Mes derniers avis




lundi 15 mai 2017

Le sang des dieux et des rois, tome 2

Auteur : Eleanor Herman
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Fantasy/Jeunesse/YA
Sortie : 2017
Pages : 384









Mon avis en bref :
Un très bon 2ème tome dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde, avec beaucoup d'action et de rebondissements.







Quatrième de couverture

Magie sanguinaire, amours interdits et soif de vengeance : ni les dieux ni les rois ne sont à l'abri de la folie des hommes.
Sorti victorieux de sa première bataille, le prince Alexandre se fait violence pour devenir le chef dont son royaume a besoin. Héphestion, temporairement écarté du pouvoir et envoyé en Egypte avec Katerina, doit la protéger d'une terrible prophétie. Déterminé à faire une croix sur son premier amour, Jacob le guerrier s'est promis d'éradiquer la Magie de Sang et cherche l'aide de Cyané, qui croupit dans les geôles royales. La princesse persane Sofia, enfin, qui poursuit sa quête des Dévoreurs d'Âmes, devra d'abord démêler les noirs secrets de son séduisant mais funeste ravisseur...




Mon avis

J'avais vraiment adoré le 1er tome de cette saga qui nous raconte l'histoire du prince Alexandre, et de tous les personnages qui vont l'accompagner durant son périple pour sauver son peuple et devenir également le futur roi. Nous retrouvons Alexandre et les autres directement après les événements du tome précédent, ou en tout cas peu de temps après.

J'ai également beaucoup aimé ce second tome, même s'il m'a manqué un petit quelque chose pour l'apprécier autant que le 1er. Et c'est un peu étrange, parce qu'ici, les événements s'enchainent assez rapidement, car nous connaissons déjà tous les nombreux personnages de l'histoire : Alexandre et son ami Heph, Kat, Olympias, Jacob, Cyn, et Sofia. Toujours autant de personnages, mais comme dans le 1er tome, on ne s'y perd pas du tout, car chacun à son propre chapitre et tous on une histoire liée aux autres donc on ne se perd pas du tout dans le contexte !

Comme je le disais, ce second tome comporte plus d'action que dans le premier, on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer, et l'auteur nous offre également pas mal de révélations que je n'avais personnellement pas vu venir, et aussi quelques retournements de situation qui nous tiens en éveille tout au long du livre.

L'écriture est toujours aussi agréable, on tourne les pages très rapidement, et j'ai également apprécié le fait de découvrir un peu cette période de l'histoire que je ne connaissais pas plus que cela...

Pour moi, c'est vraiment une saga parfaite pour les jeunes lecteurs qui s'intéressent à la fantasy, ou pour les gens qui ont peur de tenter l'aventure avec de la fantasy un peu plus complexe du style Seigneur des anneaux, Game of thrones, etc... 

Il me tarde de lire le 3ème tome de la saga, de retrouver tous les personnages que j'apprécie et auxquels je me suis attachée, et j'espère y retrouver tout ce que j'avais aimé dans le 1er tome, que j'aurai finalement préféré à celui-ci, même s'il était très bien aussi. Peut-être que j'avais envie que l'histoire avance un peu plus, mais vu le nombre de personnages, c'est quelque chose de difficile ce que je comprends, sinon on risque de se perdre un peu.


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 10 mai 2017

Dark Romance

Auteur : Penelope Douglas
Editions : Harlequin (&H)
Genre : Romance
Sortie : 2017
Pages : 497









Mon avis en bref :
Une histoire d'amour qui m'a intéressée du début à la fin, j'ai adoré la plume de l'auteur extrêmement addictive !






Quatrième de couverture

Le grand début de la dark romance en France. Personne n'explore aussi bien la frontière entre la destruction et l'amour que Penelope Douglas. Un nom à retenir.

Leur amour peut les sauver... ou les détruire.
Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n'est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu'il soit riche et adulé qui me fascine-enfin, pas seulement. Non, moi, c'est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m'a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s'intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée... ou terrifiée.



Mon avis

Dès sa sortie, ce livre me faisait très envie notamment avec son résumé, mais aussi les avis positifs que j'avais déjà pu apercevoir ici et là (je précise que j'avais déjà lu de la "dark romance" et donc je savais à quoi m'attendre). Je me suis enfin lancée dans cette lecture, et je ne regrette absolument pas car j'ai passé un moment génial du début à la fin !


Dans ce livre, on va suivre l'histoire du point de vue de deux personnages : Erika, une fille qui adore les sensations fortes du genre se sentir en danger, la peur, affronter l'interdit. Et Michael, un garçon qui n'a peur de rien, et qui, une fois par année avec ses amis, sème la terreur dans les rues de la ville, le visage caché par des masques. Michael est aussi le frère du petit ami d'Erika, ce qui complique un peu plus les choses... Mais un jour, Erika va tout faire pour attirer l'attention de Michael lors d'une de ses fameuses journées où tout est permis, en se portant volontaire pour les accompagner.

Durant cette lecture, on va donc suivre suivre l'histoire du point de vue de chacun des deux, ce que j'ai trouvé extrêmement intéressant car on comprend pourquoi tant Michael que Erika réagissent de telle ou telle manière. Et tant mieux car je dois dire que j'ai très largement préféré le personnage de Michael, qui a toutes les qualités d'un personnage masculin de roman capable de me faire totalement craquer ! Tandis qu'Erika m'a parfois énervée, avec son comportement un peu immature, qui paraît vraiment idiote par moment à force de chercher toutes seules les ennuis, même si elle m'a beaucoup plu notamment avec son bon coeur.

J'ai eu également beaucoup de peine à lâcher ce livre car nous suivons l'histoire dans le passé, au moment ou Erika va plus ou moins intégrer le groupe de Michael et effectuer toutes sortes de choses avec eux, ainsi que le présent, quelques années plus tard lorsqu'ils vont se retrouver par hasard (ou pas) dans une nouvelle ville, où l'on comprend que tout a changé, mis à part les sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre, et on va donc tout faire pour savoir ce qui a bien pu se passer pour que tout change.

J'ai vraiment adoré la romance entre les deux personnages, elle fait partie de celles qui m'ont fait vibrer du début à la fin. L'écriture de l'auteur m'a énormément plu, elle a réussi à rendre cette histoire terriblement addictive, on passe par beaucoup d'émotions différentes, les pages se tournent toutes seules et une fois le livre fini, je dois dire que j'étais un peu triste de devoir quitter cet univers et les différents personnages que l'on va suivre.
      
C'est une romance, mais pas seulement. Comme le titre l'indique, il y aura également un côté de l'histoire plus sombre, notamment à cause de la vie de Michael, qui n'a peur de rien, sûr de lui, et qui rêve de vengeance par rapport à un certain événement.

C'est un livre qu'il faut lire en sachant un peu dans quoi on embarque je pense, même si je l'ai trouvé finalement assez "soft" dans son côté sombre, je m'attendais à pire peut-être ^^


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 30 avril 2017

Rebecca Kean, tome 6 : Origines

Auteur : Cassandra O'Donnell
Editions : J'ai Lu
Genre : Bit-lit 
Sortie : 2017
Pages : 284









Mon avis en bref :

Un peu déçue par ce tome 6 par rapport aux précédents, je n'ai pas vraiment accroché avec l'histoire principale.






Quatrième de couverture

Une bande d'illuminés et de créatures magiques fanatiques ont discrètement envahi mon territoire, ma meilleure amie est tombée enceinte (on ne sait comment) de son amant auteur, ma fille est en train de se transformer en "ange de la mort" et je m'apprête à entamer l'un des voyages les plus terrifiants de ma vie... pas de toute : cette fois, j'ai vraiment besoin de vacances.




Mon avis

Peut-être que vous vous en rappelez, ou peut-être que non, mais cette saga faisait vraiment partie de mes préférées quand je l'ai découverte en 2012. J'étais totalement fan de Rebecca et de son caractère, et totalement accro à Raphael et cela depuis le 1er chapitre du 1er livre je pense. Donc j'avais hâte d'avoir enfin cette suite entre mes mains, même si mon engouement pour la saga s'est tout de même amoindri depuis 3 ans qu'on attendait cette suite...

Bon, je ne vais pas y revenir mille ans, je pense qu'on en a tous assez parlé, et je sais parfaitement bien aussi que ce n'est pas de la faute de l'auteur, donc ce sera mon petit coup de gueule envers J'ai Lu (même si je me doute qu'ils s'en ficheront un peu lol). Autre petit coup de gueule envers eux, c'est le miniiiiiii tome avec lequel on se retrouve... On était habitué à avoir des jolis tomes de 400-500 pages, et là on se retrouve avec un tome de même pas 300 pages, et pour couronner le tout, ils l'ont gardé 10 ans avant de le publier enfin, et il est rempli de coquilles, désolée mais pour moi ça passe moyen, mais bref, revenons à ce qui nous intéresse le plus, l'histoire en elle-même :)

Dans ce tome, on va retrouver Rebecca juste après les événements du tome 5 sauf erreur, elle vient d'être nommée reine des Vikaris et est donc prise par ce nouveau titre qu'elle prendra très à coeur. Et puis, elle aura fort à faire avec un groupe de créatures qui vont envahir la ville et mettre un peu la misère à tout le monde, et surtout aux différents chefs de clans, au risque de briser un peu l'équilibre entre les différentes classes. Et bien sûr, on va également retrouver aussi Raphael, le puissant vampire qui sera plus présent dans ce tome que dans les précédents pour notre plus grand plaisir. Rebecca se posera toujours un peu plus de questions à son sujet, comme nous elle ne sait plus trop ce qui est vrai ou pas, et j'avoue que ça me manque quand même d'avoir les Raphael et Rebecca des premiers tomes.

Malheureusement je n'ai pas tellement accroché avec l'histoire en elle-même. J'ai trouvé le début très long (et pourtant vu le peu de pages :s), et je n'ai pas spécialement réussi à m'intéresser à l'histoire principale. Il faut dire que contrairement à certains, j'ai eu vraiment énormément de mal à reprendre l'histoire de Rebecca comme si je venais de lire le tome 5 (j'aurais peut-être du relire la saga en entier avant ce tome), j'avais l'impression de ne plus trop connaître les personnages et du coup d'être un peu moins intéressée par ce qui leur arrive. On sent quand même que c'est un peu un tome de transition avant le dernier tome.

Par contre, j'ai adoré retrouver Leonora, qui devient vraiment de plus en plus intéressante, et j'avoue que je suis impatiente de découvrir la saga qui sera entièrement centrée sur ce personnage, elle a vraiment un fort potentiel !

Comme le titre de ce tome l'indique, on en saura beaucoup plus sur les origines de Rebecca, ce que j'ai beaucoup aimé. On découvrira aussi de nombreuses choses sur Raphael, certains s'en doutaient, d'autres pas du tout, mais en tout cas, je pense qu'on sera tous d'accord sur le fait que la fin nous donne énorméééééémeent envie de nous jeter sur le 7ème et dernier tome de la saga pour en savoir plus. Je pense qu'il me conviendra plus car il s'annonce vraiment intéressant dès le début (on a le droit à quelques pages du tome 7 à la fin du 6, ce qui nous donne du coup encore plus envie de le lire).

Au final, je reste quand même mitigée, même si j'ai bien aimé retrouver Rebecca, Raphael, et tous les autres personnages, mais je garde un petit pincement au coeur de ne pas retrouver mon amour pour la saga, surtout que tous les tomes précédents étaient pratiquement des coups de coeur, mais c'est pas grave, j'espère juste finir sur du positif avec le dernier tome !


D'autres avis sur

vendredi 28 avril 2017

Le chant du coeur

Auteur : Amy Harmon
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Romance, Jeunesse/YA
Sortie : 2017
Pages : 390








Mon avis en bref :
Encore une fois j'ai adoré suivre les personnages de ce livre grâce à la plume d'Amy Harmon, qui sait nous toucher comme peu d'auteurs le font.







Quatrième de couverture

Pour moi, le paradis, c'est la cloche qui annonce le début d'un match de free fight, l'adrénaline qui monte, la sueur qui me brûle les yeux et le feu qui coule dans mes veines. C'est la foule indistincte qui scande mon nom et l'adversaire du jour qui veut verser mon sang. Pour moi, le paradis se résumait sur ring octogonal. Jusqu'à ce que je rencontre Millie.
Jusqu'à ce que je change. Si l'octogone était mon paradis, alors Millie était l'ange en son centre, la fille pour laquelle je voulais me battre, celle qui m'a appris que les batailles les plus importantes sont parfois celles que l'on ne pensait pas gagner.




Mon avis

J'avais adoré découvrir "La loi du coeur" d'Amy Harmon. C'est donc avec une grande impatience que je me suis plongée dans cette suite (car à mon avis il vaut mieux avoir lu le 1er tome pour profiter pleinement de ce second, même si l'histoire se comprend très bien quand même).

Ici on va retrouver Tag, que l'on connaissait déjà grâce à Moïse car ils sont amis. Celui-ci a disparu en laissant des cassettes que Millie, sa petite amie, va écouter aux côtés de Moïse, et qui vont nous raconter la magnifique histoire entre Tag et Millie, mais pas seulement...

J'ai beaucoup aimé le concept des cassettes, pour nous raconter à travers les yeux de Tag, comment il a réussi à remonter la pente après son séjour en hôpital psychiatrique, avec son alcoolisme, sa colère, etc... J'ai vraiment adoré sa rencontre avec Millie, alors qu'il dirige son propre bar et qu'elle vient travailler en tant que danseuse, dans l'arrière salle du bar.
Millie est aveugle depuis un accident, et sa façon de "voir" les choses simplement m'a particulièrement touchée, comme elle a touché Tag. J'ai adoré les suivre depuis leur rencontre, les petits moments qu'ils vont passer ensemble, la découverte de l'un et de l'autre, redécouvrir aussi certaines choses qu'ils connaissaient déjà mais à travers l'autre. Et puis, Millie n'est pas seule, puisqu'elle s'occupe de son petit frère, Henry, qui est également un personnage très attachant, que j'ai adoré.

J'ai été prise par cette histoire du début à la fin, les pages se tournent toutes seules, on ressent tellement d'émotions diverses et variées tout au long du livre, car comme toujours, Amy Harmon ne nous ménage pas, et ses personnages vont vivre bien des tourments. On ne peut s'empêcher de vivre l'histoire comme si on était réellement avec eux, de sourire avec eux, d'avoir des étoiles plein les yeux, et parfois quelques larmes aussi...

Et puis, les personnages du 1er tome ne sont pas oubliés, puisqu'en plus de suivre le passé avec Tag, on suivra bien sûr le présent, mais à travers les yeux de Moïse cette fois-ci, qui a le droit à ses chapitres lui aussi, et on y retrouvera du coup le côté fantastique avec le don qu'il possède et qui lui permet de voir les morts.

Si vous n'avez pas encore découvert Amy Harmon, je vous recommande chaudement "la loi du coeur" et "Le chant du coeur", ou alors un autre livre de l'auteur publié dans la Collection R, car elle saura sans nulle doute vous toucher mais sans trop en faire non plus.


D'autres avis sur
Logo Livraddict



dimanche 23 avril 2017

Le couple d'à côté

Auteur : Shari Lapena
Editions : France Loisirs
Genre : Thriller
Sortie : 2017
Pages : 361








Mon avis en bref :
Un thriller assez sympathique, les pages se tournent toutes seules tant on a envie de savoir ce qui s'est passé, et l'écriture de l'auteur est très agréable à lire. 






Quatrième de couverture

La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ? Invités à un dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu'à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l'un ou l'autre va vérifier que tout va bien. Pourtant, quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c'est un berceau vide qui les attend.

Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine... les victimes ont soudain des allures de coupables. Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler, derrière une image lisse et parfaite, de terribles secrets. L'heure de la révélation a sonné.




Mon avis

Le résumé de ce livre me plaisait beaucoup, j'ai donc été ravie d'avoir l'occasion de pouvoir le découvrir grâce aux Editions France Loisirs :)

Dans ce livre, nous allons suivre l'histoire d'Anne et Marco, un couple qui viennent d'avoir un bébé il y a quelques mois. Ils n'ont du coup plus tellement de sorties avec leurs amis, et décident donc d'accepter d'aller à une soirée chez leur voisins qui vivent dans la maison d'à côté. Malheureusement, au dernier moment, la baby-sitter ne peut plus venir, mais les parents de la petite vont prendre la décision de sortir tout de même, en prenant soin d'avoir le babyphone avec eux, et d'aller vérifier que le bébé dort tranquillement toutes les demi-heures. Mais quand ils rentrent chez eux, c'est un berceau vide qu'ils vont découvrir...

J'ai passé un très bon moment avec ce petit thriller, qui n'a peut-être rien de vraiment innovent dans le genre, mais qui nous intrigue dès les premières pages et que l'on a énormément de mal à fermer avant d'avoir eu le fin mot de l'histoire après avoir tourné la dernière page !

Tout au long du livre, on va mener notre petite enquête pour tenter de découvrir ce qui a bien pu se passer entre 00h30 et 1h du matin, le laps de temps durant lequel quelqu'un est venu s'emparer de leur petite fille. On suit cette histoire un peu à travers les yeux d'Anne, la maman, mais aussi et surtout à travers les yeux du policier chargé de l'enquête, ce que j'ai beaucoup aimé, car on est tour à tour dans la tête des parents, qui nous semblent au départ blancs comme neige, et ensuite en lisant ce que pense l'enquêteur, on se rend compte que parfois les apparences peuvent être trompeuses, et on se fait des tas de scénarios différents dans notre tête, accusant tout et n'importe qui en même temps.

C'est un thriller qui se lit super vite, et avec lequel je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Il se passe énormément de choses tout au long du livre, pas mal d'action, beaucoup de rebondissements différents, peut-être un peu trop même, c'est d'ailleurs le petit côté négatif que je peux reprocher à l'histoire. J'aurais aimé avoir une super révélation de fin, de découvrir ce qui a pu se passer avec le bébé, un truc dont je ne m'y attendais pas, et en fait, la révélation arrive assez vite, car au final ce n'est pas le gros truc de fin du livre. L'histoire continue et il va se passer d'autres choses qu'on n'avait pas vu venir, mais qui rendent le livre un peu moins surprenant que ce que j'espérais au départ car les révélations s'enchaînent tout au long du livre et aucune ne m'a vraiment incroyablement surprise.

C'est un livre parfait à lire tranquillement durant une journée de beau temps comme en cette période ou sur une chaise longue durant les vacances d'été !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

samedi 22 avril 2017

Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates

Auteur : Anne Bishop
Editions : Milady
Genre : Bit-lit
Sortie : 2014
Pages : 644








Mon avis en bref :
J'ai adoré l'univers particulièrement riche et tous les différents personnages hyper attachants que l'on rencontre, même s'il y a quelques longueurs selon moi...







Quatrième de couverture

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l'avenir lorsqu'elle s'incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d'être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s'enrichir. Mais asso un don qui lui a permis de s'échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s'appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d'une simple proie à ses yeux...




Mon avis

Depuis le temps que j'entendais parler de ce livre et que je lisais des avis positifs sur cette saga, j'ai profité d'une lecture commune à thème avec les copinautes pour découvrir enfin ce 1er tome.

Ici nous suivons Meg Corbyn, une jeune femme qui va tenter de trouver refuge de l'autre côté de la barrière et des humains, pour échapper à l'homme qui la traitait comme une chose et qui usait d'elle et de certains de ses pouvoirs comme bon lui semblait. Elle va trouver un travail et un appartement grâce à Simon Wolfgard, un loup-garou qui cherchait une personne pour trier et distribuer le courrier dans les alentours...

J'ai passé un très bon moment avec cette lecture, dont j'ai particulièrement apprécié l'univers que l'auteur a créé, très riche, avec plein de choses qui changent car on ne les retrouve pas tellement dans d'autres sagas. Rien que la mythologie du loup-garou diffère beaucoup de ce dont je suis habituée, selon moi. Au départ, on ne sait pas trop à quoi s'attendre, et surtout, pour une fois on a à faire à des loups qui ne sont pas là pour faire amis-amis avec les humains, mais au contraire, ne seraient pas contre le fait de dévorer ceux qui les dérangent.

Il y a beaucoup de choses dans l'histoire qui sont super plaisantes, comme les loups-garous, mais aussi un côté magique avec le don de Meg, qui a des visions de l'avenir lorsqu'elle s'entaille les bras avec sa lame de rasoir.

On rencontre beaucoup de personnages différents, mais l'auteur arrive vraiment bien à écrire son histoire de façon à ce qu'on ne s'y perde pas du tout, et chacun des personnages a un caractère propre à lui-même ce qui fait que je les ai vraiment tous adoré, qu'il soit loup, humain, gentil, voir moins gentil.

Je n'ai tout de même sans doute pas autant aimé que la plupart des gens qui ont eu des gros coups de coeur pour ce 1er tome, car malheureusement pour moi, j'ai trouvé le début assez lent, avec beaucoup trop de descriptions bien que j'appréciais suivre Meg dans cet univers. Le problème quand on n'a pas forcément énormément de temps pour lire, et qu'on lit un pavé de plus de 600 pages, c'est que l'on ressent souvent plus les longueurs, et ici on se retrouve avec vraiment beaucoup de descriptions qui sont parfois intéressantes, mais parfois m'énervaient presque car j'avais l'impression de ne pas m'intéresser vraiment, et de ne pas avancer dans l'histoire. Heureusement, vers la moitié du livre les choses bougent vraiment et j'ai mis quelques jours pour le finir alors que j'avais mis pratiquement 2 semaines pour lire seulement 200 pages.

Il me tarde énormément de lire la suite, car je pense que maintenant que l'univers est posé, qu'on est rentré dans l'action, que l'on connaît les personnages, l'histoire du tome 2 me plaira encore davantage, et j'ai hâte d'en savoir plus sur le passé de Meg, sur ce qui va lui arriver avec Simon et les autres loups, et sur son fameux don :)


D'autres avis sur

mercredi 5 avril 2017

Nil, tome 3 : La colère de Nil

Auteur : Lynne Matson
Editions : Pocket Jeunesse
Genre : Science-Fiction, Jeunesse/YA
Pages : 458
Sortie : 2017







Mon avis en bref :
Une bonne fin qui nous donne les réponses attendues, même si malheureusement je n'ai toujours pas retrouvé ce fameux coup de coeur que j'avais eu pour le 1er tome.






Quatrième de couverture

Sur Nil, chacun a 365 jours pour s'enfuir... ou c'est la mort.
Rives et Skye ont essayé de détruire Nil, mais l'île a survécu... Elle est de retour et, cette fois, elle ne montrera plus aucune faiblesse, plus aucune pitié.
Skye doit réussir une fois pour toute à rompre la malédiction.
Y parviendra-t-elle, seule ?
Qui osera retourner sur Nil ?
Qui survivra ?
L'ultime bataille a commencé.




Mon avis

Il restait encore tellement de questions sur Nil après la fin du tome 2 qu'il me tardait vraiment de lire ce 3ème et dernier tome, pour savoir ce que l'auteur allait bien pouvoir nous réserver.

Questions réponses, nous sommes servis puisque l'on aura droit à toutes celles que l'on attendait depuis le début de la saga !

Dans ce dernier tome, nous suivons des personnages que j'ai adoré, comme Rives et Skye, et un peu de Charley et Thad, pour notre plus grand plaisir. Les quatre ont pu s'enfuir de Nil, mais on se rend vite compte que tout n'est pas terminé et que celle-ci n'a pas dit son dernier mot, car Skye n'est pas du tout en paix avec elle-même, mais elle souffre au contraire, de nombreuses visions et rêves cauchemardesques qui la hantent.

Les quatre personnages vont donc accepter la seule solution qui s'offre à eux, retourner vers le portail qui mène à Nil, afin de tenter de comprendre certaines choses.

Parallèlement, nous suivons quelques personnages que nous avions quittés durant le tome 2, et également pas mal de nouveaux personnages, que j'ai bien apprécié aussi, même s'ils ne m'ont pas plu autant que les 4 personnages principaux des deux tomes précédents.

Nous aurons droit également à des petits chapitres du point de vue de Nil, ce que j'ai beaucoup aimé car grâce à ça, on se rend vraiment compte que Nil n'est pas juste une île, que c'est une entité propre à elle-même, et qu'elle ne compte pas en rester là, mais au contraire, prendre les dernières forces qu'il lui reste pour anéantir les gens qui ont traversé les portails pour la rejoindre, et comme on a l'habitude avec Nil, personne ne sera épargné !

J'ai bien aimé ce tome 3, il se lit assez vite (même si personnellement je l'ai un peu fait durer par manque de temps), et on suit l'histoire avec plaisir car on a hâte d'avoir le fin mot de l'histoire.

Néanmoins, je n'en garde pas un souvenir impérissable, je dois dire que peu de temps après ma lecture, j'avais déjà oublié certaines choses de ce tome, certains personnages ou événements, et ce n'est jamais très bon signe. Et puis, j'ai trouvé certains passages assez longs, je n'étais pas aussi intéressée que prévue.

C'est une saga que je recommande sans hésiter, car elle vaut largement le détour, mais je reste sur une petite pointe de déception car j'avais eu un énorme coup de coeur pour le 1er tome, et la suite était un peu en dessous selon moi...


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 26 mars 2017

Dompteur d'anges

Auteur : Claire Favan
Editions : Robert Laffont (La bête noire)
Genre : Thriller/policier
Sortie : 2017
Pages : 416








Mon avis en bref :
Encore un très bon thriller/policier de Claire Favan, j'ai adoré le sujet abordé et je n'ai pratiquement pas vu les pages se tourner.







Quatrième de couverture

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frappé ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans, jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature.




Mon avis

J'ai découvert Claire Favan grâce à son précédent livre publié chez La bête noire : "Serre-moi fort". Un livre pour lequel j'avais eu un énorme coup de coeur ! Il me tardait donc de retrouver la plume de l'auteur, et je n'ai pas été déçue, malgré le fait que j'ai finalement un peu moins aimé ce livre, mais "Serre-moi fort" avait vraiment placé la barre très haut.

Dans ce livre, nous allons suivre l'histoire de Max, un homme qui a été condamné à la prison pour un crime qu'il n'a pas commis, et grâce à la magnifique plume de l'auteur, on va vite se rendre compte que les atrocités qu'il va subir vont réussir à totalement changer cet homme pour en faire un monstre. C'est ce que Max va reproduire, plus tard, lorsqu'il est remis en liberté après que le véritable coupable soit découvert.

Max va décider de se venger en reproduisant ce qu'il a subit, il va kidnapper les enfants des adultes qui ont participé de près ou de loin aux sévices qu'il a subit, et il va remodeler leur cerveau de jeunes enfants pour en faire de véritables monstres assoiffés de sang et détestant la société et le monde qui les entoure au plus haut point.

Dans ce livre, on retrouve vraiment les éléments qui font que j'adore cet auteur. Elle ne mâche pas ses mots pour nous faire comprendre ce par quoi ses personnages passent, et elle ose leur faire subir les pires tourments possible. On y retrouve donc pas mal de scènes difficiles, d'autant plus lorsqu'il s'agit de jeunes enfants qui vont subir des choses assez douloureuses et effrayantes. Mais tout concorde parfaitement avec l'histoire, et il fallait bien cela pour nous faire comprendre à quel point une personne peut changer suivant ce qu'elle vit et ce qu'on lui fait faire.

J'ai vraiment adoré ce début, suivre les enfants dans leur petit âge, jusqu'à devenir des adolescents, et j'ai également aimé suivre le profil de Max, qui s'avère finalement très intelligent pour que tout fonctionne dans son plan en quête de vengeance. Il sait ce qu'il doit faire croire aux autres, il sait quand il doit jouer un double-jeu, il sait exactement quoi dire aux enfants pour leur faire croire ce qu'il veut qu'ils pensent. Jusqu'à un point où ils ne savent même plus qui ils étaient avant ce jour qui a fait basculer leur vie.

Au bout d'un moment, j'ai néanmoins eu l'impression que l'histoire s'essoufflait presque un peu, j'en avais un peu marre que les choses tournent autour du côté "dompteur", et j'avais hâte que les choses avancent un peu. C'est sans doute ce qui a fait que ce livre n'est cette fois-ci pas un coup de coeur.

Et puis, après quelques pages, je ne veux pas en dire trop mais l'histoire retrouve un nouveau souffle, on embarque dans quelque chose de totalement différent, et j'ai énormément aimé cette seconde partie, pleine de rebondissements, on tente de dénouer les fils par rapport à ce que l'on a lu durant la première partie et par rapport aux différents personnages, on se laisse totalement avoir par certaines choses comme de vrais débutants... 

L'auteur nous offre encore une fois un roman excellent, que l'on a vraiment du mal à lâcher avant d'avoir lu le fin mot de l'histoire, et on n'est vraiment pas en reste question sensations fortes, action, retournement de situation, etc...

Il me tarde déjà vraiment de lire un prochain livre de Claire Favan, même si, en attendant, j'ai certains de ses précédents livres en attente dans ma pal, et je compte bien tous les lire !


D'autres avis sur

mercredi 22 mars 2017

La Faucheuse, tome 1

Auteur : Neal Shusterman
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : 2017
Pages : 493








Mon avis en bref :
Une excellente dystopie que j'ai adoré du début à la fin, les pages se tournent toutes seules et les personnages sont géniaux !





Quatrième de couverture

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.




Mon avis

Ce livre a fait pas mal parler de lui à sa sortie, je me suis donc rapidement jeté sur lui aussitôt après l'avoir reçu, et j'ai bien fait puisque j'ai passé un excellent moment de lecture !

Il y avait un petit moment que je n'avais pas autant apprécié une dystopie, je suis donc d'autant plus ravie d'avoir autant apprécié cette histoire, qui nous parle d'un sujet assez original je trouve, et qui réunis tous les éléments qui font qu'on a très envie de savoir la suite de l'histoire et de suivre les personnages tout au long de leur périple.

Ici, on va donc suivre Citra et Rowan. Deux jeunes gens qui vivent dans un monde très particulier, puisque plus personne ne meurt comme c'est le cas maintenant, de causes naturelles ou non. Mais pour éviter qu'il y ait trop de monde sur terre, certains sont nommés faucheurs. Ils ont pour mission, suivant certaines statistiques précises, de choisir un peu au hasard, certaines personnes qu'ils vont devoir glaner.

Citra et Rowan sont choisis par le faucheur Maître Faraday, pour suivre un entraînement sur le glanage, à la suite duquel, celui-ci choisira lequel des deux sera élu Faucheur. Citra et Rowan auront beaucoup à surmonter, car au départ bien sûr ils sont dégoûtés par l'idée d'être faucheurs, et de devoir tuer des gens. Et puis, le glanage est un art et ils devront effectuer un long apprentissage pour être un faucheur exemplaire, comme Maître Faraday, et savoir tout ce qu'il faut sur les différentes armes, les nombreuses façons de donner la mort, sur les lois qui obligent les faucheurs à tuer rapidement les gens choisis, sur la fameuse bague qui permet d'immuniser les personnes qui le méritent, etc...

L'histoire se découpe en différents chapitres ou l'on suivra tour à tour Citra, Rowan, mais également certains anciens faucheurs, car à la fin de chaque chapitre, il y a une page de journal d'autres faucheurs. Ce journal nous permet d'en savoir un peu plus sur le monde d'avant, sur les lois des faucheurs, le ressenti qu'ils peuvent avoir quand au glanage des gens, etc...

On découvre également qu'il y a de très bons faucheurs, qui tuent rapidement et sans souffrance, comme c'est le cas de Maître Faraday. Mais il y a également des faucheurs qui font abstraction des lois et qui tuent en choisissant la méthode la plus horrible, par pure plaisir, ce qui fait que l'on a parfois droit à des scènes assez sombres.

J'ai adoré les différents personnages que l'on suit dès les premières pages, tant Citra que Rowan, qui sont en compétition donc essayent de garder des distances l'un par rapport à l'autre, même s'ils s'apprécient beaucoup au final. J'ai adoré leur évolution tout au long de l'histoire, leur façon de prendre les choses qu'ils vont devoir faire ou ce qui va leur arriver, leur intelligence, leur force. Et puis j'ai beaucoup aimé aussi Maitre Faraday. Au départ on lui en veut un peu de glaner les gens, et puis petit à petit on se prend d'affection pour lui et on le respecte beaucoup. 

L'histoire des faucheurs est vraiment géniale, c'est quelque chose que je n'avais encore jamais vraiment lu, et j'ai plus qu'adoré l'idée de l'auteur, le monde qu'il a créé, toutes ses idées autour de la mort et des différentes réactions des gens face à la fameuse faucheuse justement.

Une lecture qui se lit extrêmement vite, on ne voit pas du tout le temps passer, malgré un ou deux passages un peu plus longuets. Il y a beaucoup de surprises, d'événements qui nous énervent, et la fin donne tellement envie de lire la suite que je vais me jeter dessus sans hésiter à sa sortie !


D'autres avis sur
Logo Livraddict

dimanche 5 mars 2017

Les chroniques de Dani Mega O'Malley, tome 3 : Fièvre Née

Auteur : Karen Marie Moning
Editions : J'ai Lu
Genre : Fantastique
Sortie : 2017
Pages : 447

 






Mon avis en bref :

Encore une fois un plaisir énorme de retrouver l'univers et les personnages de cette saga dont je ne me lasserai jamais...






Quatrième de couverture

"Elle-Qui-Vint-d'Abord n'était pas plus éternelle que les soleils, les lunes et les étoiles, aussi donna-t-elle le Chant pour les temps de grande nécessité. Elle mit en garde son Elue de ne jamais perdre la mélodie, car il faudrait de nouveau la retrouver dans tous les plus lointains de toutes les galaxies. Bien sûr, elle fut perdue. Avec le temps, tout se perd."
Depuis la chute des murs, la Terre meurt à petit feu.
Seul le Chant-qui-Forme, une mélodie dangereuse à la source de toute vie depuis longtemps oubliée, pourrait sauver la planète. Mais ceux qui recherchent cette musique mythique devront composer avec leurs propres blessures et leurs ennemis.



Mon avis

Enfin, après une attente tellement longue que j'ai cru ne jamais avoir cette suite entre mes mains, enfin j'ai pu lire ce 3ème tome des Chroniques de Dani Mega O'Malley, ou, comme je préfère l'appeler, le tome 8 de la saga Fièvre. D'autant plus que dans ce tome, on va plus suivre Mac que Dani même si tous les personnages sont très présents ce qui n'est pas pour me déplaire.

L'histoire de ce tome va donc être dans la continuité de Burned, on va retrouver les personnages directement après les événements précédents. Mac et Ryodan ont toujours de la peine à se faire à l'idée que Dani est revenue changée après avoir passé 5 ans dans les miroirs, mais chacun va devoir mettre cette histoire de côté et apprendre à travailler ensemble car le monde court à sa perte. Des trous noirs se forment un peu partout dans Dublin, et le risque de voir la terre disparaître dans peu de temps est bien réel. Mac, Barrons, Ryodan, Jada, Dancer, et Christian, vont devoir tous s'unir pour protéger leur monde, et remettre leurs querelles respectives à plus tard.

Ce tome va donc se concentrer sur cette enquête, mais pas seulement, puisque l'on va suivre Mac durant une grande partie de l'histoire, afin de comprendre comment le fameux livre évolue à travers elle, ce qu'elle peut en faire ou pas, ce qu'il contrôle ou pas. Il y a énormément de points d'interrogations quand à toute cette histoire, en tout cas pour ma part, car je n'arrive pas du tout à démêler le vrai du faux et je me pose un million de questions sur ce livre et sur son lien avec Mac.

L'histoire des trous noirs n'avance pas très rapidement, je pensais que ce serait l'histoire d'un tome, ou en tout cas qu'on aurait la plupart des réponses dans celui-ci, mais en fait pas vraiment. C'est vraiment un thème de fond et l'essentiel de ce livre va reposer sur les différents liens entre les personnages, par exemple la relation de chacun avec Jada, ce qu'elle a bien pu vivre dans les miroirs, est-ce qu'elle est vraiment aussi différente qu'elle le dit ou alors est-ce qu'une partie de Dani subsiste,etc...

L'évolution toujours grandissante de Mac et de ses pouvoirs est également très présent, c'est un personnage qui ne cesse jamais de me surprendre depuis le début, ce qui en fait l'une des grandes forces de la saga. Et puis, on apprendra également toujours un peu plus de choses sur les fameux 9 dont font partie Ryodan et Barrons.

Dès les premières pages, j'ai retrouvé l'écriture de KMM que j'aime tant, sa manière de nous plonger dans les rues de Dublin, de nous faire découvrir les pensées de chacun, car ici on se retrouve à nouveau avec un chapitre différent suivant plusieurs personnages. J'ai savouré ce tome le plus longtemps possible, car je sais que l'attente entre chaque suite est tellement longue, mais les pages se sont quand même tournées toutes seules, sans que je ne puisse pas m'arrêter de lire un chapitre, et encore un autre.

Les relations entre les personnages sont toujours aussi parfaites. Dois-je préciser que j'ai adoré retrouver Mac et Barrons ensemble, et il en va de même pour Ry-O et Jada. Ils m'ont fait sourire et même parfois rire franchement au risque de passer pour une malade mentale. Ils m'ont donné des papillons dans le ventre, ils m'ont rendue triste parfois aussi. Ce sont vraiment le genre de personnage qui nous font aimer profondément un livre, une saga, qui nous font vibrer, vivre l'histoire à 2000%, comme si un bout de leur vie était liée à la notre.

La fin est encore une fois à vouloir s'en arracher les cheveux de frustration, tant on a envie de s'avoir la suite, car évidemment, l'auteur nous laisse, nous et nos personnages, dans une situations des plus horrible. Je suis d'autant plus tombée sous le choc que je lisais ce tome sur ma liseuse, et que j'avais complètement oublié que les 50 pages du livre qu'il me restait à lire, étaient en fait les pages du glossaire qui se trouve à chaque fin de tome. J'ai cru hurler en voyant que le chapitre que je venais de finir, et qui donnait terriblement envie de savoir la suite, était en fait le dernier du livre :(

Je ne suis peut-être pas très objective avec cette saga, car elle a une place particulière dans mon coeur qu'aucune autre encore n'a réussi à dépasser, en terme d'univers, de personnage, d'écriture, de contenu, etc... Mais pour moi c'est encore une fois un énorme coup de coeur ! J'ai hâte de me relire toute la saga en entier pour la énième fois, en attendant la sortie du tome 9 : Feversong (je me demande comment ils vont traduire le titre de ce tome en vf d'ailleurs).




D'autres avis sur
Logo Livraddict