs amis pour rester en vie. On passe par tout un panel d'émotions différentes du début à la fin !

Je suis vraiment plus que ravie d'avoir lu ce dernier tome, j'en ai eu le coeur gros en le refermant, je n'arrivais pas à me dire que tout était fini, mais Jeaniene Frost ne se fou vraiment pas de nous et a réussi à nous sortir un final à la hauteur de ce que ses lecteurs attendaient (pour la plupart en tout cas j'imagine), avec une vraie fin !

Une saga qui restera définitivement dans mes préférées, qui tiens une grande place dans ma bibliothèque et dans ma vie de lectrice. Hâte d'avoir la suite des aventures de Vlad, pour retrouver encore un peu l'écriture de Jeaniene Frost :-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 9 septembre 2014

L'impératrice des sept collines

Auteur : Kate Quinn
Editions : Pocket
Genre : Historique, Aventure
Sortie : 2014
Pages : 704








Mon avis en bref :
Un énorme plaisir de retrouver l'univers de l'Empire romain au travers du parcours de Vix, et de Sabine que l'on découvre dans La maîtresse de Rome.





Quatrième de couverture

Empire romain, 1er siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d'un sénateur, l'insaisissable Sabine a soif d'aventure. Tous deux se connaissent depuis l'adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s'amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d'un grand destin - ce que le garçon ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.

Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de leur côté par le tourbillon de l'histoire, sauront-ils se retrouver ?



Mon avis

J'avais eu un gros coup de coeur pour La maîtresse de Rome, le 1er tome de cette saga, il me tardait vraiment de lire la suite en lecture commune avec ma copinaute ParadiseandcoEt ça a été un énorme plaisir de retrouver Vix, le fils de Thea et Arius que l'on suit dans le premier tome, ainsi que Sabine, découverte également lorsqu'elle était enfin.

Vix représente parfaitement les deux côtés de ses parents, la douceur et la compassion de sa mère, et la force et le caractère de son père. Il est promis à un brillant avenir lorsqu'il décide de retourner à Rome pour s'engager dans les légions dans l'armée romaine.

J'ai adoré Sabine également, une jeune femme qui sait ce qu'elle veut, qui ne se laissera pas marier de force à n'importe qui, car elle est bien décidée à prendre en main son avenir et à découvrir le monde !

Nous suivons le parcours de Vix et Sabine durant de longues années. ils vont se retrouver, s'aimer, se séparer pour vivre une vie différente, se retrouver et se quitter encore, mais même durant les années passées loin de l'autre, on ressent vraiment une attache très forte entre eux deux.

J'ai trouvé ce 2ème tome un peu moins haletant que le premier, il m'a moins entraînée car j'ai trouvé quelques chapitres moins intéressants. L'histoire est un peu plus centrée sur l'histoire de Rome, la guerre, les changement pour l'empire, et j'ai moins aimé suivre l'histoire entre Vix et Sabine que celle de Thea et Arius aussi parce qu'ils sont en pleine évolution dans leur vie et je suis parfois restée un peu en attente de retrouver leur amitié que j'avais adoré déjà lorsqu'ils étaient adolescents, et de leur amour. La guerre et la politique prend une grande place dans ce tome, peut-être un peu trop pour moi, mais cela rend l'histoire de Rome plus intéressante à suivre, on a l'impression d'apprendre plus de choses, et l'empire sous le règne de Trajan m'a vraiment beaucoup intéressée, surtout grâce aux nombreux personnages que l'on découvre tout au long de ces batailles, certains que l'on pensait ne jamais retrouver, et qui reviennent finalement dans la vie des personnages des années plus tard.

J'ai eu de la peine à me dire que l'évolution de Vix équivalait également à l'évolution de ses parents que j'adorais tant, et qu'ils avaient vieilli depuis le 1er tome, j'aurai presque aimé les retrouver un peu même si je savais qu'ils étaient heureux et que c'était ce qui comptait.

La fin est un peu horrible, il me tarde vraiment de lire la suite ! Non pas parce que tout se termine mal, mais j'ai eu l'impression que le livre, malgré ses 700 pages, se terminait alors que le plus important commençait. J'espère que je n'aurais pas trop longtemps à attendre avant de pouvoir retrouver Vix ^^


D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 8 septembre 2014

Anna et le french kiss

Auteur : Stephanie Perkins
Editions : De la martinière (Fiction Jeunesse)
Genre : Romance, Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 376









Mon avis en bref :
Une romance vraiment adorable dans un cadre que j'ai beaucoup aimé, celui de Paris !






Quatrième de couverture

Anna avait prévu de passer son année de terminale chez elle, à Atlanta, avec ses copines, son récent petit copain et son job au cinéma d'art et essai de la ville. Mais ses parents ont décidé qu'elle devait voyager et l'ont envoyée pour un an au lycée américain de Paris.

Fraîchement débarquée en France, Anna, réservée, maladroite et ne parlant pas un mot de français, se sent complètement perdue. Et quand elle tombe sous le charme d'Etienne, un jeune franco-américain totalement craquant, c'est la panique... D'autant plus que celui-ci a déjà une petite amie.

Un instant tentée de se replier sur elle-même, Anna ne pourra rester longtemps insensible à la vie autour d'elle. Da gourmandise, sa curiosité et sa générosité l'emportant sur sa timidité, elle devra faire face au bel Etienne, quels que soient les sentiments que ce dernier éprouve pour elle.



Mon avis

Depuis le temps qu'on en parlait, je me suis enfin décidée à lire Anna et le french kiss! Il faut dire que j'avais décidé de le lire il y a déjà bien longtemps, il se trouvait en VO dans ma liseuse dès sa sortie, mais comme souvent, j'ai attendu et attendu, jusqu'à ce qu'il soit disponible en VF, j'ai encore attendu un peu, pour finalement me décider à l'acheter en français malgré sa couverture plus que décevante comparé aux couvertures américaines et anglaises, en plus quand on découvre Anna, on se rend compte que la représentation d'elle sur la couverte c'est pas du tout son genre.... mais ceci est une autre histoire...

Et j'ai vraiment passé un super moment avec ce livre, une histoire d'amour toute fraîche, mignonne, qui fait du bien au moral, qui se savoure du début à la fin.

Anna est une américaine qui se voit contrainte par ses parents d'aller étudier une année dans une école américaine à Paris, alors qu'elle ne sait pas un mot de français, c'est la catastrophe pour elle (ce que je comprends totalement, j'ai lu dans des avis que certains trouvent qu'elle se plaint pour rien alors que tout le monde rêverait de faire ses études dans un autre pays etc... mais non, personnellement, si on m'envoyait seule dans un pays que je ne connais pas alors que je ne parle pas leur langue non plus, je serais totalement paniquée moi aussi, ce n'est pas le rêve de tout le monde de s'expatrier pour étudier ailleurs, mais bref ^^).

Alors qu'elle déprime le premier soir dans son nouvel internat, elle va faire la rencontre d'une voisine de chambre, qui va l'intégrer à son groupe d'amis. C'est là qu'Anna va faire la connaissance d'Etienne, un beau garçon qui l'a fait tout de suite craquer. Petit problème, Etienne est déjà en couple avec une autre fille de l'école...

J'ai vraiment tout aimé dans ce livre ! Alors certes, ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est passé très près. J'ai adoré les personnages, que ça soit Anna dans laquelle je me suis un peu reconnue, à travers sa timidité et ses réactions, Etienne m'a tout de suite fait craquer aussi, quand à leur groupe d'amis, tous ont une personnalité différente que l'on a plaisir à suivre.

J'ai adoré également le cadre de l'histoire. Je n'ai jamais été à Paris et pour moi, c'est un peu la ville à voir (en tout cas proche de chez moi en Suisse), et je rêve de pouvoir la visiter un jour où l'autre. C'est donc naturellement que j'ai adoré le cadre de cette histoire, les descriptions des différents monuments qu'Anna découvre, certains quartiers bien connus, etc... J'ai un peu eu l'impression de voyager et de découvrir la ville un peu plus aux côtés d'Anna.

L'histoire d'amitié et d'amour un peu compliquée qu'elle entretien avec Etienne m'a vraiment donné plein de papillons dans le ventre. Je les ai trouvés adorables, attendrissants, cela m'a rappelé ce que l'on ressent lorsque l'on a leur âge et que l'on tombe amoureux, que plus rien d'autre ne compte et que mêmes les vacances paraissent inutiles et longues car on est loin de l'autre.

Il me tarde vraiment de lire un autre titre de Stephanie Perkins, "Lola and the boy next door" je ne sais pas vraiment quand est-ce qu'il sera édité en VF, à voir si j'attendrais la suite où si je le lirai en anglais :-)


D'autres avis sur

Logo Livraddict

5 / 24

mardi 2 septembre 2014

Les sentinelles, tome 1 : Forgé dans le sang

Auteur : Alexandra Ivy
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2014
Pages : 384









Mon avis en bref :
Un premier tome que j'ai apprécié mais sans plus, certaines choses se passent trop rapidement et sont décevantes.







Quatrième de couverture

Une danseuse de charme assassinée. Pas de suspect, pas de mobile et un seul indice : plus de coeur. il n'en faut pas plus pour pousser le sergent Duncan O'Conner à demander l'aide d'une nécro : un de ces phénomènes de foire qui vivent sous le dôme du complexe tout proche de Valhalla. Mais lorsque Callie Brown s'introduit dans les derniers souvenirs de la victime, elle est loin de se douter du danger. Car ils vont se retrouver projetés dans une traque qui va mettre les dons de Callie à l'épreuve, la carrière d'O'Conner en jeu et leurs deux coeurs en point de mire.




Mon avis

Depuis le temps que je n'avais plus lu un livre de ce genre chez Milady, alors que c'était un peu mon domaine de prédilection auparavant, j'avais vraiment hâte de découvrir cette nouvelle saga écrite par Alexandra Ivy, auteur que je connaissais déjà pour avoir lu le 1er tome des Gardiens de l'éternité.

Le début commençait très bien, j'étais vraiment ravie de retrouver un univers de bit-lit qui m'avait finalement beaucoup manqué. L'histoire ne sort pas vraiment de l'ordinaire, mais on y découvre certaines choses que j'ai bien apprécié, comme la mythologie de tous les êtres surnaturels qui vivent dans une sorte de complexe avec leur chef, et un peu à l'abris des humains qui ne les acceptent pas du tout ou rarement.

L'enquête que nous suivons avec Duncan, un flic, aux côtés de Callie, une nécro qui va l'aider dans sa recherche du coupable est assez intéressante, très vite on joue le jeu essayant également de découvrir ce qui a bien pu se passer lorsqu'une danseuse se fait assassiner, et que son coeur est volé. Callie, qui a la capacité de revivre les derniers souvenirs des victimes, va vivre une expérience très troublante et se rendre compte que le tueur n'est pas n'importe qui, puisqu'il est capable de lui parler et de l'atteindre dans les derniers souvenirs de la victime. Pour résoudre son enquête, Duncan et Callie vont devoir accepter leurs différences en tant qu'humain et Nécro.

Alors que je pensais adorer la relation entre Duncan et Callie durant les premières pages de l'histoire, très vite j'ai été déçue. Au début Callie repousse les avances de Duncan, et en même pas 2 pages elle change complètement d'avis et se retrouve à accepter tout ce qu'il veut d'elle, un peu trop facilement à mon goût. J'ai eu l'impression que la femme forte qui apparaissait au tout début du livre était en fait une fausse image qui ne correspondait pas du tout à Callie.

Quand à Duncan, alors qu'il m'apparaissait plutôt charmeur et séduisant au départ, il m'a très vite énervée tellement il paraît trop sûr de lui, presque hautain, parfois c'est marrant, mais à la longue, ça en devient lassant et j'avais envie de lui faire ravaler sa langue.

J'ai également été un peu déçue par l'enquête, car même si je ne suis habituellement pas très douée pour découvrir le coupable longtemps avant le dénouement, ici dès les premiers chapitres on devine plus où moins la plupart des grandes intrigues, et la surprise voulue par l'auteur n'est vraiment pas aussi importante que ce que je m'imaginais au départ. On voit pratiquement tout venir à des kilomètres, non seulement dans la relation entre Duncan et Callie, mais aussi dans cette fameuse intrigue, et également dans les histoires "à côté", quand le passé de Callie refait surface.

Je ne garderai finalement pas un souvenir impérissable de ma lecture, c'était pourtant bien parti et j'avais de la peine à lâcher le livre au début, mais très vite tout est retombé et la sauce n'a pas vraiment pris, même si je reste tout de même satisfaite de l'univers dans lequel les personnages évoluent et des différents pouvoirs qu'ils possèdent tous, ainsi que les personnages secondaires que j'ai adoré et qui ont vraiment contribué à me donner envie de continuer dans ce 1er tome. Je regrette même presque que l'histoire n'était pas centrée sur ces personnages secondaires, comme le protecteur de Callie, qui m'a semblé bien plus mignon et intéressant à suivre que Duncan par exemple.


D'autres avis sur