Mes derniers avis


lundi 29 juin 2015

Phobos, tome 1

Auteur : Victor Dixen
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 433







Mon avis en bref :
Un gros coup de coeur pour cette saga. Un univers dystopique que j'ai adoré, des personnages géniaux, un livre qui se dévore.





Quatrième de couverture

Six prétendantes d'un côté. Six prétendants de l'autre. Six minutes pour se rencontrer. L'éternité pour s'aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Leonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle  a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vite au cauchemar, il est trop tard pour regretter.



Mon avis

Phobos, vous n'avez pas pu passer à côté, c'est LE livre dont tout le monde parle depuis quelque temps, celui qui récolte pratiquement que des avis positifs de la part des lecteurs. Et je ne vais pas échapper à la règle, puisque j'ai moi aussi adoré ce livre, et le mot est faible, c'est un véritable coup de coeur :-)

Dans cette dystopie, nous découvrons un monde pour le moins original, puisque nous allons suivre 12 jeunes personnes envoyées dans un vaisseau à destination de mars, afin de trouver un prétendant parmi eux, se marier et fonder une famille pour vivre sur cette planète et la coloniser. Nous suivons plus particulièrement l'histoire à travers les yeux de Léonor, dans cette aventure sous forme d'émission de télé-réalité, ce qui fait que ce livre aborde également un sujet qui correspond tout à fait à ce que l'on vit de nos jours, alors que l'on se demande jusqu'à quel point peut-on aller pour ces émissions et pour amasser de l'argent grâce aux votes et aux dons du public.

J'ai énormément adoré suivre Léonor à travers sa recherche du prétendant, elle qui est plus intéressée par changer de vie étant donné qu'elle vivait dans la misère, plutôt qu'à trouver un prétendant, elle va finalement se laisser prendre au jeu et se découvrir une nouvelle personnalité qui m'a beaucoup plu. J'ai également apprécié chacun des différents personnages que l'on découvre au fil du livre, tant parmi les 5 autres filles que parmi les 6 garçons. Ceux-ci vont également se révéler bien différents de ce que Léonor pensait au départ. Bien sûr j'ai eu mes préférés, ceux qui ont fait battre mon coeur, qui m'ont fait sourire, qui m'ont fait peur aussi...

Très vite on comprend que certains personnages cachent bien leur jeu et son mal intentionnés, et on se fait du souci pour nos personnages préférés. L'histoire ne sera finalement pas aussi agréable que prévue eux... C'est simple, je me suis imaginée un peu tout et n'importe quoi tant l'auteur arrive à jouer avec nos nerfs dès le premier chapitre du livre, j'ai pensé au pire comme au meilleur...

J'ai l'impression que je n'arrive encore pas à trouver les mots justes pour vous parler de ce 1er tome et de ce que j'ai ressenti tout au long de cette histoire. Je n'avais encore jamais lu de livre de Victor Dixen, et il est clair que je vais très vite en découvrir d'autres, tant j'ai apprécié l'écriture de l'auteur qui nous emporte du début à la fin dans un monde totalement différent, et on s'y croirait vraiment.

Il va sans dire que je vous recommande ce livre sans hésiter une seule seconde, et que pour ma part j'attends la suite avec impatience... Tellement que cela va me sembler une éternité d'ici au mois de novembre. Sans compter qu'il se passe énormément de choses sur la fin, beaucoup de rebondissements, de découvertes, et je pense que le tome 2 va être sensiblement différent. En tout cas, c'est ce que j'appelle un 1er tome réussi, qui pose bien les bases de l'histoire mas ne nous ennuie pas du tout, loin de là, et on sent que l'on a encore énormément de choses à vivre avec ces personnages. Il me tarde... :-)






Un grand merci à la Collection R


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 24 juin 2015

L'année solitaire

Auteur : Alice Oseman
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2015
Pages : 405









Mon avis en bref :
Une lecture que je n'ai pas vraiment apprécié, j'ai trouvé les personnages assez inintéressants et agaçants...







Quatrième de couverture

On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c'est en tout cas ce qu'on nous répète), on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparaît dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change.




Mon avis

Il me tardait vraiment de découvrir ce livre qui parle de ce difficile passage qu'est l'adolescence, et de plus, écrit par une auteur aussi jeune, puisqu'elle n'avait que 18 ans. J'avais lu des avis mitigés, d'autres négatifs, et aussi des coups de coeur, j'espérais donc être du côté de ceux qui ont adoré ce livre, mais malheureusement je suis un peu vite redescendue de mon nuage...

Tout d'abord parce que je n'ai tout simplement accroché avec pratiquement aucun des personnages, et surtout pas avec Tori, qui comme le dit si bien le résumé, est une personne tout ce qu'il y a de plus négative au possible. Même en étant prévenue, je n'ai pas pu m'empêcher d'être énervée par son caractère et le fait qu'on a l'impression que rien, mais absolument rien ne lui plait. Certes, on ressent tout de suite qu'elle n'est pas bien du tout dans sa tête et dans son corps pour penser de cette façon, mais j'ai eu l'impression qu'elle ne voulait rien faire pour essayer de changer sa manière de voir les choses, même lorsque les gens autour d'elle lui font remarquer.

Dans ce livre, nous suivons la vie de Tori dans son lycée, mais c'est un peu difficile d'accrocher à cette histoire étant donné que nous vivons les choses à travers Tori et que personne ne lui semble non plus très intéressant. Du coup, j'ai trouvé que tous les personnages autour d'elles semblaient très plats.

Tori n'a pas une vie familiale des plus facile, et elle reste toujours en solitaire, devant son ordinateur, ce qui ne l'aide pas à se faire des amis.

Il y a une petite intrigue dans ce livre, car un personnage portant le nom de solitaire lance quelques énigmes pour le moins troublantes aux élèves du lycée, et même si je n'ai pas particulièrement été hyper prise par cette histoire, j'avais bien envie de lire la suite pour savoir qui se cachait derrière se fameux solitaire, et pour quelle raison ces énigmes, qui semblent tourner autour de Tori...

J'ai bien aimé la fin par contre, et j'ai mieux compris le message que l'auteur a voulu nous faire passer, sur la dépression et le mal-être que beaucoup de jeunes ressentent durant l'adolescence. J'ai trouvé certaines phrases très belles, touchantes. Malheureusement ça n'a pas suffit pour que je garde une note positive de ce roman dans ma tête, j'ai d'ailleurs eu un peu de peine à écrire mon avis tant je ne me souvenais plus tellement de cette histoire.


D'autres avis sur

mardi 23 juin 2015

La Sélection, tome 4 : L'héritière

Auteur : Kiera Cass
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA, Romance
Sortie : 2015
Pages : 410








Mon avis en bref :
Un univers toujours aussi bien, mais un tome un peu en dessous des précédents pour moi, tout simplement parce que j'ai détesté Eadlyn...






ATTENTION, SPOILER SUR LA FIN DU TOME 3 !!


Quatrième de couverture

Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la Sélection et a gagné le coeur du prince Maxon.
Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s'attend pas à ce que sa Sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n'est peut-être pas aussi difficile qu'elle le croyait.




Mon avis

J'avais adoré suivre les péripéties d'America et Maxon à Illéa. Il me tardait du coup de lire ce 4ème tome et de découvrir une nouvelle histoire 20 ans plus tard, avec la fille de nos précédents protagonistes.

Malheureusement j'ai beaucoup moins apprécié ce tome que les 3 précédents, la faute a une héroïne plus que détestable du début à la fin, et je n'ai pas compris la décision de l'auteur d'avoir rendu Eadlyn aussi pénible et ronchon, se plaignant pour tout et pour rien.

Certes, elle n'a pas la vie facile, elle qui pensait que toutes ces histoires de Sélection appartenaient au passé, elle tombe de haut lorsque ses parents lui annoncent qu'ils décident d'organiser une nouvelle Sélection, afin de redonner une distraction au peuple d'Illéa et de calmer les petites guerres qui recommencent. D'autant plus qu'Eadlyn, elle n'en a strictement rien à faire de trouver un mari, elle veut vivre sa propre vie en solitaire, régner du mieux qu'elle pourra, et si elle trouve sur sa route un homme qu'elle aime, tant mieux, sinon tant pi.

Elle décide d'essayer durant quelques mois cette fameuse Sélection, pour faire plaisir à America et Maxon, que j'ai vraiment beaucoup appréciés dans ce tome, même si on ne les voit pas très souvent bien sûre car on se concentre sur leur fille. Mais j'ai adoré les moments où America raconte à sa fille comment les choses se sont passées pour elle, qu'elle ne voulait pas non plus participer à cette Sélection ni rencontrer le Prince. Il y a également de jolis moments entre America et Maxon qui nous rappellent un peu le passé, des moments où l'on se dit qu'ils se sont vraiment bien trouvés et on a un sourire sur les lèvres en les voyants ensemble.

J'ai apprécié aussi retrouver l'univers de Kiera Cass qui me plaisait tant dans cette saga, mais cette fois des yeux d'une femme qui n'a pas vraiment envie de participer à tout ce qu'on lui demande, et de voir les prétendants masculins tenter de séduire la Princesse, future Reine d'Illéa. 

J'ai été très mitigée sur le personnage d'Eadlyn, mis à part ce côté très énervante que j'ai détesté, il y a des moments où j'avais presque de la peine pour elle car elle veut tellement bien faire pour son futur royaume, que finalement elle fait tout le contraire de ce qu'il aurait fallu et ses décisions sont souvent faites trop rapidement, sans réfléchir. Heureusement qu'elle peut compter sur ses parents dans son apprentissage, mais j'ai par moment eu envie de la secouer un peu.

Par contre, tout comme pour le 1er tome, je me pose beaucoup de questions sur le choix final du prétendant d'Eadlyn et j'ai vraiment hâte de voir si ce que je pense se passera ou pas. Sans compter que l'auteur nous réserve encore une fois un final explosif qui donne extrêmement envie de se jeter sur la suite de la saga.

Un grand merci à la Collection R pour cette suite !


D'autres avis sur

jeudi 18 juin 2015

Laurette et les p'tits bonheurs de la vie

Auteur : Christy Saubesty
Editions : Rebelle
Genre : Romance
Sortie : 2014
Pages : 236









Mon avis en bref :
Une lecture toute simple, rafraîchissante et drôle, parfaite pour cet été :-)







Quatrième de couverture

Laurette est pleine de vie, rigolote et un brin excentrique. Pour elle, passer de conseillère en cosmétiques à pharmacienne, c'est du tout cuit. On cherche une nounou ? Elle est partante aussi. Mais qui dit nounou, dit petits diablotins, et Laurette est loin d'imaginer que les enfants ne seront pas les seules à lui mettre les nerfs en pelote. Car si Simon Ferry est certes un papa célibataire un peu dépassé, il incarne surtout exactement son idéal masculin.
Seul hic : Laurette n'est pas tout à fait standard, dans son genre.




Mon avis

Envie d'une jolie petite lecture pour cet été ? Ne cherchez plus et arrêtez-vous sans hésiter sur Laurette et les p'tits bonheurs de la vie ! Rien que la couverture nous donne envie de le découvrir, et je peux vous dire que le contenu est tout aussi pétillant :-)

J'ai vraiment beaucoup apprécié l'histoire de Laurette, une jeune femme qui assume son physique un peu éloigné des mannequins idéalisés, et qui décide de se lancer dans une nouvelle vie lorsqu'elle accepte de devenir babysitter pour les enfants de l'homme qui la fait rêver, un père célibataire.

Petit à petit, on va découvrir que les enfants ne sont pas si diaboliques qu'au départ. Enfin, ils font des sales coups à Laurette, mais ça nous donne des moments assez drôles surtout qu'elle joue parfaitement le jeu de la personne qui arrive à passer au-dessus et qui va essayer de comprendre. Et c'est ce que j'ai aimé aussi, les liens qui se créent entre Laurette et les 3 enfants qui ne savent juste pas comment exprimer leur mal-être et leur tristesse envers leur mère, si ce n'est en se faisant remarquer par leurs bêtises, mais qui sont également très touchants à beaucoup de moments.

En lisant ce livre, j'ai eu l'impression de me retrouver devant une comédie romantique à la télé, de celles que l'on apprécie toujours de voir, qui nous font rire, qui nous donnent des papillons dans le ventre et nous font du bien au moral...

Laurette et les p'tits bonheur de la vie est un livre qui porte vraiment bien son nom. Cette femme n'a pas que des choses faciles à vivre et pourtant elle a l'air de prendre les choses comme elles viennent, elle ne s'apitoie pas sur son sort mais essaye de voir du positif un peu partout et j'aime beaucoup cette manière de vivre et de voir les choses, même si bien sure elle a des coups de blues comme tout le monde.

Une jolie lecture pour cet été, qui se lit super vite, avec des personnages touchants, une jolie romance, avec laquelle vous passerez un bon moment sans aucun doute ! :-)

En plus, il vient d'être réédité chez France Loisirs, que demander de mieux ?


D'autres avis sur
Logo Livraddict

vendredi 12 juin 2015

La Conspiration

Auteur : Maggie Hall
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Aventure, Jeunesse/YA
Sortie : 2015
Pages : 426








Mon avis en bref :
Une histoire d'aventure que j'ai beaucoup aimé, avec des personnages intéressants, et des énigmes que l'on adore essayer de déchiffrer avec nos héros :)






Quatrième de couverture

Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Ecartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.




Mon avis

Je me suis lancée dans ce livre sans avoir lu le résumé et sans savoir vraiment dans quoi je me lançais. Mais la surprise a été belle puisque j'ai dévoré ce livre que j'ai adoré du début à la fin !

J'ai eu énormément de plaisir à suivre Avery, une jeune fille banale (mis à part ses yeux étranges qu'elle cache par des lentilles), qui ne s'attache à rien ni personne car elle déménage de ville en ville à cause du travail de sa mère. Tout de suite, on se dit que ces déménagement ont sûrement une autre cause que le travail de la mère d'Avery et on a hâte de savoir ce qu'il peut bien se passer dans la vie de cette jeune fille pour qu'elle doive fuir à chaque fois...

Et très vite, on commence à avoir des réponses lorsque Avery part pour un grand voyage à Paris, pour y rencontrer son vrai père, qu'elle pensait mort. Et j'ai adoré son périple du début à la fin. J'y ai retrouvé un petit air des aventures de Robert Langdon (Da vinci code, Anges et démons, etc...), mais en version jeunesse bien entendu. J'ai trouvé que l'auteur arrivait parfaitement à nous amener là où elle voulait, j'ai eu l'impression de me retrouver dans les rues de Paris, au musée du Louvres, en pleine ville d'Istanbul, et d'effectuer ce voyage en même temps qu'Avery.

Les personnages secondaires sont également très attachants, parfois même un peu plus qu'Avery car elle a par moment des réactions un peu irréfléchies. Mon personnage préféré reste Jack, qui va aider Avery dans sa quête, et se découvrir un passé commun avec elle.

En lisant le résumé, on pourrait croire qu'il y a un triangle amoureux, ce que je n'apprécie pas du tout donc j'appréhendais un peu au début, mais j'ai été vite rassurée de voir que non, ça n'est pas vraiment le cas. Stellan est un personnage avec deux côtés, il paraît un peu trop  imbu de lui-même, et d'un autre côté il a l'air juste pas sûr de lui et pris dans un piège par des personnes mieux placées que lui dans la hiérarchie. J'aurai aimé en savoir un peu plus sur lui car on ne le retrouve finalement pas tant que cela dans ce 1er tome.

Et puis, La Conspiration c'est également un livre très intrigant qui touche à l'antiquité, à l'histoire, aux origines même de certains conflits vieux comme le monde. Avery et Jack vont devoir tenter de démêler les nombreux fils qui s'entremêlent afin de résoudre les énigmes qui leur permettront de sauver les différentes familles d'une peut-être future guerre, et sauver également le futur d'Avery.

Je vous recommande  sans hésiter ce livre de la Collection R, qui sort un peu du lot pour moi, on se laisse prendre par l'histoire et les pages se tournent vraiment très vite. Il me tarde de lire la suite et d'en savoir plus sur Avery et ses origines :-)



D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 10 juin 2015

Crossfire, tome 4 : Fascine-moi

Auteur : Sylvia Day
Editions : J'ai Lu
Genre : Romance/Erotisme
Sortie : 2015
Pages : 439









Mon avis en bref:

Un plaisir de retrouver Eva et Gideon, mais un tome un peu trop long dans lequel il ne se passe pas grand chose...





Quatrième de couverture

Je voulais être son refuge, mais il n'avait nul besoin d'abri contre la tempête ; il était la tempête.

Loin de resserrer nos liens, le serment que nous avions échangé avait rouvert de vieilles blessures, mis à nu la souffrance et la peur, tiré de l'ombre des ennemis pleins de rancoeur. J'ai senti Gideon m'échapper, mes pires frayeurs sont devenues réalité, et mon amour s'est trouvé si durement éprouvé que j'en suis venue à douter de mes propres forces.



Mon avis

Certains d'entre vous le savent, cette saga était vraiment une de mes favorites dans le genre. Je dis était, parce que j'avais déjà été déçue par le 3ème tome, et avec celui-ci, c'est encore une fois la déception qui se rapproche le plus de ce que j'ai pu ressentir durant cette lecture, alors que j'étais tellement accro à l'histoire d'Eva et Gideon.

Nous retrouvons nos deux personnages encore une fois troublés par leur passé qui revient les hanter. Les ex de nos deux tourtereaux ne sont toujours pas décidés à les laisser vivre leur amour tranquillement, et on peut retrouver également une nouvelle fois que l'un comme l'autre ne savent pas toujours comment gérer cette situation et comment gérer l'autre. Même Eva, qui habituellement était la plus forte des deux, ici elle se retrouve plus faible et en proie aux doutes. Gideon reste lui fidèle à lui-même, toujours avec son côté sombre... Et ça nous donne encore une fois un tome rempli de "je t'aime", "je ne veux plus être avec toi", "mais je ne peux pas vivre sans toi", etc...

Cette fois-ci, le charme n'a pas vraiment opéré avec moi, certes j'apprécie toujours Eva et Gideon, mais au bout d'un moment, lorsque l'histoire n'avance pas et qu'on se retrouve toujours avec les mêmes histoires et les mêmes réactions, ça commence à devenir lassant...

Par contre, dans ce tome on a également le point de vue de Gideon pour la 1ère fois dans la saga, et j'ai beaucoup aimé. Cela nous permet vraiment d'en savoir plus sur tout ce qu'il ressent, et de le comprendre un peu mieux, et d'apprécier encore plus ce personnage tellement tourmenté.

Après le tome 3 qui n'avançait déjà pas tellement, j'avais la nette impression que ce n'était pas une bonne idée de la part de l'auteur d'écrire 2 tomes de plus, et celui-ci me confirme ce que je pensais. Elle aurait vraiment du rester sur sa première idée et écrire une trilogie, parce que je pense que la fin pourrait être super, surtout de voir enfin Gideon et Eva être heureux (si c'est possible?!), mais beaucoup de choses me paraissent inutiles pour en venir à cette fin...


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 9 juin 2015

La mort en tête

Auteur : Sire Cedric
Editions : Le pré aux Clercs
Genre : Thriller
Sortie : 2013
Pages : 555








Mon avis en bref :
Encore une fois un livre de Sire Cedric génial, qui prend aux tripes dès les premières pages, même s'il manque un peu le côté fantastique des précédents.






Quatrième de couverture

Flic, fille d'un serial-killer, asociale, albinos :
Vous allez adorer Eva.

Le duo d'enquêteurs Eva Svärta / Alexandre Vauvert est en bien mauvaise posture...

Ils traquent sans relâche les tueurs psychopathes, mais cette fois ce sont eux les proies d'un criminel sadique. Le suspense est à couper le souffle, le lecteur n'aura pas une seconde de répit.

Tout commence en banlieue parisienne, la séance d'exorcisme d'un enfant de huit ans a tourné au drame. Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle, enceinte de quatre mois, se rend sur les lieux. Est-ce un accident ? comment est vraiment mort cet enfant ?
Sur place, la policière rencontre Dorian Barbarossa. Un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle de calibre 22 dans le crâne.

Eva Svärta ne se doute pas encore de la descente aux enfers qui l'attend...




Mon avis

Je ne lis pas souvent de thrillers, alors, quand l'envie me prend, je penche pour une valeur sûre, et avec "La mort en tête", de Sire Cedric, je n'ai pas été déçue, comme toujours.

J'ai eu un énorme plaisir à retrouver les deux policiers Eva et Vauvert, qui vivent désormais une vie de couple mais à distance, puisque chacun est enquêteur dans une ville différente. Mais lorsqu'Eva se rend sur les lieux de la mort d'un enfant qui semble avoir été tué accidentellement par ses parents à la suite d'un pseudo exorcisme, les "dons" d'Eva sont de retour car celle-ci ne croit pas vraiment à l'accident et trouve Dorian Barbarossa, le journaliste présent au moment du drame, bien suspect. Encore une affaire qui ira beaucoup plus loin que ce qu'elle ne pensait, et qui l'amènera à enquêter une nouvelle fois sur son passé, avec l'aide de Vauvert.

Comme dans les 2 tomes précédents, j'ai tout de suite accroché avec ce qui nous était raconté. Ce que j'adore ici, c'est que ce n'est pas une banale histoire de meurtre où l'on va tenter de deviner qui est le coupable. Non, on vit également l'histoire du point de vue de l'auteur du 1er meurtre qui fait que tout commence, et tout est beaucoup plus recherché car en commençant par une simple enquête policière, on se retrouve avec une énorme histoire pleine de rebondissements, de tension, et de sang. 

L'auteur arrive parfaitement à tisser sa toile, petit à petit, des événements plus anciens viennent s'ajouter, on se retrouve à nouveau avec quelque chose de passionnant et dans l'incapacité de détourner les yeux du livre avant d'avoir su jusqu'à la fin ce qu'il pouvait bien arriver à nos deux chouchous Eva et Vauvert.

J'ai peut-être un tout petit peu moins apprécié ce tome que les précédents, j'ai trouvé le début certes très intéressant mais un peu plus long à démarrer que les précédents, et surtout, il m'a manqué un peu le côté fantastique qui vient se mêler au genre thriller, et que j'avais adoré dans "De fièvre et de sang", et dans "Le premier sang".

Par contre, la relation entre les deux enquêteurs m'a beaucoup plu, j'avais vraiment l'impression de faire partie de leur vie depuis leur première enquête ensemble et je trouve que leur duo fonctionne parfaitement bien, on y croit vraiment.

Les pensées du tueur sont également extrêmement bien retranscrite sur le papier, l'impression de se retrouver réellement dans la tête d'un malade psychopathe, ce qui donne les frissons durant tout le livre.

J'espère que l'auteur nous réserve une suite à ces 3 tomes, je ne sais pas si c'est prévu mais en tout cas, il va sans dire que ce n'est pas le dernier livre de Sire Cedric que je lirai :-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict

lundi 1 juin 2015

Trois (ou quatre) amies

Auteur : Laurence Schaack/Françoise de Guibert
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 295









Mon avis en bref :
Un livre que j'ai trouvé tout simplement inintéressant du début à la fin...





Quatrième de couverture

"Sol, Mar et Sand, bien que très différentes, sont amies depuis toujours. Elles vivent à des kilomètres les unes des autres et ne se voient que l'été à Cherbourg. Toute l'année, elles restent "connectées" grâce à une page privée qu'elles se sont crée sur un réseau social, où elles partagent leurs coups de coeurs, déboires, rêves et tranches d'ennui quotidien. Mais cette année, avec l'arrivée d'une nouvelle venue, la timide Ange, quelque chose a changé... Les amies ne se comprennent plus et leur rendre complicité fait place à des tensions. Il se pourrait que les retrouvailles de l'été suivant soient compromises..."



Mon avis

Depuis le temps que ce 1er tome traînait dans ma pal, et avec l'arrivée du tome 2 venant le rejoindre, je me suis décidé à découvrir ce livre ayant l'envie d'une lecture légère. Avec les avis plutôt mitigés que j'avais pu voir sur ce tome, je suis partie sans aucune attente mais avec l'espoir de passer un moment agréable, malheureusement ça n'a pas été le cas puisque je me suis terriblement ennuyée du début à la fin !

Pour tout dire, rien ne m'a tellement plu dans ce livre, je l'ai trouvé totalement inintéressant. On suit la vie de trois amies qui ne se voient que pendant les vacances. C'est la rentrée et elles gardent donc contact durant l'année à travers des mails ou des messages, ce qui me plaît beaucoup en général. Malheureusement ici, impossible de m'attacher aux filles ni à ce qu'il leur arrive, j'ai eu tout simplement l'impression de débarquer dans leur vie en tant que spectatrice mais sans rentrer vraiment dans la vie des personnages.

Tout au long du livre, elles vont aborder différent sujets comme les garçons, la famille, et cette fameuse nouvelle amie qui vient un peu semer le trouble dans le cercle. Cela aurait pu être intéressant, mais ça ne l'est pas, je me disais juste : "ok c'est cool, tu nous racontes ça mais j'ai envie de te dire qu'on s'en fiche complètement." C'est dire si je me suis sentie intégrée à l'histoire...

De plus, je n'ai pas apprécier l'idée de l'auteur de donner une étrange façon de parler au personnage principal qui nous raconte l'histoire également à travers des pages de son journal intime : Mar. Elle parle en mélangeant les mots, ou en inventant des mots, par exemple :"Tu veux qu'on te sauvetage?", "Il faut lui dire la véracité", etc... C'est dire si j'ai trouvé cette lecture encore plus lourde et fatigante, contrairement à ce que j'espérais.

Sans compter que comme bien souvent dans les livres jeunesses où l'on retrouve des jeunes qui se parlent à travers des messages, l'auteur se croit obligé de leur faire écrire n'importe comment, ce qui est vraiment désagréable dans un livre.

Il va sans dire que je ne lirai pas le tome 2, et que je vous déconseille totalement cette saga, il y a beaucoup d'autres lectures jeunesses hyper sympas et divertissantes, également chez Nathan, avec lesquelles vous passerez un bien meilleur moment cet été :-)


D'autres avis sur
Logo Livraddict